CHAPITRE 80 : « Imperia » « Paolo »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 80 : « Imperia » « Paolo »

Ce n’est qu’une fois entièrement nu et baignant dans le bouillonnement revigorant du Jacuzzi, que Thomas remarque le regard perdu de son ami.

- Tu penses encore souvent à lui ?
- Comment pourrais-je oublier l’homme que j’ai aimé de tout mon cœur, du jour où je l’ai rencontré jusqu’à celui de sa mort !!

Thomas laisse passer quelques longues secondes avant de poser la question qu’il n’a jamais osé poser.

- Tu n’es pas obligé de me répondre, mais j’aimerais quand même savoir…
- Pourquoi je vous ai appelés à l’aide depuis le complexe De Bierne ?
- Oui !!
- À la mort de Flavio, certains de ses « amis » m’ont fait des avances que je n’étais pas prêt à accepter.
- Il n’y a pas eu que ça n’est-ce pas ?
- Voyant que je ne faisais pas attention à eux, ils sont rapidement devenus méchants envers moi et j’ai subi leurs brimades jusqu’à ce que je n’en puisse plus, cette année-là j’ai eu un appel de Mathis qui venait aux nouvelles comme il le faisait régulièrement depuis nos retrouvailles. Il a vite compris que je ne me sentais pas bien et le reste, tu le connais puisque toi et Florian, vous êtes venus me chercher alors que vous étiez en visite sur Terre.
- Nous ne pouvions pas te laisser, comprends-le !! Déjà que devoir repartir sans toi lors de notre visite a été mal vécu par Florian, je ne sais combien de fois il m’a demandé s’il avait fait le bon choix.

Paolo essuie la larme qui commençait à perler sur sa joue au souvenir de ces moments riches en émotions, un sourire timide vers Thomas le rend encore plus craquant pour ce dernier qui profite de la mousse et des bulles du bain pour envoyer une main baladeuse au bon endroit, faisant se raidir sur la surprise le corps de son copain.

- Te voilà bien aventureux tout d’un coup !!
- J’aime sentir venir l’excitation et sentir durcir la chose… hum !! Je vois qu’elle ne tarde pas à lever les couleurs en plus ! Hi ! Hi !

La main de Paolo part à son tour vérifier l’état de la fameuse chose sur le corps de Thomas, un petit ricanement grivois lui vient en constatant que c’est déjà au garde à vous.

- Mon cochon !! Tu n’as pas honte de montrer autant de désir d’un pauvre représentant du culte ?
- Pourquoi donc ? L’empereur n’a-t-il pas tous pouvoirs sur ses sujets ?
- Tiens donc !! Depuis quand les membres de l’église de l’unique sont des sujets de l’empereur ? J’avais cru comprendre qu’il n’y avait pas d’interaction entre l’état et le culte, me serais-je trompé ?
- En fait et pour tout te dire, il n’y a…

Thomas resserre un peu plus son étreinte sur le membre en question, faisant geindre Paolo et montrant par-là à quel point il est en manque « d’affection ».

-… que celui-là de membre du culte qui m’intéresse !!

Paolo qui fait face à Thomas se soulève pour venir s’asseoir d’autorité sur le membre impérial, poussant cette fois un vrai gémissement de pur plaisir de le sentir enfin en lui.

Thomas se laisse aller, se contentant de fixer son amant dans les yeux à suivre la montée de son plaisir et ce n’est qu’au moment où ces derniers se ferment alors qu’explose le tsunami d’orgasme, qu’il prend en mains les fesses de Paolo pour le soulever à un rythme effréné jusqu’à prendre à son tour un plaisir qui lui noue les reins.

Les deux amants restent un long moment sans bouger avant que la température en baisse du jacuzzi ne les rappelle à l’ordre.
Paolo tente de remettre le couvert en se tortillant pour rallumer la flamme qui est toujours en lui, mais ne reçoit qu’un sourire amusé de son ami en retour.

- Laisse-moi souffler un peu tu veux bien ? Nous reprendrons ce genre d’activités quand je t’aurais expliqué ce que j’attends de toi, mais sortons du bain avant cela, sinon je vais me transformer en poisson ! Hi ! Hi !

