CHAPITRE 63 : « Espace stellaire Kallanien » « Damiennn »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 63 : « Espace stellaire Kallanien » « Damiennn »

Le gouverneur fait un signe de convenance voulant dire qu’il n’y a pas offense.

- Ce qui nous arrive hélas n’est dû qu’à notre manque de savoir de l’époque, nos prélèvements ont été faits sur nos corps morts et donc il nous a été impossible ensuite de recréer des souches stables, cet aspect physique si fragile que nous montrons est le coût de cette ignorance de l’époque. De plus nous ne vous ressemblions pas et l’aspect général de notre espèce reste quand même très proche de l’originel.
- Si je suis votre ordre de pensée, vous dites que si c’était à refaire vous agiriez autrement pour mieux préserver dans le temps votre intégrité physique ?
- C’est exact commandeur, mais pour cela il ne faudra pas attendre votre mort pour mettre vos corps en incubation, cette méthode permettra de conserver vos cellules à l’identique d’un être vivant et ce durant une éternité.
- Nos corps resteraient donc en vie ?
- C’est compliqué à définir mais l’idée générale est exacte.
- Nous pourrions donc choisir une tranche d’âge pour nos clones et en changer dès que l’âge limite est dépassé ?
- S’il n’est pas trop court alors c’est possible en effet !!
- Comment cela pas trop court ?
- Disons que vous intégriez votre clone à votre âge actuel qui serait de ce fait pour nous votre âge de référence, vous ne pourriez changer de corps qu’à vos trente-six ans avec une chance d’intégrité physique du clone de cent pour cent.
- Je comprends et trente-six ans est encore un bel âge, le grand amiral recevra donc un corps moins parfait étant donné la rapidité de pousse, du moins si j’ai bien compris.
- C’est exact et c’est pour cette raison que nous avons mis en route un clone de remplacement qu’il pourra intégrer dès que le provisoire donnera des signes de faiblesses.

« Damiennn » s’imagine alors le grand amiral dans un corps beaucoup plus jeune et il ne peut s’empêcher de pouffer rien qu’à l’idée.

- Hi ! Hi ! Nos troupes vont faire une sacrée trombine quand ils verront leur chef suprême redevenu un gamin.
- Cela n’arriverait pas, vous l’auriez compris si vous aviez lu la missive impériale jusqu’au bout.
- Comment ça ??

Le commandeur reprend la lettre manuscrite et soupire en terminant de la lire.

- Le grand chambellan n’a vraiment pas d’humour mais je comprends ses raisons, combien vous faudra-t-il de temps pour avoir un sosie de cet âge ?
- Une dizaine d’années.

« Damiennn » fait le compte dans sa tête en se disant que cela ne fera que la moitié de la soixantaine pour le grand amiral.

- Il était temps d’avoir cette demande… autre chose à me montrer avant que j’aille jouer les Jason dans le ventre de votre « Kannn ».
- Nous avons reçu les plans d’une bien étrange machine, plans venus en même temps que les ordres concernant le « Kannn ».
- Tiens donc et de quoi s’agit-il cette fois ?

Le gouverneur ouvre un tiroir jusque-là invisible et en sort une liasse de parchemins qu’il déroule à même la table, le commandeur reconnaît de suite la patte du rouquemoute et se penche dessus avec avidité devant les détails quasi surnaturels qu’il a sous les yeux.

- À quoi servira donc cette machine ? Je suis plutôt calé en mécanique, mais là j’avoue que je sèche misérablement.
- Nous en étions au même point avant qu’elle prenne forme sous nos yeux.
- Qu’est-ce donc alors ?
- Un concentrateur de prière !
- Un quoi !! Dites-moi que c’est une plaisanterie !!
- C’est ce à quoi nous avons également songé avant d’apprendre la perte de votre immortalité, depuis nous sommes convaincus que l’unique a tout mis en œuvre pour remédier à son éventuelle disparition.
- Mais enfin… que va-t-il faire avec ce truc ??
- Nos instructions sont de le monter sur le « Kannn ».

« Damiennn » plonge dans ses souvenirs pour mieux comprendre l’idée de Florian, il se rappelle alors combien les prières venant des bâtons à prières ont été l’élément déclencheur fondamental à son retour d’exil.

