CHAPITRE 34 : « Royaume de Fram » « Tim »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 34 : « Royaume de Fram » « Tim »

La douleur ressentie quoique légère est toutefois suffisante pour éteindre momentanément cet incendie des sens qui le ronge et Tim redevenu craintif sur le coup, se laisse glisser sur le sol pour prendre un peu de recul sur son compagnon.

- Qu’es-tu en réalité ?

Il montre les vêtements éparpillés et les taches blanchâtres sur leur corps qui ne prêtent à aucun doute sur leur dernière activité, avant de poursuivre.

- Tout ceci n’est pas naturel.
- Qu’est-ce que tu ressens, dis-le-moi ?
- Comment ça ?
- As-tu peur de moi ou il s’agit d’autre chose ?
- Comment ne pas avoir peur !! Mais…

Tim sourit malgré tout en se rapprochant tout en restant les fesses plaquées au sol.

- … j’avoue que je n’avais jamais connu une chose pareille !! On pourra le refaire ?
- Bien entendu mais à la condition d’apprendre à nous contrôler, sinon à toi seul tu ne sauras jamais satisfaire mes besoins.
- Alors c’est vrai ce que prétend le grand chaman ?
- Que prétend-il donc cet homme qui me semble un peu trop s’interroger sur ce que je suis et bien que je lui doive sans doute d’être encore en vie.
- Qu’il te faut au moins cinq amants pour faire l’équilibre entre tes besoins et nos forces, sans que nous risquions pour autant de mettre nos vies en danger.

Florian s’assoit sur sa couche en réfléchissant, les paroles de Tim démontrent des connaissances sur son métabolisme qu’il est pourtant certain de n’avoir jamais révélé à personne sur ce monde.

Alexandre aurait-il eu la langue trop longue, voilà la première question à laquelle il doit trouver une réponse.

- Comment ton « grand » chaman peut-il connaître mes besoins alors que je ne le connais même pas ??
- Hum !! D’après ce que j’ai pu en comprendre, il l’aurait lu dans de vieux parchemins !! Ah oui !! Il aurait eu également des visions de nos dieux en réponse aux questions qu’il se pose quand il est parti prier au temple de Tao, c’est du moins ce que m’ont répété Nam et Nok.

En entendant parler de deux garçons, le souvenir fugace revient à Florian de cet avertissement qu’il avait lancé alors qu’il était dans un état de semi-conscience.

Il se renseigne donc sur eux, Tim devenant particulièrement bavard quand il s’agit de parler de ses deux nouveaux amis, faisant comprendre à Florian qu’il y a déjà entre eux un certain degré d’intimité.

Il se contente de répéter de temps en temps ses derniers mots de façon interrogative pour relancer la machine à parole ne semblant jamais en peine de son compagnon, compagnon qu’il apprécie de plus en plus au fur et à mesure qu’il reste près de lui.

La conversation dure encore un bon quart d’heure quand Tim termine enfin par cette dernière phrase qui laisse Florian dans l’expectative entre accepter avec joie le fait, ce qui révélerait au grand chaman qu’il a vu juste, ou le réfuter et prendre plus de temps pour se remettre en forme en se contentant de celui qui le regarde déjà avec une visible adoration, bien loin maintenant du mouvement de recul de tout à l’heure.

- Du coup les cinq garçons dont je fais partie, ont été réunis pour se mettre à ton service et te permettre de retrouver tes forces.

Tim s’aperçoit du trouble de celui qu’il ne connaît pour l’instant que sous le nom de Yo et que son interprétation bien que faussée, n’en soit pas moins proche de la vérité sur le ressenti de son amant.

- Oh ne t’inquiète pas, ils sont tous les quatre presque aussi beaux que moi ! Hi ! Hi !
- Hum !! Cela ne doit pas être terrible alors !!
- Hein !!

La bouille de Tim à l’entendre éclate Florian qui ne peut se retenir d’en rire, faisant comprendre à son ami qui décidément reste fine mouche qu’il cherche une nouvelle fois à se moquer de lui.

- Si c’est ce que tu penses alors je m’en vais !!

Florian n’est pas dupe du ton donné aux paroles, aussi laisse-t-il Tim se retourner, souriant à le voir se forcer à faire les premiers pas vers la sortie, avant de l’interpeller gentiment en lui faisant comprendre qu’il ne s’en laisse pas conter.

- Ne dis, ni n'entreprends donc pas des choses que tu ne sauras pas tenir ?

Tim stoppe sa marche en tournant juste sa tête vers le petit rouquin, son regard accrochant le sourire irrésistible de ce dernier.

- Tu as dit quoi ?
- Tu m’as très bien entendu !! Aller…

Florian lui fait un signe de la main pour qu’il revienne.

- … on n’a pas terminé de discuter tous les deux et puis…

Il se montre à lui toujours nu, puis il refait le même geste pour qu'il le rejoigne.

- … si tu es vraiment décidé à partir, tu pourrais au moins te rhabiller, je ne pense pas que de te voir nu dérangerait beaucoup de monde mais quand même ! Hi ! Hi !

Tim voudrait bien tenir encore un peu tête envers son nouveau copain mais il s’aperçoit vite que ce n’est pas aussi simple qu’à première vue, surtout après qu’il lui a remis à l’esprit sa nudité mais surtout la sienne qu’il ne cache à sa vue en aucune façon, bien au contraire finit-il par se dire après avoir retrouvé son sourire.

- C’est juste pour discuter ?
- Aussi oui, mais je comprendrais si tu ne te sens pas pour remettre ça pour un câlin.

Florian termine juste sa phrase, qu’il reçoit déjà Tim qui se retrouve étalé de tout son corps sur lui en lui coupant quasiment le souffle.

- He !! On discute avant !!

Tim se tortille tant qu’il peut corps contre corps à se mettre les sens en feu, pourtant il arrive à rester conscient des paroles de son copain.

- Qu’est-ce que tu veux encore savoir ?
- C’est juste au sujet de tes autres amis, je ne suis pas quelqu’un qui couche comme ça et je ne suis pas non plus ce qu’imagine que je suis ton grand chaman.
- Déjà ce n’est pas « mon » grand chaman et d’une, ensuite pour quelqu’un qui ne couche pas « comme ça, » tu as été vite en besogne avec moi !!

Florian reconnaît une part de vérité dans ces paroles, pourtant il se sait déjà pris dans quelque chose d’à la fois sincère et sérieux, dans cette relation pourtant toute neuve qu’il a avec son nouveau compagnon.

- Je pourrais te renvoyer tes paroles. À moins que tu sois ce genre de garçon, à coucher avec n’importe qui sans éprouver de réels sentiments ?
- Tu le penses réellement ?
- Bien sûr que non allons, c’est juste pour te faire comprendre combien tes paroles n’avaient pas de sens !! J’avoue que déjà j’éprouve beaucoup de choses pour toi, je ne voudrais pas te rendre triste un jour si je devais partir, tu comprends ?
- Hum !! Oui, mais quel rapport avec les quatre novices choisis par le grand chaman ?
- Le rapport est justement dans tes paroles, c’est lui qui les a choisis, pas moi.
- Alors que moi oui ??

Tim en comprenant cette fois ce qu’il représente pour son ami en a le regard qui brille de mille feux de contentement, tandis que son corps devient plus quémandeur en se frottant lascivement contre celui du petit rouquin qui répond à chaque frottement par un autre encore plus sensuel, les laissant bientôt à oublier cette conversation pour ne plus penser qu’au plaisir à donner et celui à recevoir, jusqu’à ce qu’enfin repus ils s’endorment dans les bras l’un de l’autre.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0