14 - L'approche

Moins d'une minute de lecture

Ce roman est désormais auto-édité. Vous pouvez le trouver ici (https://www.amazon.fr/Chroniques-Gabriel-1-L%C3%A9veil-ebook/dp/B01DKEJYYK/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1462974629&sr=8-2&keywords=les+chroniques+de+gabriel).


Comme pour mon roman de fantasy, Sherona (https://www.scribay.com/read/text/1818824707/les-aventures-de-sherona---voyage-au-pays-des-morts--t-1-), je vais écrire le tome 2 ici sur Scribay. Le premier jet sera entièrement dispo jusqu'au moment où le roman partira en publication.


Vos retours seront les bienvenus, ils ont été plus que précieux pour Sherona :)

Annotations

Recommandations

Défi
flore13
Les images, scènes me reviennent petit à petit à mon esprit et me font sourire. Que se souvient un enfant de la maison de son enfance ? Une description intrigante qu
0
0
2
3
eragona
Petites histoires écrite sur un coup de tête, sans lien.
1
0
0
2
Karine Alix


La vie est parfois bizarre. Une retrouvaille me serre la main. Lors d'une soirée de lecture , une copine du groupe d'écriture me présente son mari Sébastien. Elle m'avait bien précisé lors des premiers ateliers d'écriture que son époux était originaire de la côte d'Or. .. Je ne m'attendais pas à lui. Nous avons fréquenté le même collège, nous étions camarade de récréation, moi avec mes copines ou seule ; lui avec sa bande à Bono, un caractère très spécial voire pervers.
Aujourd'hui , je le découvre adulte, marié. Il me semble plus calme, mature. Son épouse est une amie. Je le considère normalement. Les années collèges étaient avant...
Son regard se montre vicieux. Je ressens sa malice un peu débridée. Sébastien porte une petite attention dont je dois rester vigilante.
Son égocentrisme n'a pu s'éteindre définitivement. Je reste prudente.
Au cours d'un stage d'écriture , je découvre une Patricia triste et déçue. Elle m'apprend que son mari la trompe. Elle demande le divorce :
<- Tu devrais réfléchir ! Pense à tes enfants ! Le sexe domine le côté mâle de l'homme comme celui des femmes !>
- J'en suis consciente ! Je ne supporte pas la trahison. Elle blesse mon estime.
- Je comprends...>
Nous passons la soirée et le weekend ensemble.
De retour chez moi, je reprends mon quotidien en main. Au moment de rentrer ma citadine dans le garage , j'aperçois au loin , Sébastien dans sa voiture. Il s'arrête pour me saluer.
<- J'ai passé le week-end vers mes parents. Ils habitent à quelques kilomètres. Tu es au courant du divorce entre ma femme et moi.
- Oui , je suggère à Patricia et à toi de revoir votre situation. Il y a sûrement un malentendu...
- Non je l'ai réellement trompée ! Mon aventure me plaît. Elle est charmante, elle est subtile, sensuelle et originale. Elle n'a pas froid aux yeux. Elle est très belle.
- Tant mieux !
- On reste en contact ? Sans rancune ?
- J'apprécie beaucoup Patricia. Ok pour rester en contact ! A plus tard.>
"La vie est ainsi , Je ne juge pas !" Pense Mathilde
Des surprises l'attendent . ..
               *****************
Mathilde vit un quotidien d'écrivain professionnel. Elle rédige des biographies , participe à des ateliers d'écriture . Elle est correctrice , relectrice , a un emploi du temps bien chargé. Elle a rencontré Patricia lors d'un atelier. Celle-ci lui a présenté son mari , Sébastien un ancien camarade du collège au caractère bien prononcé et bizarre dans son attitude. Elle garde ce souvenir " d'un vendredi matin , alors qu'elle se dirigeait au cours d'histoire . Ce garçon chef d'une bande à Bono l'a intimidée avec des intentions suspectes !"
Les années ont passé. Elle se recentre à son égard . Pourtant il se montre avenant , posé , charmant ! Il a muri . Patricia lui propose du crémant en guise d'apéritif accompagné d'un cake savoyard !
- Sers- toi Mathilde !
- Merci ! Il est excellent !
- Comment vas tu ? As- tu des ouvrages à relire , corriger ?
- Oui ce mois- ci , j'ai beaucoup de déplacements ! Je rencontre des rédacteurs chez Flammarion , j'ai lu et je rencontre un homme d'affaire pour un livre professionnel ! Je suis contente !
J'observe discrètement son époux. Il est attentif , il m'admire ! Il me charme ! Il m'intimide ! Il a gardé son regard du collège.
