CHAPITRE 57 : « Changement de destination » « Florian »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 57 : « Changement de destination » « Florian »

Florian fait un tour sur lui-même avant de replonger son regard dans celui de Sam, pour lui demander dans la foulée.

- Tu vois quelqu’un d’autre ?
- Je… non !!

La candeur de la réponse met Florian dans tous ses états, ajouté à ça la nudité de Sam dévoilant maintenant une érection impressionnante qui met à mal sa résolution d’y aller en douceur.

Les quelques vêtements de Florian tombent rapidement à leur tour, les deux garçons se jetant littéralement l’un sur l’autre, se dévorant des lèvres et des yeux, les mains tantôt caressantes, tantôt possessives tentent de se rassasier de cette chair si chaude et si douce.

Sam soulève sans effort le petit rouquin pour l’étendre sur la couche, le recouvrant du poids de son corps et commençant à se frotter en privilégiant les tétons et le sexe, qui une fois peau contre peau leur envoient des ondes de bien-être qui déclenchent leurs gémissements, tant d’excitation que de plaisirs ressentis.

Le premier orgasme leur vient tel un tsunami alors que seuls leurs corps sont en contact, commençant par un durcissement et une plus grande sensibilité des tétons, bientôt suivis d’un grand frisson venant de la pointe de leur sexe qui pulse alors pour se libérer d’une manne épaisse, odorante et poisseuse.

L’heure qui suit avant le retour de leurs autres compagnons laisse Sam dans un état semi-comateux, dû à la fois à l’épuisement mais aussi à ce cumul de plaisirs en cascade qui maintenant le laisse complètement vidé et ce dans tous les sens du terme.

Florian reste penché sur lui à le regarder avec ce regard si particulier montrant combien compte dorénavant pour lui ce jeune garçon lui en rappelant tellement un autre par bien des aspects.

Ce n’est pourtant que la troisième nuit qu’ils passent ensemble, mais déjà Florian sent bien que son corps récupère mieux et que son état d’épuisement quoique toujours bien présent en est toutefois sensiblement atténué, lui permettant d’avoir l’esprit plus clair à la réflexion.

Son doigt caresse machinalement la poitrine de Sam en faisant des tourbillons autour des muscles dessinés, il lui faut un terrible effort pour éviter la toison pubienne pour qui il le sait son contact déclencherait de nouveau sa libido jamais totalement rassasiée, au détriment cette fois de la santé de son amant.

Il se retient donc de trop s’obnubiler sur cette zone qui pourtant attire inexorablement son regard, c’est l’arrivée de ses autres compagnons qui finalement met fin à cette forte tentation de remettre ça, peut-être une fois de trop.

Alexandre est le premier à montrer son visage à l’entrée de la tente, ses traits marquent alors l’inquiétude en fixant Sam le temps de se rendre compte qu’il s’est tout simplement endormi, ce constat lui ramenant immédiatement le sourire avec même une pointe d’ironie en plissant le nez.

- Wouah !! Quelle odeur !!

Devant le regard incendiaire de Florian, Alexandre comprend que cette heure passée seul avec le plus jeune du groupe n’a sans doute été que la mise en bouche des besoins qu’éprouve son ami.

Il n’hésite que le temps d’un instant entre le rejoindre pour éteindre avec ses trois autres amants cet incendie qui couve encore en lui, ou plutôt traiter ce qui semblait urgent aux yeux de Florian, alors que Ben et Rom sont là également.

Ressentant lui-même une forte envie de se mettre nu pour être partie prenante dans cette débauche de sexe, il est bien tenté de renvoyer les deux derniers susdits nommés et remettre au lendemain les explications concernant cette fameuse source mystique dont il s’avoue sans honte avoir bien du mal à en croire l’existence réelle.

Un simple coup d’œil interrogateur sur le petit rouquin à la nudité qui lui assèche la gorge, puis sur Sam pour qui il n’en éprouve pas moins d’intérêt et enfin vers l’extérieur, fait comprendre à Florian le dilemme qui l’habite.

Un signe de la main de ce dernier lui indique sans erreur possible pour laquelle des deux options il a opté, faisant un pas en arrière avec une moue de déception flagrante qui fait sourire Florian.

