CHAPITRE 30 : « Royaume de Fram » « Tim »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 30 : « Royaume de Fram » « Tim »

« Annexe de la maison marchande de maître Wong. »

Tim profite de l’absence des deux autres garçons pour fouiller leur maigre bagage, non pas dans un but malhonnête mais juste mû par la curiosité d’en apprendre un peu plus sur eux.

Il doit vite se faire une raison qu’il ne découvrira rien de nouveau en agissant de la sorte et ressort aussi rapidement qu’il y était entré de leur chambre commune avant que quelqu’un s’inquiète de son absence.

Ce n’est pas l’envie qui lui manque arrivé dans la cour principale, d’aller une fois de plus à l’encontre des ordres du maître, l’envie toujours aussi présente lui nouant l’estomac.

Pourtant ce ne sont pas les punitions qui le retiennent à enfreindre de nouveau les consignes, juste une impression de danger qui pour l’instant semble prendre le pas sur sa libido de grand adolescent toujours vierge et cela malgré la beauté de ses traits qui fait de lui depuis déjà plusieurs années un parti que toute la gent féminine devrait lorgner avec envie.

L’idée de messire Frank ces deux dernières années de le rendre sale et rebutant y a été également pour beaucoup, pourtant il n’en veut absolument pas à celui qu’il considère comme son père adoptif, comprenant que c’est quelque part pour son bien.

Il prend soin de baisser la tête quand un serviteur de la maison passe près de lui, souriant dans son for intérieur des marques de respect mais aussi de crainte qu’ils ont vis-à-vis de lui en le prenant pour un novice du temple de Tao.

Les prêtresses et encore plus les rares chamans n’ont pourtant pas réellement la reconnaissance du peuple qui voit en eux une source de taxes supplémentaires, alors qu’ils n’acceptent qu'en de très rares de à répondre à leur demande, préférant se mettre au service de la noblesse richissime des cinq royaumes.

Tim se rend maintenant bien compte que le respect du peuple vient essentiellement de son obscurantisme religieux, alors que pour lui tout ça n’est que fadaises imaginées pour les parquer comme des moutons sous la menace de l’ire divine de dieux qu’il n’a de fait jamais vus.

« Tu as dû vivre une jeunesse bien malheureuse pour avoir ce genre de pensées aussi négatives. »
- Ce n’est une découverte pour personne !!

Tim sursaute en s’entendant parler, se tournant ensuite dans tous les sens pour chercher la personne qui vient de lui adresser la parole.

- Où es-tu donc ? Pourquoi te caches-tu ?
« Je ne suis pas si loin de toi ! Hi ! Hi ! »

Tim fait le tour de la cour, en cherchant dans chaque recoin sans bien entendu trouver la personne qui vient de se moquer de lui.

« Je ne me moquais pas de toi, je te disais juste la vérité. »
- Mais enfin où es-tu donc ?
« Dans le cabanon. »

Un bref moment d’incompréhension avant que les idées de Tim reprennent leur place, comprenant de quel cabanon il s’agit.

- Tu es le garçon évanoui couvert de miel ?
« Oui ! »
- Es-tu toi aussi un puissant chaman pour pouvoir parler dans ma tête ?
« En quelque sorte oui. »
- Que veux-tu donc de moi ?
« Hum !! Beaucoup de choses en fait mais commençons par le commencement sans rien brusquer, j’aimerais que tu gardes pour toi cette conversation, du moins pendant quelques jours voire plusieurs semaines. »
- Je ne comprends pas ce que tu recherches ?
« À me faire une idée précise de là où je me trouve, pour cela j’ai besoin de rester en contact avec toi, quoique cela épuise les quelques forces qui me restent. »
- Si tu as retrouvé ta conscience, pourquoi ne sors-tu tout simplement pas ?
« Parce qu’alors je n’aurais plus mon libre arbitre et je serais entouré par trop de personnes curieuses. »
- Moi le premier ! Hi ! Hi !
« C’est maintenant toi qui te moques, n’as-tu donc aucune crainte à m’entendre ? »
- J’avoue avoir eu un moment de surprise mais j’ai bien trop souvent tenté de voir qui était ce garçon enfermé dans le cabanon, pour en avoir peur maintenant qu’il me parle.
« Sais-tu pourquoi il t’a été interdit d’entrer ? »
- Le maître dit que je pourrais en mourir.

***/***

« Dans le cabanon. »

Florian sourit tristement, connaissant pour sa part que trop bien les raisons qui ont poussé son maître à l’éloigner de lui.

« C’était vrai à l’époque mais plus maintenant. »
- Quelque chose a changé ?

Florian ne répond pas, se remémorant tous les efforts mentaux qu’il a dû faire pour refermer ses « chakras » faute d’un nom lui venant à l’esprit pour définir ce qui en lui était devenu incontrôlable.

Bien entendu tous ses efforts l’épuisent plus que de raison et c’est justement pourquoi il se concentre sur ce jeune garçon pour obtenir son aide.

- Tu es toujours dans ma tête ?
« Oui excuse moi je réfléchissais à ta question. »
- Et donc ?
« Disons que j’ai repris le contrôle sur les besoins qu’éprouve mon corps à retrouver toute son énergie vitale. »
- Tes paroles sont étranges, je peux les rapporter au maître ?
« Quand le moment sera venu, mais en attendant acceptes-tu ce que je t’ai demandé plus tôt ? »
- Tu veux rester dans ma tête ? Cela t’apportera quoi de plus ?
« Je verrai et entendrai les mêmes choses que toi. »
- Tu veux connaître les intentions du maître à ton sujet ?

Florian va pour répondre quand la vue du garçon dirigée vers l’entrée principale capte un étrange cortège de voyageurs, il reconnaît de suite l’homme qui leur est venu en aide au pied de la montagne.

L’autre homme à ses côtés ne lui semble également pas inconnu sans pour autant le remettre immédiatement, ses traits restant invisibles sous l’uniforme de la garde noire qui amène autant la crainte qu’un certain anonymat sur les personnes qui la composent.

Quatre femmes se présentent à leur tour dans des vêtements très reconnaissables pour lui tellement ils sont semblables à ceux de la grande prêtresse qu'il a connue alors qu'ils étaient encore tous les trois réunis.

Il va pour demander à Tim d’aller vers eux pour en apprendre plus, quand les deux derniers cavaliers apparaissent à leur tour et qu’il comprenne à leurs habits qu’ils sont de la même trempe que ceux venus une fois lui rendre visite dans le cabanon et qu’il a pu sauver in extremis avec un réel effort de volonté de sa part.

Les cavaliers passent devant Tim en relevant légèrement la tête pour le détailler du regard, Florian tressaille alors sur sa couche en reconnaissant Alexandre.

La surprise est si grande qu’il en prend le contrôle de Tim.

- Alexandre !!

Les deux gardes noirs se regardent avec surprise, sire Timan faisant signe à ceux derrière lui de ne pas les attendre en descendant de sa monture, très vite suivi par Alexandre, pour venir ensuite se placer de part et d’autre du pauvre Tim qui ne sait plus à quel dieu se vouer.

Alexandre lui prend le menton d’une main pour lui soulever la tête alors que de l’autre il lui fait tomber sa capuche sur les épaules, restant un bref instant à contempler les traits harmonieux du garçon avant de revenir sur le but recherché.

- Comment connais-tu mon nom ??

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0