Chapitre 32

9 minutes de lecture

Nous sommes rentrés, Cynthia n’a pas arrêté de vanter les qualités de ma famille et puis elle a retrouvé sa chambre, ses chaînes et je crois que ça commençait à bien lui manquer. Mais je dois reprendre mon travail et la laisser à mon grand regret.

Je remonte du vestiaire et Brice me chope en passant.

- Ce soir, on va chez Popeye, tu viens ?

- Euh non merci Brice, une autre fois.

- Ouais comme à chaque fois hein. Allez stp viens Max, y aura toute l’équipe, allez viens 1h et après on te libère pour que tu ailles rejoindre Cynthia.

Le grand blond avec ses yeux de chien battu arrive à me convaincre.

- 1h ! Pas plus !

- Pas plus. Cool mec, à ce soir !

Je ne peux pas refuser tout en bloc, Cynthia devra m’attendre ce soir tant pis.

- Tu seras là ce soir Maxou ? Me demande Stéphanie en enroulant ses bras autour de mon cou.

Oh putain elle va être là elle.

- Wouhhh doucement Don Juan ! Dit-elle lorsque je la repousse durement pour passer sans lui répondre.

La journée est interminable et je n’aime pas l’idée de laisser Cynthia seule trop longtemps et je n’ose pas proposer sa présence, vu que Brice ne l’apprécie pas plus que ça. Faut juste que j’évite de boire de nouveau et tout se passera bien.

- Allez Max, rdv chez Popeye !

J’arrive dans le bar, et ils sont tous là, Brice, Christophe, Stéphanie, Linda et Joey. Une belle équipe de choc qui pense me connaître depuis des années et pourtant ne savent pas que chez moi est enchaînée la femme que j’aime. Sauf Brice qui sait mais fait comme s’il ne savait rien.

- A la votre ! Allez Max détends toi, Maman va pas te gronder, t’inquiète. Me lance Stéphanie mauvaise.

- Alors parle-nous de ta copine Max, me demande Christophe. Tu l’as connu comment ?

Me voilà coincé, je dois donner quelques infos mais pas trop pour ne pas me trahir.

- On s’est croisé à l’hôpital, je l’ai invité à boire un verre et voilà.

- Wouhhhh un vrai tombeur notre Maxou. Ricane Stéphanie.

- T’en sais quelque chose hein. Charrie Joey.

- Ca fait bien trop longtemps pour que je me rappelle.

- T’as envie de baiser avec Max toi. Ricane-t-il.

Stéphanie me dévore des yeux.

- Oublie, je suis casé désormais. Dis-je

- Et alors, ça n’empêche pas de s’amuser. Dit-elle en mordillant sa lèvre.

Salope. Je regarde Brice qui vient à ma rescousse et attrape la belle brune par la taille.

- Moi je ne suis pas casé et j’adore m’amuser.

- On pourrait s’amuser tout les 3. Dit-elle en me regardant

- J’en vaux bien plus que 2. Dit Brice pour chauffer la brune bouillante qui comment à gémir sous les baisers qu’il dépose dans son cou.

- Ce soir je veux baiser, alors débrouillez vous les gars mais votre queue ce soir est à moi.

- Petite salope, tu me fais bander comme un gros cochon. Lui lance Brice en l’embrassant.

Ils dansent un peu puis elle le pousse sur le canapé et l’enjambe, ce qui vaut des ricanements.

- Elle est chaude Stéphanie ce soir. Dit Joey.

- Elle est toujours chaude. Dit Christophe en avalant son verre.

Stéphanie débraille Brice tout en me regardant. Je lève les yeux au ciel mais ne rate pas de les mater. Elle est quand même très bandante la Steph’.

- Tu viens nous rejoindre ? Me lance-t-elle

- Non, je me barre bientôt.

Elle lance un regard à Christophe qui bande tellement que son pantalon en est déformé.

- Mon cul est libre, tu viens Chris.

- Putain tu me le demanderas pas deux fois ma belle.

Brice ricane, pendant que Christophe défait son pantalon. Il frotte sa queue contre le cul de Steph’ et s’enfonce en elle provoquant le râle des deux autres. Stéphanie ne me lâche pas des yeux alors qu’elle ondule pour faire gémir les 2 gars.

- T’es ultra bonne toi. Gémit Christophe qui tient son cul dans ses mains.

- Eh Chris, on l’a fait gueuler ? Lance Brice.

- Allez.

Les deux gars se mettent à la pilonner et la belle brune se met dans tous ses états. Les gars ricanent fièrement et recommence, jusqu’à ce qu’elle jouisse sur eux.

- Je vais te remplir, ouais je vais te remplir salope. Dit Chris qui râle alors que Brice vient d’attraper la bouche de Steph’ pour un baiser dégueulasse.

La salive de Steph’ coule sur Brice qui se tend d’un coup en elle en grognant. Christophe se retire d’elle alors qu’elle reste un temps sur Brice qui lui caresse son dos. Au moins elle me laisse tranquille.

