CHAPITRE 22 : « Royaume de Fram » « Tim »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 22 : « Royaume de Fram » « Tim »

Alors qu’il est assis entièrement nu dans le bac d’eau chaude, tandis que les deux servantes l’observent d’un regard plus qu’appréciateur et ce malgré l’avertissement du maître, Tim s’interroge sur toutes ces choses étranges et inhabituelles qui lui tombent dessus en rafales depuis ce matin.

Déjà en premier lieu ce besoin presque physique d’entrer dans le mystérieux cabanon, besoin qui date déjà d’un moment mais qui depuis ce matin lui devient quasiment incontrôlable.

Il n’est donc pas surpris de la punition donnée par le maître, sachant pertinemment que la personne désignée fera comme à son habitude semblant d’être violent mais atténuera le coup au dernier moment, faisant de la punition quelque chose de douloureux certes mais surtout mettant une fois encore sa fierté à rude épreuve.

- Arrête de rêvasser mon beau et brique-toi pour être présentable devant notre maître, ou peut-être… voudrais-tu que nous le fassions à ta place ?

En prononçant ces mots la vieille servante s’approche du bac en commençant même à mettre sa main dans l’eau, ses yeux devenus soudainement pleins d’espoirs qu’il ne la rejette pas et lui laisse laver son corps mais surtout cette partie qui rien qu’à la pensée et malgré son âge avancé la rend soudainement fébrile.

Tim suit de près les mouvements de la vieille servante et peut y lire presque à livre ouvert ses intentions perverses, heureusement que l’autre femme est là pour y mettre fin, attrapant le bras s’enfonçant inexorablement vers les trésors cachés du garçon pour en faire son affaire et le faisant ressortir bien plus vite qu’il n’y était rentré.

- Arrête ça tout de suite si tu ne veux pas prendre toi aussi des coups de bâton !! Et ceux-là feront vraiment mal je peux te l’assurer !!
- Je plaisantais juste… je n’avais pas l’intention de le toucher !!
- Dans ce cas éloigne toi de lui et laisse-moi le soin de le faire, et toi…

Son attention se reporte sur le jeune homme avec un regard tout autre qui lui amène le sourire aux lèvres, considérant cette femme quasiment comme la mère dont il ne se souvient hélas plus.

- … debout, que je frotte là où tu ne peux pas aller !!

Le sourire s’élargit sur le visage du garçon tandis qu’il se lève, dévoilant son corps robuste tout en muscle et à la pilosité naissante.

Tim se laisse alors frotter et récurer de tout le corps sans plus penser à mal, y trouvant là un plaisir d’enfant quand chaque jour il avait droit aux attentions de sa « nourrice ».

Ses pensées repartent donc là où elles s’étaient arrêtées, la curiosité cette fois est bien trop forte pour qu’il ne pose pas la question.

- Dis-moi « manou » ? Pourquoi notre maître a-t-il donné ce genre d’instructions.

La brave femme cesse un instant sa tâche, à la fois heureuse d’être une nouvelle fois appelé par ce petit nom propre à cette relation quasiment filiale qu’ils ont nouée au fil des années et à la fois étonnée par sa question.

- Comment ça des instructions ? Il nous a simplement demandé de te rendre présentable.
- Oui mais dans quel but ? Crois-tu qu’il va vouloir me vendre parce que je ne suis pas assez obéissant ?
- En voilà une drôle d’idée !!

Elle reprend avec encore plus d’énergie le récurage nécessaire à lui rendre figure humaine, l’eau changeant de couleur pour rapidement devenir d’une saleté innommable.

***/***

Nok arrive devant la cabane servant aux bains, il entend les dernières phrases mais aussi comprend l’inquiétude de ce garçon à la voix virile lui semblant déjà des plus agréables à entendre.

Il reste un moment à écouter derrière la cloison, malheureusement les seuls bruits qui lui parviennent désormais ne sont que ceux d’une personne sortant de l’eau pour ensuite se sécher.

Des bruits de ciseaux bientôt suivis de frottement d’une lame sur la peau, lui donnent le top pour se présenter alors qu’il n’a encore aucune idée précise sur ce qui a décidé son maître à le prendre comme novice.

