Les adieux du patriarche

Une minute de lecture

A l'abri du grand saule, l'ambiance intimiste demeurait propice aux confidences. Louis faisait face à Emma, assise à côté d'Antoine. Les quatre garçons occupaient les points cardinaux de la table. Au centre, Elie donnait le la aux conservations ponctuées de rires, qui semblaient réunir des amis de longue date.

« Antoine, on vous attend. Avez-vous oublié la réunion des bénévoles ? » interpella un homme à la voix autoritaire, qui ne prit pas la peine de se présenter.

- Oh ! Mille excuses, j'étais en si bonne compagnie que les contraintes horaires m'ont totalement échappé. Je vous rejoins immédiatement.

- Mais Antoine, vous ne pouvez pas nous laisser en plein suspense, encerclés par la mafia russe ? reprit Elie subjuguée par le dernier récit de leur hôte.

- Je dois honorer mes obligations et vous me voyez au regret de vous quitter si vite.

Des Ooooh de désapprobation s'élevèrent de concert.

Nous allons tous vers la même destination, n'est-ce pas ? J'aurais donc l'occasion de vous raconter la suite de l'histoire si vous le souhaitez.

- On pourrait se retrouver jeudi à la soirée de gala organisée par l'Ordre de Malte, suggéra Elie.

- Parfait pour moi. Je suis réquisitionné pour dresser le couvert. Je pourrai donc vous rejoindre au moment du spectacle.

- Nous avons déjà une table réservée pour la soirée, une soirée très spéciale pour moi, reprit Elie avec des étincelles dans les yeux.

- Emma et Louis, qu'en dites-vous ? interrogea Antoine.

- Nous serions si heureux de vous retrouver. Dites Oui, coupa Elie.

Un seul regard entre Emma et Louis suffit pour confirmer leur envie réciproque d'accepter l'invitation, la première qui s'adressait au couple depuis leur rencontre.

L'heure de quitter le refuge du grand saule avait sonné. La joie du présent projetée au futur comme une promesse, plut au patriarche qui balança ses lianes au vent en guise d'adieux.

Vous savez pourquoi on le dit pleureur ? reprit Elie en s'éloignant.

- Il pleure le temps perdu ?

- Sans doute Louis mais aujourd'hui le temps a fuit sans échapper à aucun d'entre nous. Regardez comme il est heureux !

Annotations

Vous aimez lire Mina singh ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0