CHAPITRE 51 : « Frontière du royaume d’Efri » « Florian »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 51 : « Frontière du royaume d’Efri » « Florian »

Le repos supplémentaire dû à l’arrêt non-programmé de la caravane profite à Florian et à ses amis qui du coup en profitent pour dormir tout leur saoul, sachant très bien qu’une fois la nuit tombée ils vont encore faire le plein de plaisirs et de sensations fortes.

C’est dans cette ambiance ensommeillée qu’Alexandre les rejoint, amusé de les voir tous écroulés sur le sol à ne l’avoir pas entendu arriver.

- Et cela se dit garde du corps !! Pffttt !! Je t’en foutrais moi ! Hi ! Hi !

Cela dit, il connaît bien la raison d’un tel comportement et ne les juge pas outre mesure, le corps ayant des limites qui semblent avoir été cette fois largement atteintes.

Il va secouer Florian en prenant garde de ne réveiller personne d’autre, lui faisant signe une fois ses yeux ouverts de se taire et de le suivre à l’extérieur, lui faisant un rapport exhaustif de tout ce qu’il a appris du garde fantôme.

Alexandre voit bien le changement dans les traits de son ami, qui d’endormis se sont vite transformés en marquant un vif intérêt et à terminer par une lueur d’espoir dans son regard qui fait chaud au cœur d’Alexandre.

- Il n’y a sans doute aucun rapport avec Kim alors ne t’emballe pas déjà !!
- Même si la chance que ce soit lui est infime, nous ne pouvons pas la laisser passer !! Rends-toi compte que c’est la première piste un tant soit peu sérieuse que nous avons reçue depuis sa disparition.
- Que fait-on alors ?
- Fais venir sir Timan, je vais y réfléchir pendant ce temps-là.
- D’accord !!

***/***

« À quelques pas de là, bien caché derrière un chariot. »

Sam entend la conversation alors qu’il sait très bien que ça fâcherait le maître s’il découvrait qu’il espionne ses paroles, pourtant sa curiosité prend le dessus sur son sens moral et il reste là à attendre quelle sera la décision de celui pour qui il donnerait sa vie sans regret s’il le fallait.

Malgré la tenue cachant entièrement le corps de Flo à part ses yeux, sa silhouette le rend reconnaissable entre tous du fait de sa finesse et de sa petite taille, loin des standards de la garde ordinaire et encore plus de celle plus proche constituée de ses amis et amants.


Bien entendu et ce bien qu’il fasse l’idiot sur le sujet quand il est abordé, il n’ignore absolument rien de ce qui s’y passe durant toutes ces nuits dont quelques-unes passées à les regarder faire l’amour.

Il se souvient de la première fois et de l’effet que cela lui a fait, mordant dans un chiffon pour ne pas laisser échapper les sons d’orgasme qui tétanisaient son corps et qui malgré qu’il n’y ait pas participé physiquement, l’avait marqué au plus haut point, n’ayant encore à cette époque jamais eu de rapports sexuels.

Sam sourit en se rappelant les paroles de son père, ce dernier le prenant encore pour un naïf damoiseau qui finira par sortir de ses rêves pour revenir à la réalité.

Ce que son père comme tous d’ailleurs ignore, c’est que depuis leur départ et grâce à un coup du sort qu’il pensait inimaginable, il a mis toutes les chances de son côté pour pouvoir arriver à ses fins.

Sam en a les yeux qui brillent en pensant à celui devenu depuis son amant secret et qui grâce à lui a rendu ce voyage inoubliable, pas par le nombre de fois où ils se sont étreints mais bien par la chaleur particulièrement sensuelle et sentimentale de ces dernières.

L’image de son amant visage découvert lui vient alors avec l’envie de se serrer dans ses bras, seule la conscience qu’il a de l’épuisement quasi permanent qui les empêche de se voir aussi souvent qu’ils le souhaitent lui fait ronger son frein et attendre que ce soit lui qui vienne quand il lui reste un peu d’énergie à lui consacrer.