***/***

« Chambre impériale une heure plus tard. »

Paolo a écouté sans le reprendre les explications sur sa future mission et ce n’est qu’une fois Thomas au bout de sa demande, qu’il prend la parole à son tour.

- Pourquoi pensez-vous tous que Florian soit en danger ? Il me semble qu’il avait averti de son départ et que ce dernier risquait de se prolonger ?
- Déjà la perte de notre immortalité et ensuite de voir l’armada ennemie s’intensifier au point que nous ne serons bientôt plus capables de les contenir.
- Peut-être ne savait-il pas qu’en changeant d’univers, ceux qui sont sous sa protection perdraient autant !!
- J’ai déjà entendu cette version, mais je connais suffisamment Florian je crois pour savoir qu’il lui est arrivé quelque chose qui l’empêche de revenir, de plus il y a bien trop longtemps qu’il est parti.

Paolo sait combien ses deux amis sont proches, aussi hoche-t-il la tête de compréhension.

- De toute façon il est préférable d’agir plutôt que de tout miser sur la déification qui est faite de lui !!
- Je le pense également, quand pourras-tu organiser cette prière universelle ?
- Quand le bidule sera-t-il opérationnel pour les stocker ?
- Le bidule comme tu le dis si bien est en fonction depuis ce matin.

Thomas voit bien que son ami a décroché, son regard sur lui en dit suffisamment pour qu’il comprenne que la petite partie de tout à l’heure n’était que l’apéritif et que déjà Paolo se pourlèche les babines à l’idée du plat principal, ce dernier caché par le siège sur lequel il est précisément assis.

- Réponds déjà à ma question et je libère le service ! Hi ! Hi !
- De quoi !!

Un geste de Thomas sans équivoque sur l’endroit de son corps concerné amène un sourire carnassier à Paolo.

- Pour te répondre je dirais que cette prière n’est pas nécessaire, les populations prient déjà énormément du fait de l’invasion ennemie et des bruits qui courent sur la disparition de l’unique. En demander plus amènerait très certainement la panique et je ne pense pas que cela soit ce que tu recherches.
- Pourtant je…
- Vérifie déjà par toi-même, si ton truc est en service depuis ce matin, il doit bien y avoir une jauge quelconque indiquant l’état de charge.

Thomas s’avoue qu’il n’avait pas vu ça de cette façon et que les paroles de Paolo sont plus que marquées du bon sens, aussi se raccorde-t-il de suite au site Kallanien pour vérifier les dires de son ami.

Le temps de passer les diverses sécurités, chose qui se fait rapidement une fois entré son code impérial et le voilà très vite rassuré, faisant un rapide calcul du temps restant.

- Tu as raison, cela dépasse déjà largement nos espérances !! En continuant comme ça, d’ici une semaine tout au plus l’affaire devrait être bouclée !!
- Qui va piloter le « Kannn » ? J’ai oublié de te demander.

Thomas hésite à répondre, ne voulant pas prendre le risque d’une fuite, surtout que la personne à qui il pense ne sera pas vue d’un bon œil à quitter l’Imperium en cette période de crise imminente.

Aussi préfère-t-il rester dans le vague sans réellement mentir, chose qu’il n’a jamais aimé utiliser, surtout vis-à-vis d’un ami.

- Ce n’est pas encore entièrement décidé, il y a plusieurs personnes sur la liste pour le moment !!

Néanmoins Thomas reste curieux d’avoir l’avis de Paolo sur le sujet.

- Si tu devais choisir qui devrait y aller, tu verrais quelqu’un en particulier ?
- Le retour n’étant pas garanti, je ne vois qu’une personne pour tenter l’aventure.

Le doigt de Paolo pointe et s’appuie doucement sur le téton gauche de Thomas qui en frémit, aussi bien du contact lui-même que de comprendre la suite du raisonnement le désignant.

- Cela ne peut être que toi Thomas !! Vos liens sont les plus forts et s’il n’y en a qu’un seul à tenter le voyage, ce doit être toi et personne d’autre. Florian doit se morfondre et je sais que pour toi il en est de même, alors s’il n’y a ne serait-ce qu’une toute petite chance de vous retrouver, tu ne dois en aucun cas la manquer.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0