- Eh Jo, emballe là !!! Crie Brice alors que Joey et Linda danse ensemble.

La main de Stéphanie vient de se poser sur mon pantalon alors que je regarde les danseurs et je sens sa main qui remonte entre mes jambes, que j’arrête en chemin en la regardant s’amuser de moi.

- Arrête.

- T’as envie de moi Max, tu bandes.

- Je pensais à ma copine, rien à voir avec toi. Dis-je menteur.

- Allez je paye ma tournée lance Joey qui revient auprès de nous.

- Bon moi j’y vais, j’avais dis 1 verre. Dis-je pour me casser.

Je vais pour me lever et Brice me stoppe.

- Non t’avais dis 1h. Allez relax, tu ne vas pas lâcher les copains quand même.

- Je ne sais même pas à quelle heure je suis arrivé.

- Maxou va finir attaché si ça continue, se moque ironiquement Stéphanie.

- Ok, va pour un autre verre mais après stop !

Je suis au 9ème verre, et j’ai du mal à suivre les conversations qui sont plus hilarantes les une que les autres. Mes amis s’amusent, et moi je plane à 2000. Je me suis sur un canapé je crois avec Brice qui est dans un état pire que le mien et Stéphanie qui se déhanche auprès de Linda. Bordel qu’elle est belle. Christophe est entre les deux et Joey à du rentrer car je le vois plus. Brice me crie dans les oreilles finissant ses phrases en rigolant.

- Encore un verre et après tu vas baiser ta jolie chienne Max, d’accord ?

Je n’arrive pas à lui dire non, et puis une chienne ça se baise pas d’abord, ça se caresse, ça joue à la balle, ça… Mais putain qu’est ce que je raconte…

J’entrouvre les yeux comme je peux car la lumière me file mal au crane. Je sens à peine le verre descendre dans ma gorge et je vois Stéphanie se rapprocher.

- Alors Maxou, on tient plus l’alcool ?

- Dégage Salope ! Je vais te baiser sinon !!!

- Tu m’as l’air bien bourré toi.

- Non, je ne suis pas bourré, j’ai juste trop bu !

Ma phrase ne veut rien dire, Stéphanie et Brice éclate de rire.

- T’es canon toi, bordel que t’es belle. Dis-je alors que le corps de Steph’ est devant moi.

- T’as envie de moi hein ?

- Mais tout le monde a envie de toi. T’es toute flou mais t’es belle putain.

Elle retire son haut et je fixe ses jolis tétons.

- Ohhhh comme c’est joli ça. Dis-je emmerveillé

- Tu veux me téter ?

- Je peux pas.

- Mais si tu peux, regarde comme je pointe, tu n’en veux vraiment pas Max ?

- Ohhhh si je veux.

Elle prend son sein et l’approche de ma bouche qui aspire le téton.

- Ohhh Max !!!

J’aspire plus fort pendant que 3 Brices viennent se coller à elle.

- La touche pas c’est à moi !!! Dis-je

- Ce n’est pas qu’à toi, elle est à tout le monde d’abord. Dit Brice qui vient de se vautrer par terre.

Je regarde la belle brune et me rend compte que je suis en train de complètement merder. Faut que je me barre mais je sens qu’elle vient sur moi et je tente de la repousser mais mes bras n’ont pas assez de force.

- Laisse-moi faire Max, je vais m’occuper de toi. Dit-elle au creux de mon oreille.

- Non laisse moi je ne peux pas Steph’.

J’entends Brice mort de rire à coté de moi, et je tente de repousser Stéphanie qui est en train de déboutonner mon jean.

- Tu sais que tu aimes ça Max, laisse toi faire.

- Non fais pas ça !!!

- Tu vas adorer, allez détends toi Max…

On dirait moi avec Cynthia. Elle ne perd pas de temps et prend dans sa bouche mon sexe qui est réveillé par je ne sais quel miracle. J’avoue qu’elle sait s’y prendre mais je ne veux pas d’elle, je veux Cynthia. Quand je regarde entre mes jambes, l’image de Cynthia se superpose sur celle de Stéphanie.

- Oh oui Cynthia…c’est bon.

- Cynthia ? C’est qui ça ? Ah oui c’est la coquine qui mate des trucs bizarres. Ricane Brice.

- Il me prend pour sa copine, ricane Stéphanie.

L’image de Cynthia me suçant me fait décoller, j’aime la voir me prendre dans sa bouche, j’aime quand elle m’enfonce dans sa gorge et ne me rejette pas, au contraire elle se met sur moi et s’empale sur mon sexe gonflé. Parfois l’image de Stéphanie revient et je tente de l’arrêter.

- Du calme Don Juan, tout va bien….détends toi. Me chuchote t’elle à l’oreille.

- Jt’en prie Steph’, arrête.

- T’aime trop qu’on baise pour qu’on arrête. Pense à elle, je m’en tape du moment où tu me baises.

