CHAPITRE 15 : « Quelque part » « Messire Frank »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 15 : « Quelque part » « Messire Frank »

« Quelques mois plus tard. »

Messire Frank sort du cabanon comme il le fait maintenant chaque semaine, depuis qu’il s’est rendu compte que rien ne changeait véritablement à part que l’intérieur de ce dernier est devenu une véritable ruche.

Étrangement l’essaim se comporte comme s’il n’était pas là, alors que pour tout autre que lui, il est devenu quasiment impossible d’entrer dans la pièce.

Il a donc pris l’habitude de venir visiter le jeune garçon toujours inconscient sans plus de précautions, juste pour constater l’évolution de la situation et tenir un rapport que maître Wong ne manque jamais de lire.

Le seul changement important depuis leur retour étant le dégagement des voies respiratoires et petit à petit du visage, un visage sur lequel son regard pourrait se perdre durant des heures à l’admirer tellement il lui fait remonter des sentiments et des sensations qu’il n’avait jamais connus à ce point aussi puissants vis-à-vis d’un être humain.

Messire Frank croise le chemin de sire Timan, le salut d’usage et de convenance tandis qu’ils poursuivent ensuite leur route, le maître d’armes se retourne néanmoins après quelques pas.

- Ah oui messire !! La personne que nous attendons devrait arriver dans la journée, j’en ai averti le maître.
- Fort bien alors, il est temps que les choses bougent vous ne trouvez pas ?
- Si fait messire !!

***/***

« Caravane marchande du groupe Wong, à quelques kilomètres de la capitale. »

Le chariot transportant le grand chaman se reconnaît à sa décoration et au cheval qui le tire, luxe suprême que seuls les rois et quelques rares privilégiés peuvent se permettre.

Le vieil homme à l’intérieur a les yeux à moitié fermés, observant sans en avoir l’air les deux jeunes novices qu’il a choisis spécialement parmi une centaine d'autres après avoir lu la missive de maître Wong.

Un long frisson l’a alors parcouru sur tout le corps, la teneur du message concordant en tout point avec ses récentes visions.

Il a passé les deux jours suivants plongé dans le sous-sol du temple où se trouvent les plus anciens écrits, déchiffrant avec peine certains rouleaux de bambou à moitié effacés.

Il n’en a pas moins trouvé la source à quelques réponses, dont celle justement justifiant la présence de ces deux jeunes novices en particulier.

Ces derniers discutent à voix basse pour passer le temps sans gêner le repos de leur maître, incontestablement issus tous deux de la haute noblesse du fait d’un physique fin, fier et altier, au visage d’une beauté très rare de par le monde.

Seul le fait d’avoir certains dons suffisant pour qu’ils aient été repérés dès leur plus jeune âge, les a sans doute protégés d’attentions bien souvent malsaines de ceux ou de celles qui les auraient bien vu partager leur couche.

Les prêtresses devant rester vierges, ils ont donc été préservés jusqu’à ce jour des tentations de la chair et cela même si sans doute ils en ont vécu entre novices mâles quelques expériences.

Le grand chaman se redresse difficilement, le poids des ans commençant à se faire ressentir et passe la tête par la fenêtre du chariot pour héler l’un des gardes.

- Sommes-nous encore loin de notre but ?

L’homme masqué tout vêtu de noir tend la main vers l’avant du convoi.

- Nous apercevons déjà les toits des demeures les plus hautes, nous devrions être arrivés d’ici le milieu de l’après-midi.

Un signe de remerciement de la tête et le grand chaman se repositionne confortablement, ses deux novices le voyant réveillé s’adressent alors à lui.

- Pouvons-nous sortir marcher un peu, maître ?
- Bien sûr mais coiffez vos capuches et couvrez-vous le visage, ces gens sont absents de chez eux depuis de longues semaines et je ne voudrais pas que ce voyage jusque-là tranquille se termine mal à quelques heures de notre but.

Les deux garçons ne retiennent que l’accord et sortent avec empressement de la carriole qu’ils ne supportent décidément plus du tout.

C’est tête baissée sous la longue capuche de toile terminant leur robe de bure, qu’ils marchent au pas de la caravane en profitant de pouvoir se dégourdir les jambes mais aussi de pouvoir parler librement loin des oreilles particulièrement fines du grand chaman.

Tous deux âgés de dix-sept ans et quelques mois, cheveux noirs en longue natte, yeux marron et physique avenant pour ce qu’ils ont en commun.

Pour le reste ce n’est qu’une question de taille, le premier qui se prénomme « Nam » est le plus petit des deux avec son mètre soixante-huit pour cinquante kilos alors que le second qui se prénomme « Nok » fait lui un bon mètre soixante-quatorze pour soixante-deux kilos environ.

Les deux se connaissent depuis la prime enfance quand ils ont été achetés à leurs parents par la grande prêtresse du temple de Baeck, cette dernière ayant lu en eux un avenir chamanique et ayant fait en sorte d’obtenir gain de cause auprès de l’empereur lui-même, alors que les parents des enfants faisaient et font toujours partie de la haute noblesse, l’un d’eux, le jeune « Nok » étant même un prince issu de la famille impériale d'un des cinq royaumes.

Ils sont un peu plus qu’amis comme le spéculait sans arrière-pensée le grand chaman, ayant découvert certaines particularités jouissives de leur corps au fur et à mesure de leurs développements physiques.

C’est donc avec l’envie montant à la gorge mais que, hélas, ils ne peuvent assouvir depuis des semaines, sauf à de rares exceptions quand ils passaient la nuit proche d’une forêt ou autre endroit d’où il était possible de s’isoler pour un petit contact rapide où le plaisir ne tardait jamais à arriver tellement l’envie était devenue insoutenable.

Déjà neuf longues journées qu’ils n’ont pu le faire et l’intérieur de leur sous-vêtement reste tendu une grande partie de la journée, heureusement en restant invisible grâce à la longue robe que portent les prêtres et les novices.

C’est « Nam » qui le premier porte la conversation sur le sujet.

- J’espère que là où nous allons ils nous mettront seuls ensemble ?
- Je pense que oui, n'oublie pas que le grand chaman a toujours fait en sorte de nous éloigner des colporteurs et des gardes de la caravane.
- Sans regret de ma part, il n’y en a pas un qui aurait pu obtenir grâce à mes yeux ! Hi ! Hi ! C’est pour cela que j’ai hâte qu’on se fasse un câlin, je ne tiens plus là.

« Nam » qui semble décidément le plus hardi des deux compères prend la main de son ami et la plaque un bref instant là où il ne fait aucun doute à la véracité de ses dernières paroles.

- Wouah en effet !! Mais rassure-toi, tu n’es pas le seul !!

« Nok » après un bref coup d’œil autour de lui en fait tout autant avec la main de son compagnon, ce dernier lui jetant un regard plein de promesses qui lui amène un frisson dans tout le corps.

Le regard même s’il est plein de promesses l’est aussi de cette passion dévorante qu’il éprouve depuis quelques années pour son ami, passion qui ne prête aucun doute qu’elle soit à double sens et scelle depuis longtemps cette symbiose qui fait d’eux deux éléments de premier ordre pour le temple, leur reconnaissant des pouvoirs de divination latents qui ne demandent qu’à s’extérioriser une fois qu’ils auront tous deux reçu l’ordination comme chaman du grand temple de Tao.

Pour le moment ce ne sont encore que deux grands ados cherchant à assouvir ensemble les plaisirs de la chair, loin de penser à ce qui les attend dans les jours à venir et qui sans aucun doute remettra tout en cause de cet avenir religieux qui semblait pourtant tout tracé pour eux.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0