CHAPITRE 17 : « Quelque part » « Maître Wong »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 17 : « Quelque part » « Maître Wong »

« Un peu plus tard dans l’après-midi, bureau de maître Wong. »

Les deux vieillards sont confortablement installés à déguster quelques pâtisseries en prenant le thé, chacun attendant par pure politesse avant d’attaquer le sujet qui les tient à cœur.

Ils se content brièvement le temps passé depuis leur dernière rencontre, chacun heureux pour l’autre de sa réussite manifeste dans la société.

Un sourire entendu et quelques minutes de silence suffisent pour ensuite aborder enfin le sujet brûlant qui les a réunis, maître Wong commençant par une simple question liée essentiellement à la curiosité.

- Les deux garçons qui t’accompagnent ?
- Oui… eh bien quoi ?
- Sont-ils là parce qu’ils ont l’habitude de te suivre ou est-ce lié à notre affaire ?
- Un peu des deux, mais pourquoi cette question ?

Maître Wong cherche un instant à trouver les mots sur une simple intuition qu’il a à leur sujet.

- J’avoue m’être posée cette question sans en comprendre la raison, en quoi donc est-ce lié à notre affaire.
- Avant de te répondre j’aimerais en apprendre davantage sur ce qu’il s’est passé de nouveau depuis l’envoi de ta lettre.
- Peut-être le mieux serait-il que je te montre.

Maître Wong se lève en invitant son ami à en faire autant, ce dernier montre un visage redevenu grave qui n’échappe pas à son hôte.

- Une fois la première frayeur passée de se retrouver à l’intérieur d’un essaim en activité, la curiosité de chercher à comprendre ce qui s’y passe prend vite le dessus, tu verras.

Arrivés devant la bâtisse où des gardes sont toujours en faction, le grand chaman a un mouvement de recul que maître Wong prend pour un réflexe de crainte devant l’incompréhensible.

- Allons n’aie crainte !! Personne parmi mes gens n’a été blessé depuis que le garçon est arrivé dans cette maison, d’ailleurs regarde autour de toi !! Plus personne n’y fait véritablement attention désormais.

Pourtant maître Wong fait une grave erreur en pensant que son ami est pris de frayeur devant l’inconnu vers lequel ils se dirigent, ce dernier en effet a bien ressenti quelque chose qui lui a valu ce mouvement de retrait.

- Ce n’est pas ce que tu crois mon ami, puis-je savoir où tu as logé mes deux garçons ?

Maître Wong semble vivement étonné de ce revirement soudain, ne comprenant pas l’intérêt immédiat de le savoir, pourtant il lui répond sans plus se poser de questions.

- Ils sont logés à l’extérieur de la maison en attendant que je leur fasse préparer des chambres, je n’étais pas averti de leur venue tu comprends ? Mais ne t’inquiète pas pour eux, là où ils sont est une ancienne demeure ayant servi en son temps de boutique et où je loge mes clients de passage afin de leur éviter d'aller à l’auberge, deux serviteurs y sont en permanence et s’occuperont bien d’eux.
- Serait-il possible qu’ils restent là-bas le temps que j’en apprenne davantage sur ton hôte ?
- Bien sûr, mais je pensais que tu voulais les avoir auprès de toi ?
- Tout à l’heure tu tentais de me rassurer, alors que ce qui a amené mon mouvement de recul n’était en rien lié à une quelconque frayeur.
- Qu’était-ce donc dans ce cas ?
- Une réaction qu’il me reste encore à analyser mais qui va vers ce à quoi je m’attendais plus ou moins, juste que tu dois savoir qu’il pourrait être dangereux à mes deux novices d’approcher de trop près cette demeure.
- Tiens donc ?
- Personne parmi ceux qui vivent ici n’a jamais fait de remarque sur quelque chose qu’ils ressentiraient plus fort qu’à l’habitude ?

Maître Wong se prend le menton pour réfléchir à la question, un éclair de raison le fait revenir à lui pour fixer étrangement son ami.