L’image de Cynthia me fait bander encore plus. Je sens son souffle chaud dans mon cou, lui sortant un sein que je tète fort pour la faire crier alors que ma sève monte.

- Oh Cynthia continue.

Les ricanements autour de moi me ramènent à la réalité mais l’alcool me fait repartir aussi vite. Je sens Cynthia aller et venir sur moi, et les tremblements qu’elle se procure me font à mon tour venir. Je la remplie et la laisse essoufflée sur moi.

- Tu vois Maxou ce n’était pas dur.

Maxou ? Cynthia ne m’appellerais jamais comme ça ! Putain Stéphanie ! Alors que je reprends mes esprits, je la dégage sur le coté et elle finit par éclater de rire.

- Tu m’as violé poufiasse !!!

- Oh pauvre petite victime. Se moque t’elle.

Je regarde l’heure et vois trouble. Et merde.

- Il est quelle heure ? Quoi ! 1h20 ! Putain Cynthia !

- Quoi Cynthia ? Rigole Brice.

- Je…je dois partir !

- Attends Max, tu ne vas pas partir bourré !

- Faut que je rentre, a plus.

- Attends Max jt’appelle un taxi. Me dit le barman qui m’intercepte.

1/2h après je me retrouve dans mon taxi qui me dépose juste devant chez moi. Je tente de me tenir comme je peux pour rentrer chez moi, mais j’ai l’impression d’être sur un bateau.

- Cynthia…Cynthiaaaaaaa

Mon corps réagit plus comme je le voudrais et j’arrive à peine à descendre les marches sans me gameller comme un con car je suis un con.

- Ma belle Cynthiaaaaaa

Quand j’ouvre la porte, elle est là, les yeux plein de haine. Elle a peut être pensé que j’allais la laisser là et plus revenir. Je monte sur le lit comme je peux et me couche contre elle.

- T’as été merveilleuse ce soir, j’ai adoré.

- Adoré quoi ?!

- Quand tu m’as baisé.

- Qu…quoi ? Tu étais où Maxime ?

- Je ne sais pas. En toi.

- T’es complètement soul !

- Ça c’est sûr.

- Maxime détache moi.

- Non, non, non. Je ne suis pas assez soul encore ahah. Hier soir t’as voulu encore partir petite garce.

- Stp, Maxime, libère-moi.

- Demain, d’abord on va faire un câlin.

- Non t’es complètement soul, Max arrête !!!

- J’aime quand tu m’appelles Max mais je préfère bébé, ça fait longtemps que tu ne m’as pas appelé bébé.

Je tente de trouver son trou mais je n’y arrive pas et elle ne m’aide pas à bouger comme ça.

- Aide-moi un peu Cynthia.

- Non !!!

- T’es pas gentille toi.

- Bah retourne voir la fille que t’as baisé et lâche moi !

- T’es jalouuuuussssseeeee

J’essaye maladroitement de la baiser mais je n’arrive pas à viser, à si ça y est je sens la chaleur de son cul.

- Oups je ne voulais pas forcément ce coté là mais comme j’y suis bien, j’y reste.

- Tu me fais mal !!!

- Et le cheval !!! Dis-je en faisant du rodéo.

- Arrête !!!

- Le marteau piqueur, accroche toi !!!!

- Ahhhhh

- J’ai envie de pisser.

- Non !!!

J’ouvre les vannes et pisse dans mon urinoire qui hurle alors que je tente de viser ses grains de beauté en imitant le bruit d’un fusil laser, pour refaire la guerre des étoiles sur son corps.

- Piouuuuu piouuuu jt’ai eu !!! Ahah. Je suis Dark Vador l’empereur du mal !!!! Tin tin tin tintintintinnnnnn

La dernière goutte et je me branle un peu pour reprendre de la vigueur et tente de retrouver ma maison.

- Ca y est j’y suis !!! Ohhh comme c’est bon ton vagin, t’es toute douce.

Je suis trop bien là. Je me love en elle et m’endors. Cette soirée a été trop arrosée. Beaucoup trop. Putain je vais vomir !!! Et merde. Putain je suis en vrac.

Annotations

Recommandations

Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2072
1469
1977
1152
Méline Darsck
Deux couples, deux femmes très différentes l'une de l'autre vont pourtant se rapprocher jusqu'à devenir de véritables confidentes l'une pour l'autre.
Mais l'histoire ne serait pas aussi pétillante sans un peu de cris, de larmes, de passions, d'infidélité, de baisers, d'attirance et de séparations.
Mais qui ? Pourquoi ?
Je vous laisse le découvrir au fil des pages.
3622
1663
333
470
Lilie Berthy
Jusqu'où peut-on aller "par amour" ? Quand Cylia fait la connaissance d'Anthony, elle est loin d'imaginer qu'il prendra petit à petit le contrôle total de sa vie...
15
11
10
53

Vous aimez lire Lia 53 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0