Obsession

2 minutes de lecture

Carole est une drôle de femme qui collectionne les aventures. Arrivée à l'âge de la retraite, elle y consacre la majeure partie de son temps. La cadence à laquelle elle se vautre dans la luxure s'est grandement accélérée. Là où avant une rencontre l'occupait plusieurs semaines, maintenant, s'il fallait établir une statistique, faire une moyenne, entre celles qu'elle consomme en à peine deux ou trois heures et celles qui la retiennent plusieurs journées, elle tourne à environ une quinzaine par mois.

Naviguer, à un tel rythme, de passions dévorantes en histoires distrayantes, avec des escales un tantinet empruntes de poésie, ne tiendrait-il pas d'un comportement obsessionnel ? Sans doute que de bonheurs en frustrations, Carole comble un manque, un vide, un désir dont elle n'a pas encore réussi à déterminer l'origine, et que rien jusqu'alors n'est venu combler. À moins que, comme moi, elle ne préfère l'éternel changement à la routine ? Une chose est sûre, elle aura tout essayé, du petit prince au prince charmant, du plus fantasque au réaliste pur et dur, du médiéval à l'androïde, tout, elle aura tout testé, avec plus ou moins de succès.

Pourquoi n'en a-t-elle pas élu un, particulièrement aimé ? Elle aurait pu lui consacrer son entière énergie jusque dans les moindres détails, jusqu'à le connaître par cœur. Sans doute ça l'aurait privé de trop d'autres horizons. Carole préfère consommer à outrance, varier les genres, sans tabou ni frontière, sans barrière ni limite, se gavant jusqu'à la lie d'émotions, de sensations, de découvertes.

Il arrive tout de même que certains la marquent plus que d'autres, mais ces idylles ne durent qu'un temps et au final s'amalgament en une sorte de mélasse formant souvenirs.

Parfois, elle pousse le vice jusqu'à en fréquenter plusieurs à la fois sans pour autant les confondre. Cette promiscuité la rassure, et ne les dérange en rien. Toutefois, si l'un d'eux la séduit plus que les autres, elle ne le lâche plus jusqu'à épuisement.

Carole prétend que le premier contact est important. Ce qui retient et accroche toujours son attention c'est leur dos. Lorsque le coup de foudre se produit, ils ne se quittent plus, ça devient fusionnel. Elle traîne ce nouveau compagnon partout, s'endort les yeux rivés sur lui et se réjouit de le trouver emmêlé dans ses draps au petit matin.

Cette femme est une de mes amies. Il n'est pas rare que nous échangions nos impressions et qu'à grand renfort de paroles enthousiastes et de promesses d'intenses plaisirs à venir, nous partagions nos amours du moment. Nous sommes obligées d'en arriver à ce troc, car une telle débauche représente un coût et nos budgets ne sont pas extensibles à l'infini.

Heureusement, nous avons un bon plan pour assouvir nos besoins sans modération. Nous favorisons la location à moindre frais. L'accès à un large choix de spécimens nous est proposé, pour une poignée de cerises, à la bibliothèque municipale.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Vous aimez lire korinne ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0