6.

Moins d'une minute de lecture

Il apparaissait évident que les courants me feraient tourner autour de l'île de manière continuelle et régulière.. Au pire je risquais de voir mon tonneau se briser contre des rochers à la faveurs d'une vague un peu trop forte.. Mais j'étais devenu fataliste.. je dégageais le tonneau de son attache et je fus de nouveau au large.. Je dormais.. Beaucoup.. Ca devait être la saison des pluies, parce que régulièrement je rechargeais ma bouteille, buvant à même le tonneau.

Toc toc !

On frappait au tonneau comme à une vulgaire porte !

je jetais un regard dans le juda et la surprise mélangée à un quart de méfiance et de joie m'envahirent.

Annotations

Vous aimez lire Claude Carrès ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0