Nous passons à table . Je me permets de lancer une discussion envers son époux.
<- Tu es bien Sébastien , le meneur de la bande à Bono au collège à Nuits en mille neuf cent quatre vint six ?
- Tu as une sacré mémoire ! Oui... Tu as bien un frère qui m'a lancé des avertissements ...
- Oui
-Pourquoi ?
- Je me sentais un peu en danger d'après tes propos , ce vendredi matin sur le palier de l'escalier en allant au cours d'histoire !>
Patricia me regarde interloquée.
Je la rassure que ce sont des souvenirs d'adolescent . Depuis j'ai pardonné.
Elle rit avec surprise .
Sébastien me lance un regard soutenu. Ressent il encore une perversité à l'égard de Mathilde ?
Elle n'en sait rien, elle continue la conversation avec sa copine.
De retour chez Elle, elle consulte ses e-mails .
Elle prépare son organisation de la semaine.
Sébastien à été ravi de revoir son ancienne connaissance d'école. Il va pouvoir mieux la connaître. Il comprend son état amoureux d'adolescent. Il aurait pu agir autrement que de lui faire deviner par des intermédiaires.
Son épouse après avoir entendu les propos de Mathilde le questionne.
<- Dis moi chéri, tu ne m'avais pas dit que ton adolescence avait été perturbée !
- Non je ne trouvais pas cela intéressant et une psychologue m'a aidé à l'apaiser. Je regrette ce que Mathilde a du ressentir à propos de mes petites menaces. J'aurais dû faire attention.
- elle t'a pardonné ! Oublie va !>
Il ne l'a pas oubliée, il va tout faire pour renouer contact avec elle . Ensuite, il avisera selon ses envies. Il la trouve séduisante.
               *****************
Mathilde organise ses journées selon son planning. Lors d'une pause déjeuner ,son portable vibre. Un sms écrit par Sébastien, lui propose de boire un verre après le travail ce soir. Il est en déplacement.
Elle ne sait quoi lui répondre , elle lui propose le lendemain soir...
Comme la réponse est affirmative, Mathilde se prépare à ce rendez vous fixé à Beaune. Sébastien l'attend dans un bar de luxe.
La jeune femme arrive , le cherche et s'approche en le contemplant.
Elle pense qu'il n'a pas changé. Seuls ses traits se sont affinés.
<-Bonsoir ! Comment vas tu ?
- Ça va... que deviens tu?
- Je vis ici dans la Bourgogne. Je travaille dans une demeure viticole. ...>
La conversation se poursuit ainsi ... Soudain Sébastien regarde Mathilde droit dans les yeux.
<- Tu es vraiment belle. A part tes petites rides qui s'étalent , tu n'as pas changé ! Pourquoi ne nous sommes nous pas sortis ensemble au collège ? J'aurais bien aimé !
- Tu me semblais bizarre , ta provocation ne m'a pas du tout attirée ! Bien au contraire , c'est une peur , une crainte que j'ai ressentie !
- Je te comprends ! L'âge bête est difficile à gérer !>
La soirée se poursuit autour d'un dîner. Sébastien avoue à Mathilde sa joie de la revoir :
<- Je ne pensais pas que nos chemins allaient se recroiser . Je suis content que ta vie te convienne !
- Elle ne te plait pas la tienne ?
- Si bien sur, mais je m'inquiète souvent pour mes proches. >
Il la contemple discrètement. La jeune femme en fait de même. Elle se demande l'intérêt qu'il porte à son égard. Le gentleman persiste:
<- Dis moi , on pourrais se voir plus souvent ! Je sui libre et sans enfants !
- Je respecte Patricia ! C'est mon amie ! Je ne veux pas qu'elle est une mauvaise idée !
- Je te dis que c'est fini avec elle ! Tu n'as rien à craindre !
- Patientes veux tu ? Une relation n'est jamais terminée sur un coup de tête pour la victime.
- Comment ça ?
- C'est bien toi qui a rompu ? Patricia digère difficilement le sentiment. Tu auras sûrement des comptes à rendre...
- Nous n'étions pas mariés, mais pacés . Nous n'avons pas d'enfants, pas de contrat . Nous sommes libres.
- Sentimentalement, Patricia est perturbée. Nous vivons dans l'émotion, le contraire de vous qui êtes plutôt sexuel ou bestial !
- Tu me choques Mathilde!
- Pourquoi l'as tu plaquée soudainement ?
- Notre relation battait de l'aile depuis un moment. J'ai besoin d'aventure, de vibrations.
- Ah !...
- Je voudrais les vivre avec toi !>
Il caresse tendrement la nuque de sa proie et effleure délicatement les lèvres. Mathilde se laisse surprendre par ce doux contact , se ressaisit aussitôt sous le prétexte qu'elle a sommeil .
