CHAPITRE 55 : « En route vers le village des veuves » « Sam »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 55 : « En route vers le village des veuves » « Sam »

« Plusieurs semaines plus tard. »

Sire Timan dirige l’entraînement de la garde rapprochée comme il le fait durant au moins une heure chaque matin et chaque soir, afin qu’ils gardent tous, leurs potentiels physiques et techniques pour le combat.

Chaque jour apporte des situations différentes que ses élèves doivent gérer au mieux de leurs possibilités, ayant même eu l’idée d’une notation de chacun en guise d’émulation pour qu’ils donnent le maximum d’eux-mêmes.

En les observant suant à grosses gouttes alors qu’ils se donnent à fond et cela malgré la fatigue de la journée de chevauchée mais également des nuits en grandes parties passées à redonner quelques forces à maître Flo, il doit bien reconnaître que le nouveau venu alors que jusque-là il ne l’avait entendu que par les dires des officiers de la garde noire, est de loin le meilleur du groupe au niveau de quelques techniques de combat que ce soit.

Les cinq années d’entraînements passées avec la garde noire en suivant la caravane de son père ont porté visiblement leurs fruits, donnant au jeune Sam une sculpture musculaire et une force mentale d’une quasi-perfection pour cette tâche qu’il semble avoir choisie depuis toujours.

Un regard à l’astre du jour commençant à disparaître derrière les frondaisons de la forêt qu’ils traversent, donne le signal tant attendu de la fin du cours.

Comme une mécanique bien rodée, le groupe se sépare en deux et alors que le premier reste à la protection du camp, le second se dirige joyeusement vers la rivière toute proche pour se débarrasser de toute cette transpiration et cette poussière accumulée durant la journée.

Alexandre s’approche du maître d’armes pour lui poser l’éternelle question qui le préoccupe.

- Combien de temps encore avant que nous arrivions à ce foutu village ?
- Une journée de moins que ma réponse d’hier !!

Alexandre se sent confus mais l’état de Florian l’inquiète trop pour qu’il puisse raisonner intelligemment, sir Timan le comprend parfaitement et c’est bien la raison pour laquelle il ne s’énerve pas à toujours l’entendre la lui poser.

- De toute façon où que l’on soit qu’est-ce que ça changerait à son état ?
- Je le sais bien mais il ne tient debout que par l’espoir de retrouver Kim.

Sire Timan observe un moment son maître adossé à un arbre et déjà à somnoler à peine descendu de sa monture.

- Pourtant il me semble qu’il va un peu mieux depuis que Sam vous a rejoints, ou n’était-ce qu’une impression ?
- Hum !! Peut-être… mais il faudra du temps et surtout qu’il n’utilise aucun de ses pouvoirs pour qu’il aille vraiment mieux. De plus Sam ne nous a réellement rejoint que depuis deux nuits, il était resté avec Tim qui du coup n’aidait plus Flo à retrouver de l’énergie.
- Et pour toi comment te sens-tu ?
- Plutôt bien merci, maintenant je n’en connais pas la raison mais il est évident que je n’éprouve pas les mêmes besoins que Flo.

Sire Timan qui gardait toujours un œil sur le petit rouquin qui maintenant discute avec Sam l’ayant rejoint, devient tout d’un coup complètement inattentif aux paroles d’Alexandre.

Il semblerait que dans les paroles de Sam, quelque chose ait subitement rendu un semblant d’énergie au maître qui maintenant se redresse nerveusement avec le visage marquant une forte émotion.

- De quoi !! Tu peux répéter !!

***/***

« Retour en arrière de quelques minutes. »

Sam sort de la rivière pour s’ébrouer sur la rive et se dirige vers le bivouac avec ses vêtements sous le bras, n’ayant enfilé que son caleçon.

Il replie sa tenue le temps que son corps sèche et rejoint son maître qui comme à son habitude se tient assis contre un arbre, une moue triste à le voir aussi faible comme à la fin de chaque journée de cheval.

