Chapitre 03

4 minutes de lecture

Je frappe à la porte jusqu’à ce qu’elle s’ouvre enfin.

- Jte dérange ? Dis-je

- Peut être, tu veux quoi Max ?

- Baiser.

Elle me regarde et me lance un sourire puis ouvre sa porte. Comme si elle allait refuser.

- Bière ? Me propose t’elle

- Ouais.

Elle me lance une bière alors que je m’assois dans le canapé. Elle se met à califourchon sur moi et sa bouche s’approche de la mienne.

- T’as sucé aujourd’hui ?

- Non.

Ok c’est bon je peux lui fourrer ma langue comme elle le demande. Avec Stéphanie c’est toujours bien de demander ce qu’elle a foutu avec sa bouche pour pas se retrouver avec des poils pubiens entre les dents. Je sens déjà ses mains se faufiler sous mes vêtements.

- Tu commandes ou je commande ? Me demande t’elle

- Vas-y occupe toi de moi déjà et après on verra.

- Donc tu commandes. Dit-elle en ricanant

Elle glisse jusqu’à se mettre à genoux entre mes cuisses et je libère enfin mon sexe tendu.

- Jte fais un sacré effet dis donc. Dit-elle fièrement.

C’est pas elle qui me fait de l’effet, c’est Cynthia. Je ferme les yeux et imagine que ça soit sa bouche qui glisse le long de mon sexe. Steph sait ce que j’aime et m’amène droit vers l’orgasme. Elle me sourit alors que sa bouche est pleine à ras bord de salive et de sperme. Elle déglutit et prend une gorgée de ma bière. Elle se déshabille entièrement et se pose les cuisses écartées sur le canapé. Ses pieds viennent frotter mon sexe au repos alors que je bois ma bière.

- Occupe-toi de moi maintenant Max.

- Laisse moi au moins finir ma bière.

- Tan pis pour toi je vais alors m’occuper de moi toute seule.

Elle commence à se caresser les seins en faisant pointer ses tétons. Mon corps réagit à ce spectacle alors que ma bière se termine.

- T’en as d’autres ? Dis-je

- Frigo. Gémit-elle

Je me lève et va chercher une bière fraîche. Lorsque je reviens Steph a ses doigts en elle. Je me rassois sur le canapé et fait glisser la bouteille fraîche entre ses cuisses. Elle me sourit et sursaute lorsque la bouteille froide touche son clito. Elle ne bouge plus, son ventre est rentré à son maximum et je me pose sur elle. Je tiens la bière par le goulot et commence à la caresser avec.

- Max…

- Chutttt

Je sens que ça l’excite même si ça lui fait peur. Faut dire qu’on en a vu aux urgences des personnes arriver dans des états pas croyables après avoir voulu tester les limites de leur corps. Mais moi je suis persuadé qu’elle peut prendre cette bouteille sans danger. Je la frotte pour l’exciter et heurte son orifice qui résiste. Je le travaille alors qu’on s’embrasse et doucement je sens la bouteille avancer en elle. Sa réaction est immédiate, elle se cambre en gémissant.

- Y a quand même mieux que tes doigts pour te donner du plaisir.

Je m’amuse à lui sortir et recommencer à forcer le passage pour la faire gémir plus fort mais au bout d’un moment ça résiste plus, elle est toute détendue de l’entre jambe et je peux y aller plus fort. Je sens le cul de la bouteille frapper durement en elle, raisonnant dans mon poignet. Elle est essoufflée par le plaisir qu’elle prend et je m’amuse à jouer avec son corps jusqu’à la faire jouir.

- T’aimes ça qu’on te culbute le bassin toi.

- Ouais. Dit-elle à bout de souffle.

Je la fais jouir encore puis ouvre la bière et la bois.

- Tu restes ? Me demande t’elle.

- Je suis pas ton mec Steph’

- Je sais mais t’as bu déjà 2 bières et tu sentais l’alcool en arrivant.

Elle n’a pas tort, j’ai pas mal bu ce soir mais hors de question que je dorme avec une autre que Cynthia.

- Ok, je squatte le canapé.

Stéphanie lève les yeux au ciel. J’attrape sa nuque et lui pose un baiser. Après que nos langues aient finis de tourner, je lui annonce que la soirée n’est pas terminée pour elle.

- Jte veux à 4 pattes.

Comme d’habitude, elle dit pas non et comme d’habitude, son cul me prend sans effort.

- Tu t’es fais baiser le cul aujourd’hui ?

- Ouais ce matin par Fred.

Je ricane, Fred est un collègue de la pédiatrie. Marié, bon père de famille, proprio d’une belle maison avec un chien, le tableau parfait de la jolie petite famille et il se tape le cul de Stéphanie. Je retire ma capote pleine et m’affale sur le canapé. Elle me souhaite bonne nuit et file se coucher dans sa chambre.

- Max lève-toi, on embauche.

- Ouais j’arrive.

Elle se casse à la douche pendant que je me branle un coup pour calmer mon érection du matin, je pourrais aller la baiser sous l’eau mais là j’ai envie d’être seul avec moi et Cynthia qui prend toutes les positions les plus obscènes dans ma tête. On prend chacun notre voiture et allons travailler mais je ne peux m’empêcher de m’arrêter devant chez Cynthia pour la regarder dormir encore. Elle est si belle.

Annotations

Recommandations

Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2079
1475
1978
1154
Méline Darsck
Deux couples, deux femmes très différentes l'une de l'autre vont pourtant se rapprocher jusqu'à devenir de véritables confidentes l'une pour l'autre.
Mais l'histoire ne serait pas aussi pétillante sans un peu de cris, de larmes, de passions, d'infidélité, de baisers, d'attirance et de séparations.
Mais qui ? Pourquoi ?
Je vous laisse le découvrir au fil des pages.
3659
1665
333
470
Lilie Berthy
Jusqu'où peut-on aller "par amour" ? Quand Cylia fait la connaissance d'Anthony, elle est loin d'imaginer qu'il prendra petit à petit le contrôle total de sa vie...
15
11
10
53

Vous aimez lire Lia 53 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0