Sébastien s'en moque. Il la laisse partir , confiant de la revoir dans d'autres conditions.
Il caresse les clés songeant à ses actes pervers. Il rentre chez lui , réfléchit à la suite des événements.
              **************
Mathilde profite d'une grâce matinée pour se reposer et entreprend un footing après son petit déjeuner. Elle ignore qu'elle est surveillée discrètement. De ses jumelles , le voyeur explore son corps , sa nuisette et la suit jusque dans la douche. Discrètement, il s'approche de la fenêtre et écoute l'eau qui gicle sur cette jolie peau. L'homme entre dans la maison et s'approche. .. la femme sentant une présence, sort de la salle de bain et crie:
" Y a t'il quelqu'un ?"
L'individu sort vite de la demeure en déposant une rose dans un vase accompagné d'un mot "A BIENTOT MA JOLIE"
Mathilde fait le tour dans la maison . Elle termine sa toilette.
               **************
Sébastien est chirurgien plasticien . Il a une passion dans la plasticité , la méticulosité de réparer une peau abimée , de modeler des corps à son idée. C'est un vice qu'il maîtrise fort bien. Il souhaite métamorphoser Mathilde à son image. Il est déterminé à ce qu'elle accepte en lui envoyant un SMS :
"Bonjour Mathilde. Je suis libre en fin d'après midi , j'aimerais te voir avant mon retour en Franche Comté. Es tu disponible ?"
Il calcule la suite de ses projets.
Mathilde concentrée sur son ouvrage, fait une petite pause et répond favorablement au message, en invitant le gentleman à dîner chez elle.
Sébastien arrive chez son rendez vous à 20h.
Il observe les alentours ( voisinage , la cour et les alentours ). Il sonne et patiente.
Mathilde fignole les préparatifs, et s'approche de la porte d'entrée.
<- Coucou ma belle ! Comment vas tu ?
- Bien, ravie de te revoir. Entre !
- Oui. .. Merci de m'avoir invité !>
La soirée se déroule bien. Sébastien visite discrètement la maison pendant que Mathilde débarrasse les couverts. Il prétexte d'aller aux toilettes pour visiter la chambre. ... Il découvre des habits étendus sur le lit. Il les touche, les sens " je vous toucherai sur son joli corps très bientôt" . Il en profite pour chiper un soutien gorges noire brodé d'une rose sur chaque bonnet. " je vais pouvoir modeler ces petits seins".
Il interpelle sa future cobaye en s'approchant.
<- Ca ne te dirait pas de remodeler ton corps ?
- Heu.. pourquoi cette question ?
- Comme je suis des cours de plasturgie, j'aimerais que tu deviennes mon mannequin. Tu as un joli corps, le raffiner, l'embellirait d'avantage !>
Il s'approche et caresse les bras, suit le contour des hanches du corps féminin. il plonge ses yeux dans ceux de la jeune femme . Il tente de l'embrasser passionnément sur les lèvres.
Mathilde ressent une flamme s'allumer. La raison prend le dessus . Elle se retire s'excusant que Patricia est son amie et ne veut pas la blesser.
< - Tu n'es pas fautive, tu n'as rien à te reprocher ! C'est à moi qu'elle me fera des reproches ! Votre amitié ne va pas se briser !
- Tu as raison , je préfère patienter ! Tu me plais, j'aime que les choses soit irréprochables !
- Tu devrais songer à métamorphoser ton corps. Je te le propose gracieusement sans le moindre frais!
-Je vais y réfléchir. J'ai peur d'être plus moche que maintenant !
- N'importe quoi ... c'est toi qui décide... Je le ferais à ta place !>
La soirée s'achève, l'invité donne un bisou langoureux que Mathilde lui rend également. Une idole nait entre eux , Sébastien entreprend la suite des événements.
Le serial killer quitte les lieux. Il réfléchit à un kidnapping." Soit je le fais en pleine nuit ou je l'attends par surprise chez elle. "
De sa voiture , il observe les accès pour pénétrer dans la chambre. La lumière de la chambre éteinte , une heure d'attente passée , le pervers va chercher sa proie. Il entre délicatement dans la maison , s'approche du lit à pas de chat , secoue sa victime . Profondément endormie , il la kidnappe , ferme soigneusement la maison en ne laissant aucune empruntes !
Il démarre la voiture en direction de son laboratoire.

0
2
31
8

Vous aimez lire Fred Marty ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0