- En effet, mais… je ne sais pas si c’est lié à notre affaire.
- Dis toujours !!
- Plusieurs servantes se retrouvent enceintes en même temps, ce qui est pour le moins inhabituel et nous avons noté quelques cas de jeunes serviteurs qui… comment dire…
- Ne t’inquiète pas et dis-moi juste ce qui te passe par la tête, même si cela semble idiot !!

Maître Wong remplace sa réponse qu’il ne sait trop comment formuler par une question en rapport avec leur discussion.

- Ne serait-ce pas la même raison qui t’a fait me faire cette demande d’éloigner tes deux novices ?
- C’est donc de cela qu’il s’agit ? Des pulsions sexuelles plus fortes que la normale ou quelque chose dans le genre ?
- Hum oui, c’est en effet ce à quoi nous avons été confrontés bien malgré nous !! Les gardes m’ont averti assez tôt qu’ils rôdaient autour du cabanon en ayant des manifestations physiques bien visibles et sans équivoques, heureusement il n’y a eu que deux ou trois cas et…
- Laisse-moi finir pour être certain que je cerne le sujet, ces cas dont tu parles ne viendraient-ils pas de garçons à l’approche de l’âge adulte et plutôt bien fait de leur personne par rapport au reste de ton personnel ?
- C’est exact, mais... comment…
- Où sont-ils actuellement ?
- Je les ai envoyés loin d’ici le temps d’y voir plus clair.
- Tu as donc fait le lien avec ton hôte ?
- Disons que ce n’était pas trop difficile de faire le rapprochement entre l’arrivée du garçon et toutes ces manifestations bizarres qui ont eu lieu ensuite.

Le grand chaman hoche la tête, commençant à y voir plus clair, aussi bien dans le sens des écrits très anciens qu’il a eus en mains que dans l’idée qu’il s’en était fait.

Un début de plan commence alors à se former dans son esprit pour permettre la mise en éveil de celui qu’il n’ose nommer pour l’instant, tout en préservant la sécurité et le secret dans la maison de son ami.

Il prend des mains la tenue de protection que lui tend le garde et s’en revêt sans plus dire un mot, suivant ensuite maître Wong à l’intérieur du cabanon, notant néanmoins pour lui que ce dernier ne semble éprouver que du plaisir à en franchir le seuil.

Pourtant il ne lui faut pas longtemps pour que lui aussi se fasse la remarque qu’il éprouve une étrange sérénité là où il devrait ressentir au moins quelques tensions, surtout devant le spectacle surnaturel qu’il a maintenant sous les yeux, de ces milliers d’abeilles semblant réaliser un bien étrange ballet.

C’est donc d’un pas de moins en moins hésitant qu’il s’approche de ce qui devait être la couche où était étendu le jeune homme, mais qui maintenant ne ressemble plus qu’à un énorme cocon jaune vif d’où n’émerge que la tête angélique de celui dont il vient juste d’apprendre par maître Wong que ceux qui étaient avec lui le nommaient communément « Yo ».

Alors que le grand chaman reste visiblement subjugué à la vue de Florian, maître Wong attend de lui qu’il l’aide à le sortir de sa léthargie.

- Qu’est-ce qui va lui arriver maintenant ?
- Nous devons attendre que le cycle réparateur se termine pour ensuite pouvoir lui venir en aide, je pense que cela aurait été plus rapide si vous ne l’aviez pas séparé de ses deux amis.
- Le danger était bien trop grand de les faire voyager ensemble.
- Que pouvez-vous me dire d’eux ?
- Je ne les ai jamais vus, seul Sire Timan mon chef de la garde noire saura te renseigner sur eux. Pourquoi ? Penses-tu vraiment qu’ils soient pareils ?

Le grand chaman reste muet, ne voulant en révéler plus qu’il ne faut mais lui aussi a eu cette révélation que la grande prêtresse de « Fram » a également reçue des dieux et s’il a posé la question c’est justement parce qu’il se demande si celui qu’il a sous les yeux est bien celui qui réunifiera les cinq royaumes où s’il n’est pas destiné à rester dans ce monde qui ne serait pas le sien.

Mais alors pourquoi est-ce lui qui semble le plus mal en point, c’est la question qui maintenant obnubile au plus haut point le vieil homme.

- Je dois me rendre au plus vite au temple pour interroger les divinités !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0