Je vous le répète, je ne suis pas docteur !

3 minutes de lecture

 — Mais Isa, pourquoi t’as dis à Madame Cass’Couilles que le médecin va venir la voir ? Il est trois heures du mat et elle n'a rien !

 — Moi, c’est Lisa.

 — Oui, c’est vrai désolé...

 Pourtant, ce n’est pas la première fois que je bosse avec cette aide-soignante. Lisa remplace Fred qui a prit son weekend. Je travaille en orthopédie pour la troisième nuit de suite, je commence à croire que j’ai prit un abonnement pour l’enfer.

 Momo et Damien, pouffent de rire quand ils voient la chambre 1034 sonner. La chambre de Madame Cass’Couilles. Pourquoi leurs secteurs sont toujours tranquilles à ces deux là ? J’me coltine toujours les emmerdeurs !

 Il y a une chose importante à savoir à propos des patients d’orthopédie. Ce sont des impotents chroniques. D’après le mythe, la moindre fracture vous paralyse le corps entier. Aussi, un patient d’orthopédie entré pour fracture du col du fémur est dans l’incapacité à tendre le bras pour attraper son verre comme un grand, et s’il vient pour une luxation de l’épaule il ne peut plus marcher ! Ouais, le monde marche sur la tête en orthopédie et joue avec la patience des soignants. Une vraie maison de fous !

 Madame Cass’couilles surpasse tous ces petits joueurs. Cette femme a l’ultime motif d’entrée en orthopédie, c’est elle qui souffre le plus ici ! Au milieu de toutes ces fractures multiples, de ses pauvres gens à la jambe tractée en attente d’une intervention chirurgicale, cette patiente est le martyr de notre hôpital !

 Hébergement d’ambulatoire, sortie annulée pour rupture de patience de l’anesthésiste.

 Ablation d’un kyste sur le majeur droit...

 — Oui Madame, que puis-je faire pour vous ?

 Ma propre voix exagérément mielleuse me dégoute, je lui adresse un sourire à m’en décrocher la mâchoire. Sourire ou mordre, il faut choisir !

 — Regardez docteur, je saigne !

 — Je ne suis pas docteur, je suis l’infirmier, mais faites moi voir.

 Ouais, il y a une tâche microscopique de sang sur son pansement.

 — C’est rien ça...

 — Rien ?! C’n’est pas votre doigt ! Appelez-moi un vrai docteur !

 — Je ne suis pas docteur, mais faites-moi confiance, ce n’est rien.

 — Il faut refaire mon pansement.

 — Au contraire, l’ouvrir serait une erreur. A présent essayez de vous calmer, il n’y a vraiment pas de quoi vous inquiéter.

 Aucune réponse de sa part, j’imagine qu’elle a comprit. Je décide de sortir de la chambre. A peine la porte close, je constate le voyant rouge au dessus de sa porte : cette Cass’Couilles à encore sonné !

J ’entre violement.

 — Docteur ! Je viens de voir votre collègue, un incompétent ! J’ai tellement mal, vous comprenez chez moi je prends de la morphine quand j’ai mal et là je n’ai rien eu !

 — L’incompétent de tout à l’heure, c’est moi.

 Un bref silence se marque et je reprends calmement.

 — Vous avez eu un paquet de morphine par voie veineuse au bloc opératoire et en début de nuit je vous ai donné du doliprane et à minuit une interdose d’Oxynormoro, mais entre nous, je ne crois pas que la morphine vous réussisse.

 Chacun a sa propre sensibilité à la douleur, mais cette femme devrait être chez elle. On l’a transféré dans un lit dispo pour angoisse. Je suis un bon technicien en soins infirmier, mais la relation d’aide, ce n’est pas toujours mon fort. J’y peux rien, je me sens vidé après toutes ces années. J’essaie tant bien que mal, mais je n’ai plus la force pour des conneries pareilles. Oui, je l’ai dis... Parce que Mr F. Racture, lui, avec sa jambe en miettes, il pourrait être un vrai casse pieds. Ils pourraient tous l’être, mais je suis seul pour vingt-quatre patients, comment faire ?

 J’avais l’idéal de soigner tout le monde à la même enseigne.

 — Vous ne voulez pas me soigner !

 — Mais puisque je vous dis que je ne peux plus rien vous donner, je n’ai pas de prescription de somnifère et il est cinq heure, on ne donne pas de somnifère à cinq heure du matin !

 — Vous n’avez qu’à en prescrire !

 — Je vous le répète, je ne suis pas docteur...

 Et ça a duré toute la nuit, entre Monsieur Jay Dégueulé, Madame Em’ Oragy, et les entrées des urgences. Lisa a le chignon de traviole et moi je traine des pieds en poussant le tensiomètre comme si c’était mon déambulateur. J’ai donné des sucrettes à Madame Cass’Couilles, tentative de l’effet placebo, rien à faire, elle est tenace cette bonne femme.

 Tout frais arrive l’interne de chirurgie, elle commence à six heure ; nous, on part à la demi. elle a l’air heureuse, le planning des blocs et chargé.

 — Bonjour, comment vont mes patients ? Besoin de quelque chose ?

 Un café et des croissants ?

 — Docteur, vous pouvez aller dire à la dame de 1034 que je ne suis pas docteur ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

phillechat
Le chat chaque jour
suit la stricte discipline
du bel haïku
2680
581
22
21
phillechat
Mise en garde

Parfois votre doux
chat préféré sort ses griffes
nul n'est épargné
113
74
0
2
phillechat
Ce qui fâche, ce qui fait peur, mieux vaut en parler, que le taire..
195
35
3
18

Vous aimez lire Clancy Bathtime ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0