Il lui en a voulu jusqu’à il n’y a pas si longtemps d’avoir mis sa vie en danger, restant néanmoins avec le groupe en faisant en sorte de se tenir le plus loin possible de son maître.

Seulement au fur et à mesure des jours qui passaient, cela lui devenait de plus en plus difficile et c’est finalement l’avant-veille au soir qu’il est venu « le » ou plutôt devrait-il penser « les » rejoindre sous la tente.

Un sourire lui vient, rien qu’à la pensée de ces deux nuits qui lui ont donné un plaisir hors du commun et c’est donc de bonne humeur, qu’il stoppe les jambes semi-écartées au-dessus de son maître.

- Tu dors déjà ?

Florian relève la tête avec la vision du service trois pièces au repos dans l’échancrure du sous-vêtement, vision qui bien entendu l’émoustille au plus haut point car le corps de Sam est en brun ce que celui de son Raphaël est en roux et cette ressemblance ne s’en tient pas qu’au seul corps mais pour une bonne part également au visage qui s’il n’est pas exactement semblable à son ami raphaël n’en est pas moins très ressemblant ne serait-ce déjà par sa forme générale.

Beaucoup de similitudes troublantes comme le nez, les yeux à part la couleur, les lèvres, l’alignement parfait des dents, la rondeur des joues, enfin beaucoup de traits communs qui lui font inévitablement penser à celui qui depuis une éternité à une place privilégiée dans son cœur.

Même l’endroit que son regard croise en ce moment et qui ma foi est pour lui des plus alléchants, le lui rappelle, comprenant seulement maintenant pourquoi Sam lui est devenu aussi important depuis qu’il l’a retrouvé.

Bien entendu ce dernier ignore tous des pensées de son maître, ne voyant que son regard figé à mater l’intérieur de son caleçon, ce qui ne le trouble pas plus que ça étant donné la toute nouvelle relation qu’ils ont ensemble.

- On ne peut pas dire que tu me regardes dans les yeux ! Hi ! Hi !
- J’aurais bien du mal à le faire vu ta position.

Sam vient s’asseoir face à son maître, faisant en sorte que la vue soit toujours la même pour lui et un petit sourire mutin illumine son visage quand il suit le regard du jeune rouquin toujours fixé sur son entrejambe, entrejambe qui d’ailleurs commence à donner des signes manifestes d’éveil.

- N’était-ce vraiment qu’une histoire de position ?

Il voit bien que son maître se force à remonter le regard pour fixer le sien, faisant une moue amusante qui fait encore plus sourire Sam.

- J’avoue que ce n’est pas mal non plus ! Hi ! Hi ! Pourquoi restes-tu quasiment nu alors qu’il ne fait plus si chaud, tu cherches à attraper la crève ?
- Peut-être était-ce juste pour me faire désirer un peu plus.
- C’est vrai ??

C’est au tour de Sam de faire la moue avant d’envoyer un de ses plus beaux sourires, sourire qui fait un effet manifeste à celui qui le reçoit.

- Je pensais à tout ce que tu m’as dit sur Kim, j’espère tout comme toi que nous le retrouverons mais crois-tu qu’il pourra changer quelque chose à la situation actuelle.
- Comment ça ?
- Eh bien oui quoi !! Il te rendra comme tu étais avant ?
- Il est le seul à avoir un jour ce pouvoir.
- Oui mais quand ?? N’aurait-il pas été plus facile pour toi et Ale de chercher en premier lieu la source mystique avant de vous épuiser à retrouver votre ami ?

Florian marque tellement l’étonnement à l’écouter que Sam lui en fait la remarque, étonné à son tour de son ignorance sur le sujet.

- Le grand Chaman ne vous en a pas parlé à l’époque ? Je croyais pourtant !!
- Mais de quoi tu parles enfin !!,
- De la source mystique qui est la source originelle des Kumiho, c’est bien ce que vous êtes tous les trois ? Non ?

Florian se redresse soudainement.

- De quoi !! Tu peux répéter !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0