Ajouter à ça quelques conversations avec Florian sur le sujet où il lui avait avoué que ses pouvoirs dépendaient essentiellement de deux facteurs.

En premier lieu donc ces fameuses prières qui les lui créent et ensuite sa sexualité pour le moins spéciale, qui lui donne la puissance nécessaire pour les utiliser.

Le commandeur sort de ses pensées alors que le gouverneur se gardait bien de le déranger, pour revenir vers lui avec cette fois l’entière compréhension du plan.

- Cet appareil pourra-t-il contenir suffisamment de force spirituelle pour redonner ses pouvoirs à l’unique ?
- Vous semblez mieux comprendre cet appareil que nous commandeur, comment pourrais-je répondre à votre question ?

« Damiennn » se repenche sur les croquis avec cette fois une vision plus claire, sa main suit certains circuits du tenant à l’aboutissant tandis que de ses lèvres s’échappent des sons incompréhensibles montrant combien il est subjugué par la complexité de la chose.

Finalement il finit par relever la tête avec une idée plus précise de l’utilité de cette machine.

- Nous n’étions pas loin mais apparemment ce n’est pas tout à fait ce à quoi vous pensiez à première vue, je pense qu’il s’agit plus là d’un amplificateur que d’un réservoir à prières, regardez…

La main du commandeur parcourt rapidement quelques séries de circuits tout en poursuivant son explication devant un gouverneur qui depuis quelques minutes le regarde d’une tout autre façon qu’à son arrivée, faisant intérieurement sourire le commandeur qui connaît bien ce revirement soudain venant de ceux qui ne le connaissent pas et prennent son éternelle bonne humeur ainsi que son humour décalé comme seule partie de sa personnalité l’ayant amené au poste qu’il occupe.

-… Ici cette voile semble destinée à recevoir le flux spirituel et cette pointe à l’avant à la renvoyer puissance « X ».
- L’unique savait donc qu’il tomberait dans un piège ?
- Hum !! Non !!! Je ne dirais pas ça car le petit ne se prend pas pour le nombril du monde mais pas loin cependant, juste que c’est ce « pas loin » qui lui met toujours une longueur d’avance au cas où et cette fois encore on dirait bien qu’il a vu juste.
- En espérant qu’il trouvera assez du deuxième élément pour utiliser le premier.
- Hein !! Ah oui, vous parlez du carburant pour faire fonctionner la machine qu’il habite !!
- Pardon commandeur mais votre phrasé m’est parfois difficile à traduire.

« Damiennn » ne peut s’empêcher de sourire car malgré tout ce temps passé depuis sa naissance, il n’a pu se libérer de ces expressions d’un autre temps.

- D’après l’empereur et Lorgan à leur retour de « PENN », il serait parti avec un garçon qui pourrait lui être apparenté, donc difficile de savoir s’ils auront l’un pour l’autre ce pouvoir de régénérescence. De plus rien ne dit non plus que là où ils sont il y aura des personnes correspondant à leurs appétences sexuelles.
- Le piège serait donc bien plus élaboré qu’il n’en avait l’air en premier lieu.
- Hum !! Que sais-je… son absence reste encore dans des délais suffisamment raisonnables pour qu’elle ne soit due que par l’intérêt qu’il porte à sa recherche, seul le fait que nous ayons perdu l’immortalité nous amène à cette pensée de piège.
- Ce que vous dites commandeur, c’est qu'il se pourrait qu’il voyage si loin qu’il n’a pas pris conscience de ce que son absence crée comme situation.

« Damiennn » se frotte le menton de sa main d’un air pensif.

- C’est une possibilité qu’il serait immature d’écarter.

Le gouverneur fait un grand geste des deux bras englobant toute la pièce où ils se trouvent et le bâtiment qui va avec.

- Dans ce cas pourquoi se serait-il donné la peine de mettre en œuvre tout ceci ?
- De toute façon il vaut mieux prévoir le pire… quand seriez-vous prêts à mettre en place toutes ces technologies nouvelles ?
- Dès que le « Kannn » acceptera notre présence à bord !!
- Qu’attendons-nous alors !! Allons-y et voyons si ma seule présence règle le problème, ce en quoi je doute quand même beaucoup du fait qu’il vous connaît mieux que quiconque et que je ne suis qu’un étranger pour lui.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0