Black-out

Une minute de lecture

Pour la première fois, Emma était heureuse de se trouver à l'hôpital, une bien étrange sensation dans un lieu chargé de tant de douleurs. La rencontre avec Louis avait égayé sa journée et plus encore !

Depuis toujours, Emma pensait qu'il existait l'envers des choses et des événements, un envers qui n'était pas exactement le contraire de l'endroit. Elle se trouvait sans doute dans cette dimension abstraite, étonnante, où les paradoxes fleurissent comme des coquelicots dans un champ de blé.

Louis l'avait priée de revenir le lendemain. Une foule de questions affluait déjà dans ses pensées. Ses valeurs lui interdisaient de l'assaillir de demandes dès le premier jour, mais le mystère entourant cet homme la poussait à le revoir vite, vite parce que de toute façon leurs jours étaient comptés. Elle n'avait plus le temps pour renoncer à oser.

Le voyage aux confins des sons les plus infimes l'avait emportée loin de ses préoccupations. Ses douleurs avaient complètement disparu et ce soulagement semblait durable. La nuit s'annonçait plus apaisée.

Emma comptait les neuf bips qui se succédaient sur son téléphone à l'approche de la nuit dans un rituel qu'elle affectionnait. Les neuf SMS étaient une réponse à une maxime qu'elle avait enseignée à ses frères et sœurs : la distance ne sépare pas les êtres qui s'aiment. Où qu'elle soit, où qu'ils soient, aucun d'entre eux ne serait jamais seul.

Elle s'endormit rassurée par la douceur de ces marques d'affection.

***

Au milieu de la nuit, une violente douleur secoua le corps d'Emma, une douleur telle qu'elle n'en avait encore jamais connue. Son corps entier semblait se dérober. La respiration provoquait de vives brûlures dans ses poumons. Elle saisit le bouton de la sonnette dont le fil était enroulé à son poignet. L'infirmière du service arriva presque aussitôt, elle comprit que l'urgence de la situation réclamait la présence du médecin de garde.

Dans une semi-conscience, Emma percevait l'acharnement des soignants sur son corps défaillant. La lutte était inégale, impossible, sa conscience l'abandonnait.

Black-out.

Annotations

Vous aimez lire Mina singh ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0