Lui aussi a hésité un moment, mais la curiosité l’a pour une fois emporté sur l’envie de prendre toujours plus de plaisirs et il s’est dit que de toute façon ce n’était que partie remise, la nuit n’en étant qu’à ses prémices.

Il se lève donc sans trop de regrets, laissant Sam se reposer en pensant déjà à la façon qu’il aura tout à l’heure pour le réveiller et reprendre là où l’épuisement avait eu gain de cause.

Il ne lui faut pas longtemps pour remettre sa tunique et rejoindre ses amis près du feu, l’odeur de soupe lui amenant une faim quasi irrationnelle qui met son estomac à dure épreuve, ce dernier se plaignant si fort qu’il en fait sourire ses compagnons ne manquant pas de l’entendre grogner.

L’écuelle chaude en main en plongeant la cuillère en bois dedans de l’autre, Florian fait signe à Alexandre de mener la discussion.

Ils sont tous là à part Sam à se tenir autour du feu de camp, écoutant questions et réponses avec pour chacun un intérêt différent, allant du crédule à l’incrédule et de la croyance au complet athéisme, voire pour le moins érudit d’entre eux tenant tout simplement des contes et légendes pour faire peur aux enfants.

Comme l’avait si bien dit Tim, c’est Nam et Nok qui eurent en partie les réponses qu’attendait Florian, Ben et Rom s’ils en avaient eu également plus ou moins connaissance, n’avaient pas eu la chance comme eux de recevoir l’instruction d’un homme particulièrement au fait de la chose tel que l’était le grand Chaman.

C’est donc Nok qui fait état de ses connaissances en la matière devant le reste du groupe, coupé à plusieurs reprises par Alexandre voulant des précisions.

- Chaque temple possède une flasque d’eau de cette source, elle sert exclusivement à déclencher les pouvoirs chamaniques pour ceux jugés aptes par leurs pairs et qui ont suivi jusqu’au bout l’enseignement du temple.

- Cette source existe donc, sais-tu où elle se trouve ?
- Bien sûr que non, tu penses bien que c’est un secret qu’un simple disciple ne peut connaître !!
- Mais elle existe !!
- Puisque chaque temple en possède, c’est qu’évidemment elle existe.
- Que sais-tu d’autre ?
- Qu’il suffît de quelques gouttes seulement sur la langue lors de l’initiation pour que soit ou non reconnu le nouveau chaman ou la nouvelle grande prêtresse. Je n’y ai pour ma part jamais assisté, ni personne ici non plus, je me souviens pourtant des paroles du grand chaman qui un jour a enfin répondu à ma curiosité, il a dit ce jour-là que cette source était celle donnant vie aux Kumiho qui sont mi-humains, mi-mystiques et que ceux qui tentent d’accéder là où elle sort de la montagne, le font au risque de leur vie.
- Pourtant il faut bien remplir de temps en temps les flasques des temples.

Nok se frotte le menton en cherchant à remettre ses idées en ordre.

- Hum !! C’est déjà loin tout ça mais il me semble que personne n’y est jamais retourné, l’eau de la source détenue par les temples vient d’un temps très lointain. Mes souvenirs se sont un peu perdus mais il me semble que ça a été un don fait à un prêtre qui aurait un jour sauvé la vie d’une créature mystique, pour qu’il puisse continuer à l’entendre une fois revenu dans les royaumes.
- Donc cette source n’est pas sur le territoire d’un des cinq royaumes ? Comment est-ce possible ?
- Tu oublies juste le facteur temps !!

Alexandre se tourne vers Florian qui repose son écuelle maintenant vide en s’essuyant la bouche.

- Comment ça ?
- Réfléchis cinq minutes, cette histoire est transmise depuis un nombre incalculable de générations et à cette époque il n’était peut-être même pas question de l’existence d’un ou plusieurs royaumes.

Florian se tourne cette fois vers Nok.

- As-tu vu de tes propres yeux cette flasque contenant l’eau soi-disant de cette source ?

Nok et Nam hochent la tête.

- Une fois chaque année lors de la grande prière aux quatre dieux.
- Avez-vous pu voir s’il en restait beaucoup à l’intérieur ?
- Euh !! Non !!
- Beaucoup de temples ne gardent plus qu’une flasque vide !!

Florian se tourne cette fois vers Ben qui vient de prendre la parole.

- Comment le sais-tu ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0