Alors qu’il s’en fait la remarque, une autre idée lui traverse l’esprit.

- À moins que ? Bah !! Entre Nok et tu verras par toi-même ! Hé ! Hé !

La décision prise, il la met en action et entre dans la pièce où un parfum de savon couvre à peine un relent nauséabond qui lui fait plisser le nez.

Il est alors mis face à un tableau qui lui amène à la fois en premier lieu la surprise, suivie rapidement par le sourire et enfin l’intérêt, quand son regard se fixe sur un garçon de son âge, assis et nu, à part un petit chiffon posé sur son sexe et ne cachant pas grand-chose que l’imagination fertile de Nok en la matière ne puisse aisément remplacer.

La femme terminant son rasage lève les yeux sur le nouveau venu et un sourire de gentillesse l’accueille, tandis qu’un coup d’œil appréciateur la rassure à ce que ses intentions restent pures.

L’idée de pureté d’âme lui vient en comprenant que l’étranger n’a rien ou presque à envier niveau physique avec le jeune Tim, pour le reste elle fait sans aucun doute erreur vu les pensées traversant actuellement l’esprit de Nok et qui sont bien loin de la pureté espérée.

Se sentant fixé, Nok tend vers elle la robe de toile qu’il tient en main.

- Le maître m’envoie lui apporter ces quelques affaires pour qu’il s’en revête.
- Très bien alors !!

La femme s’essuie les mains sur sa robe avant de faire un pas en arrière et commencer à quitter la pièce.

- Je reviendrais pour nettoyer le bac quand vous serez partis.

Nok comprend que la vieille femme le fait surtout pour faire sortir avec elle celle qui l’accompagne et qui en a les yeux sortis de la tête à fixer le corps quasiment nu de son futur copain, car il ne fait aucun doute pour Nok qu’il en sera ainsi entre eux trois, incluant d’office Nam d’avec qui il ne saurait être séparé.

Tim attend quelques secondes que les servantes soient sorties avant de se lever en laissant tomber le petit morceau de tissu qui lui couvrait le sexe, se retrouvant entièrement nu devant Nok qui ne se prive à l’évidence pas de mater la bête.

Alors qu’ordinairement il aurait mis le holà en se couvrant l’intimité de ses mains ne serait-ce que par pur réflexe, il se sent étrangement suffisamment en confiance pour n’en rien faire et s’approcher du garçon pour lui prendre les quelques vêtements qu’il a à portée de mains.

- Merci !!
- Hein !! Ah oui !! Tu remercieras mon maître, habille-toi vite car je crois qu’ils nous attendent !! Qui es-tu ? Moi c’est Nok, novice du temple de Tao.
- Moi c’est Tim nett…

Tim allait révéler à son nouveau copain sa fonction dans la maison quand une étrange et toute nouvelle impression de gêne l’en empêche.

Nok le voit devenir tout rouge et comprend que sa question n’était pas forcément bien venue, ne serait-ce déjà l’odeur et la couleur de l’eau du bain qui lui donne quelques pistes sur l’activité de ce garçon qui n’est pas et de loin tant s’en faut en adéquation avec son apparence et du peu qu’il en perçoit déjà, de sa gentillesse.

- Laisse tomber, le principal c’est de connaître ton nom.

Il voit bien à la façon qu’à son nouveau copain de tenir sa nouvelle tenue qu’elle lui pose problème pour l’enfiler, aussi propose-t-il son aide.

- Attends !! Ce n’est pas comme ça, tiens… maintenant tourne-toi… Brrr !!

Le « Brrr » qui s’échappe involontairement de sa bouche est dû à un long frisson lui parcourant le corps quand sa main a touché l’abdomen tout en muscles de Tim, son regard se reporte donc curieux sur lui pour tenter d’en comprendre la raison quand il s’aperçoit qu’il en a été de même du côté de ce dernier qui maintenant se frotte doucement les bras avec, lui aussi, le regard empli de questionnements sur ce qu’il vient soudainement de ressentir au point de lui dresser les poils.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0