Eurêka

2 minutes de lecture

Emma ne parvenait pas à trouver le sommeil. La visite de ses proches, le verdict sur son état de santé, son projet de voyage, toutes ses pensées se bousculaient dans sa tête sans qu'elle puisse les discipliner. Avant de décider d'une destination et d'une organisation, Emma devait mesurer toutes les contraintes techniques. Louis était porteur d'une pompe à morphine dont il ne pouvait se passer. Ses observations lui avaient permis de comprendre que la pompe contenait un antalgiqu, cousin de la morphine, plus efficace sur sa douleur, mais également moins disponible. Elle savait également que la pompe était remplie pour une courte durée, qu'il faudrait, dans un autre lieu, organiser son remplissage en milieu hospitalier. Cette contrainte compliquait ses plans. Rien n'est incompatible, les paroles encourageantes du Professeur Ferrari revenaient en réponse à ses interrogations.

Emma se réveilla d'une nuit sans rêves et sans cauchemars, son corps empreint de la pesanteur d'un profond sommeil. La musique In the mood for love qu'elle aimait écouter au réveil donnait une intimité à ce lieu si peu hospitalier. Emma se redressa d'un bond sur son lit. Une idée venait de lui traverser l'esprit, une idée enfin réaliste. Mieux, une idée lumineuse.

Pourquoi n'avait-elle pas pensé plus tôt à cette destination. Elle offrait toutes les garanties de l'accompagnement que leur état nécessitait à tous les deux. Elle devait cependant vérifier si son plan tiendrait la route. Son impatience plus forte que ses hésitations décida Emma à se diriger vers l'infirmerie située à l'extrémité de l'aile ouest.

« Bonjour, désolée de vous déranger. J'ai quelque chose à vous demander. Je voudrais m'entretenir avec Gérard Mathieu. Savez-vous comment le contacter ? »

- Gérard Mathieu ? Oui bien sûr, je vais vous donner ses coordonnées téléphoniques. Patientez un instant. Il est présent tous les mardis après-midi mais se déplace aussi sur rendez-vous. Quelque chose ne va pas Madame Sansoussi ?

- Tout va bien, rassurez-vous mais je dois le rencontrer sans tarder.

Les précieuses coordonnées en mains, Emma remercia ses interlocutrices qui affichaient un air perplexe.

***

Gérard Mathieu répondit à la première sonnerie.

La conversation porta ses fruits. Emma disposait maintenant de toutes les informations qu'elle souhaitait obtenir.

Tout était possible.

Elle était en capacité de réaliser le voeu de Louis. En deux jours seulement ! Allait-il apprécier la performance ? Un sentiment de satisfaction et joie mêlées, s'animait au fond d'elle.

Annotations

Vous aimez lire Mina singh ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0