***/***

Florian se sent étrangement bien au point qu’il n’éprouve pas pour l’instant cette lassitude quasi permanente de son corps, sans doute l’espoir de retrouver Kim y est-il pour beaucoup.

Il respire à pleins poumons l’air vivifiant de ce début de nuit sans nuage, conscient malgré tout de la présence d’une personne les épiant depuis sa sortie de sous la tente.

Il tourne son visage de façon à ne pas montrer le plaisir qu’il éprouve, connaissant très bien ledit personnage suffisamment curieux pour venir l’épier durant la nuit.

Mais il respecte sa propre décision de ne rien faire en premier, conscient malgré tout du sentiment de plus en plus fort qui jour après jour amenuise sa résolution de ne pas venir le prendre dans ses bras pour lui déclarer sa flamme.

Florian sait aussi apprécier cette attente qui le ronge, lui donnant cette impression de vivre pleinement une vie qui sinon serait bien fade mais surtout d’arriver à lui faire oublier Thomas ne serait-ce qu’un bref instant, en libérant un peu l’oppression de son absence qu’il porte dans son cœur.

Des bruits de pas se dirigeant dans sa direction lui font tout d’abord penser à Alexandre revenant avec sir Timan, pourtant c’est la silhouette d’un de ses gardes rapprochés qui apparaît finalement à son regard, reconnaissant la démarche de Tim qui une fois à ses côtés lui glisse quelques mots à voix basse, paroles dites avec un amusement certain.

- Petit curieux toujours à l’affût on dirait ?
- Pour ensuite s’adresser à lui à voix haute.
- Tu profites de cette belle nuit pour rêvasser ?
- Pas vraiment, j’attends…

Florian fait une petite récapitulation des derniers évènements survenus, Tim l’écoutant sans l’interrompre jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il a fini.

- Les chances sont minces mais au moins c’est une piste !! Qu’as-tu décidé de faire ?

Florian va pour lui faire connaître son avis sur la question quand ceux qu’il attend apparaissent, jetant un coup d’œil interrogateur à Alexandre en montrant sir Timan.

- Tu lui as expliqué ?
- Expliquer quoi ? Il était avec moi je te signale !!
- Ah oui c’est vrai !!

Florian s’adresse alors à sir Timan pour lui exposer son plan en lui donnant ses ordres.

- Déjà je dois parler à celui qui vous a amené l’information et lui donner ses nouveaux ordres en retour, nous quitterons la caravane de messire Rod une fois arrivés à la frontière.
- Je dois prendre combien d’hommes avec moi ?
- Aucun !! La garde fantôme restera dans les environs de notre progression comme elle l’a fait jusque-là, je ne pense pas qu’il faille affaiblir la caravane dont elle n’assurera plus la protection. De plus la seule vue de la garde rouge devrait suffire en cas de besoin à faire réfléchir les plus hardis qui voudraient malgré tout en découdre avec de pauvres voyageurs sans richesse apparente.

Alexandre fait le compte avant de prendre la parole à son tour.

- Pendant que sir Timan s’occupe de la garde fantôme, je vais faire le décompte de nos besoins pour un tel voyage !! Nous serons… voyons voir… huit si je ne me trompe pas, il va nous falloir un chariot pour les provisions.

Florian hausse la voix plus que de raison, ce qui bien entendu fait sourire Tim qui en connaît la cause.

- Nous devrons donc emprunter un homme à messire Rod pour nous accompagner et conduire le chariot !

Sir Timan et Alexandre se regardent en se demandant quelle mouche le pique à hurler de la sorte, pourtant le bruit de pas s’éloignant d’eux rapidement ne leur échappe pas et alors qu’ils s’apprêtent à poursuivre l’espion, ils sont arrêtés d’un geste par Florian.

- Laissez-le partir !! Je voulais juste être sûr que le message soit bien passé ! !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0