DELIRE 1.

Une minute de lecture

Des frissons dans le dos

La machine écrit sans mon accord

L’histoire infinie des rêves

A nouveau ces frissons me parcourent le bas du dos

Une goutte d'eau frappe ma fenêtre

Le carreau fond, la neige se casse !

Mais qu’écrit-elle ? Mes pensées ?

Et cette interminable répétition de sentiments enfouis

Me sublime devant vous, oui vous qui me lisez

Tempête, voile rapide et puissant

Tu fais la pluie et le beau temps

Vous ne trouverez sur Terre un cerveau

A ce point détraqué et traqué aussi

Des grésillements, la tempête brûle !

Hélas, ce n'est que mon fourneau,

Il a pris l'eau, comme moi, il bouillissait

La météo pour Nada est mauvaise

Et son chien se saoule la gueule

L'énergie cosmique vient de me foudroyer

Avez-vous déjà vu un graphite qui déblatère ?

Je me lamente sur mes déboires

En buvant un Nabuchodonosor de Château-la-poisse.

Annotations

Recommandations

Défi
Accord écrit


Souvent l’on parle de moi à tort et à travers,
Que je sois vache, fauve, bestial ou enragé
Que je sois filial, maternel, fraternel, libre ou conjugal
Que je sois tendre, piquant, doux ou inconditionnel
Que je sois fou ou raisonné
Que je sois passionnel, exclusif, blessé ou bafoué
Que je sois charnel ou spirituel
Que je sois fantasmé ou réel
Que je défie les règles de la bienséance, que je sois conventionnel ou arrangé
Que je sois gratuit ou à consommer
Que je sois matérialiste ou bien sacré
On m’a inventé un jour de fête, décrété une date anniversaire
Que ce soit le jour, que ce soit la nuit

Que mes noces soient blanches,
de coton,
de cuir,
de froment,
de cire,
de bois,
de chypre,
de laine,
de coquelicot,
de faïence,
d’étain,
de corail,
de soie,
de muguet,
de plomb,
de cristal,
de saphir,
de rose,
de turquoise,
de cretonne,
de porcelaine,
d’opale,
de bronze,
de béryl,
de satin,
d’argent,
de jade,
d’acajou,
de nickel,
de velours,
de perle,
de basane,
de cuivre,
de porphyre,
d’ambre,
de rubis,
de mousseline,
de papier,
de mercure,
de crêpe,
d’émeraude,
de fer,
de nacre,
de flanelle,
de topaze,
de vermeille,
de lavande,
de cachemire,
d’améthyste,
de cèdre,
d’or,
de camélia,
de tourmaline,
de merisier,
de zibeline,
d’orchidée,
de buis,
d’azalée,
d’érable,
d’olivier,
de diamant,
de platane,
d’ivoire,
de lilas,
d’astrakan,
de palissandre,
de jasmin,
de chinchilla,
de granite,
de mélèze,
de platine,
d’albâtre ou de chêne
d'infini...
13
21
0
1
Défi
Izia FRANK

Cher Matt,

Au moment ou tu lis ces lignes, je suis en balade avec ton épouse Doris et la charmante Charlene, prunelle de tes yeux. Mais cette promenade planifiée avec le plus grand soin est bientôt terminée. Je vais aller à l'essentiel et leur conter ta furie de ce jour maudit de mai 1945.  
La guerre avait pris fin. Tu le savais !
Mais la victoire alliée, les coeurs brisés des petites françaises, les pillages, cela ne te suffisait pas. Tu en voulais plus et en me capturant tu tenais ton trophée de chair et d'os.
Privation d'eau, d'air, de nourriture; Ce fut l'antichambre de l'enfer sous tes poings.   
Le fracas de mes os contre le marbre de cette résidence au coeur de Berchtesgaden me hante encore.
Tu avais pourtant le choix Matt : laisser filer la souris, lui permettre de se fondre parmi les siens dans la masse hagarde des vaincus.     
Mais comme tu me l'as si souvent sussuré : seul voir mon âme "s'envoler" t'importait. C'était ton crédo.
Cette lettre est finalement bien trop longue à mon goût. Mon talent de conteuse s'amenuise et ma patience touche à sa fin. 
Je vais étancher ma soif dans le sang. 

Ada
4
4
0
1
jean-paul vialard
Sibylle en sa venue à nous

'Ici, au milieu des dunes, parmi leurs souples oscillations, leur immobile progression, une jeune femme du doux nom de Sibylle - cette pourvue du don de prophétie -, marche au-devant d’elle-même, son corps la suivant à peu de distance, pareille à une ombre, à une nuée grise attachée à un mystérieux cheminement. L’air est une toile compacte faite d’un tissage de grains de sable, de pliures de vent, de fragments de réminiscences venues du plus loin de la mémoire.'
4
0
0
6

Vous aimez lire roland maille ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0