La tortue molle qui voulait devenir une dure, une vraie. [1]

2 minutes de lecture

Il y a fort longtemps, mardi dernier, une tortue molle [2] en avait par-dessus la tête de se faire maltraiter par les tortues à carapace dure. [3] Toute la journée elles ne cessaient de rouler des mécaniques et piétiner sans vergogne la pauvre petite tortue molle. [4]

Un jour, alors que les tortues à carapace dure jouaient à Question pour un Champion [5] en se servant de la petite tortue à carapace molle comme buzzer [6], celle-ci décida qu’il était temps de mettre fin à toutes ces tortures [7] et de se venger [8].

Une nuit [9], alors que les autres tortues étaient occupées à se tatouer des têtes de mort sur leur carapace extra-dures, la petite tortue à carapace molle s’éclipsa.

Elle avait entendu parler d’un certain Maître Sphincter [10], un rat spécialiste des arts martiaux [11]. Elle décida d’aller à sa rencontre et de lui demander son aide pour venir à bout des horribles tordures [12].

La petite tortue trouva le dénommé Sphincter à l’intérieur d’un trou particulièrement sombre et nauséabond [13]. Hélas, elle s’était en fait trompée de trou [14] et il s’avéra que l’énorme rongeur qui se jeta férocement sur elle n’était qu’un vulgaire rat d'égout affamé.

Malheureusement, elle eu beau rentrer sa tête dans sa carapace, celle-ci étant irrémédiablement molle, le rat y planta ses crocs et dévora la pauvre petite tortue à carapace molle qui décéda dans d’atroces souffrances [15].

PLUS FAIM [16]

FIN [17]

[1] Rien que le titre, ça en jette grave, hein ?

[2] Si, si, ça existe !

[3] Mieux vaut en avoir une grosse molle qu’une petite dure. Ou l’inverse, je ne sais plus trop.

[4] Je répète : le harcèlement c’est MAL. (Même si parfois, c’est un peu drôle aussi.)

[5] RIP Juju, tu nous manques.

[6] Mais elle ne faisait pas « pouet pouet », juste un petit « floc floc ».

[7] Car les tortues torturent, tout le monde le sait.

[8] J’adore les histoires de vengeance.

[9] Parce que j’ai déjà dit « un jour », plus haut.

[10] Quel charmant prénom, n’est-il pas ?

[11] Toute ressemblance avec gnagnagna existant blabla est totalement voulue.

[12] Ces tortues dures sont des ordures.

[13] Alors là, je ne vois absolument pas à quoi fait référence l’auteur.

[14] Ça arrive à tout le monde.

[15] La tortue aurait dit « aïe » au moins trente-six fois.

[16] Le rat fit une intoxication alimentaire et mourut également dans d’atroces souffrances. Bien fait.

[17] Fin de l'histoire. Et de la petite tortue à carapace molle. (Quand même ! Y avait pas un peu trop de notes, dans ce chapitre ?)

Annotations

Vous aimez lire Charlotte Bouillon ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0