CHAPITRE 03 : « Quelque part » « Inquiétude »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 03 : « Quelque part » « Inquiétude »

Devant l’air incrédule de ses deux amis, Florian soupire un bon coup avant de pousser plus loin les explications.

- Pffttt !!! Décidément il faut tout vous dire, ne pourriez-vous pas réfléchir par vous-même ?

Alexandre prend les paroles de son ami avec toujours une forte marque d’incompréhension.

- Qu’y a-t-il à réfléchir, je ne proposais qu’un gros câlin avant de nous endormir !! Je ne comprends pas pourquoi cela peut-être plus dangereux ici que sur la planète de Kim, où nous n’avons pas eu ce genre de remords avant de nous occuper de son cas.
- Et de mon cul devrais-tu dire plutôt ! Hi ! Hi !
- Oui aussi ! Hi ! Hi !

Ce bref intermède redonne le sourire à Alexandre qui termine pourtant ce qu’il a à dire.

- Alors explique-nous en quoi ici nous risquons de le tuer ?

Florian pèse le pour et le contre des remarques d’Alexandre, trouvant qu’il a raison et que son reproche tient la route, pourtant s’allume en lui comme un signal lui disant de faire attention, que le ressenti de sa perte de puissance est telle que son organisme risque d’exiger une sorte d’overdose de sexe pour retrouver un semblant de ce qu’il était avant d’atterrir dans cet univers.

Il tente alors de l'expliquer à ses deux amis, terminant par ces mots.

- J’ai peut-être tout faux, Sûrement même, mais devons-nous prendre ce risque aussi bête voire minime soit-il ?
- Hum !! Tu as sans doute raison, mais…
- Mais quoi ? Termine au moins ta phrase !!
- Nous devrons bien le retenter un jour ou l’autre, je ne me vois pas rester des mois voire des années sans sexe.
- Moi non plus !!

Florian se tourne vers Kim qui vient de donner également son avis sur la question, un sourire lui vient alors à la moue que fait le jeune homme rien qu’à l’idée de retrouver la chasteté imposée par les tabous de la société qui était la sienne avant leur rencontre.

- Tu n’es pas concerné, le danger ne vient pas de toi donc tu pourras avoir autant de relations que tu veux avec qui tu veux.

Aux paroles de Florian, Kim se met soudainement en colère et s’avance vers lui en le prenant fermement par le col de sa veste, Alexandre n’ayant rien vu venir et restant comme deux ronds de flan devant le fait accompli.

- Tu me prends pour quoi ? Une putain ?

Alexandre s’avance rapidement pour prendre les mains de Kim dans les siennes et met toute sa force pour qu’il desserre son étreinte du col de Florian.

- Allons, allons !! Du calme !! Ce n’est pas ce que « Flo » voulait dire, juste que le danger ne vient pas de toi mais de nous.
- Hum !!
- Tu tiens vraiment à te disputer avec lui ? Tu ne crois pas au contraire que ce serait plutôt le moment pour nous trois de nous serrer les coudes ?

Alexandre sent bien que l’étreinte se desserre petit à petit, comprenant alors que le plus dur est passé.

Mais ne s’attendant certes pas à ce qui s’ensuivit dans la foulée et qui les conduisit à remettre en question toutes les paroles précédentes.

En effet le comportement macho aussi soudain qu’inattendu de Kim a un effet dévastateur sur la libido du petit rouquin qui sent monter en lui un besoin de rapprochement autrement plus agréable, Alexandre tout à sa tentative de dénouer la situation devenue critique ne s’en rend pas compte et se retrouve devant le fait accompli tandis qu’il termine sa tentative de réconciliation.

Aussi devient-il subitement sans voix quand les deux bras de Florian se jettent autour du cou de Kim alors qu’il tente justement de lui venir en aide en les séparant.

Il se passe du coup ce que justement ils voulaient éviter, quand une attirance irrésistible les emmène tous les trois à se retrouver nus sur le lit de paille sèche qu’ils avaient étendue pour la nuit.

Les vêtements voltigent un par un dans l’air jusqu’à épuisement des munitions et qu’ils se retrouvent enlacés en tenue d’Adam, à se dévorer les lèvres avec une gourmandise démontrant bien le ressenti de manque après toute cette journée d’angoisse à se questionner sur ce qui leur arrive.

Étrangement pourtant, que ce soit du fait de Florian ou de celui d’Alexandre, une certaine retenue reste de vigueur démontrant bien qu’un coin de leur esprit reste marqué par la peur de faire du mal à leur compagnon de voyage, ce dernier n’en faisant pour sa part aucun cas et se donne à eux sans compter, n’économisant ni son corps ni sa voix aux trémolos montant fortement dans les tours.

***/***

« Quelques heures plus tard au lever du jour. »

Florian sourit dans son sommeil en revivant en rêve quelques bribes de la nuit parmi celles les plus jouissives, se reconnaissant volontiers pour ses deux compagnons des sentiments très forts.

Son attirance pour Alexandre qui pourtant a démarré sur une relation pour le moins aussi hard qu’inhabituelle, n’en est pas moins réelle et cette rencontre somme toute fortuite avec Kim choisi dans la rue parmi tant d’autres juste en vue de renseignements, n’en est pas moins également devenue un amour sincère.

De penser à Kim fait se lever Florian d’un bond, les souvenirs de la nuit lui remontant maintenant avec la netteté d’un film haute définition.

Il se tourne alors vers lui pour constater avec soulagement que son visage et sa respiration sont calmes et sereins, le rassurant du coup sur sa crainte de lui faire du mal.

- Heureusement que tu avais tort, pas vrai ?
- Hein !! Quoi !!

La tête de Florian part dans l’autre sens pour tomber nez à nez avec le visage d’Alexandre dont le regard est également fixé sur le jeune Kim, semblant lui aussi rassuré de le voir aussi paisible.

- Ça a l’air d’aller pour lui !! Je préfère ça, mais n’empêche que je m’en veux quand même d’avoir cédé à la tentation au risque que ton pire scénario se réalise.
- Tu apprendras que c’est dans notre nature et que le sexe pour ceux comme nous ne saurait consciemment être bridé, imagine que tu voudrais t’empêcher de respirer.
- N’exagère pas quand même !! J’ai bien vu que c’est la réaction macho de Kim qui t’a fait perdre toute retenue, j’avoue que nous avons vu là un autre Kim qui me plaît tout autant que celui servile prêt à tout pour nous faire plaisir.
- Je ne sais pas pour toi mais j’ai l’impression qu’il est bien plus résistant que nos amis sur Terre et même pour ma part de ceux de l’Imperium, que ce soit « Thom » ou « Raph » et tous les autres. Après la nuit que nous venons de passer ils seraient sur les rotules rien qu'avec juste nous deux comme amants, alors que regarde-le !! Il sourit comme un enfant ayant eu sa tutte pour l’endormir ! Hi ! Hi !

Une petite voix se faisant toute menue et timide se fait alors entendre.

- J’ai le droit d’en avoir une pour me réveiller.

Que ce soit Alexandre ou Florian, les deux ont le même geste consistant à lui mettre sous le nez les fameuses tuttes qui ma foi reprennent du volume à la pensée de ce qui sans doute les attend.

- Tu peux choisir celle que tu veux.
- Hum !! Difficile !! Voyons voir !! Heu… je suis obligé de choisir ou je peux prendre les deux ?

Cette fois encore autant Florian qu’Alexandre se font la même remarque sur le fait que décidément leur petit copain a de l’endurance, ce qui bien entendu est loin de leur déplaire et les rassurent sur son sort à rester leur amant exclusif, du moins pour un temps.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0