Le Maire furibond

3 minutes de lecture

Je frissonne... Et je me retourne. Par la vitre je vois arriver Jean-Pierre Le Faut. Sarah s'est précipitée vers la porte pour ouvrir au Député-Maire de Montreuil. La gravité du moment, le chapeau et le costume noir le font paraitre encore plus grand que d'habitude. Sarah a éclaté en sanglot et s'est blottie dans les bras de JPLF, le charismatique maître de la ville. Il l'embrasse paternellement puis la détache et se dirige droit sur moi.

"Il faut vite retrouver ces fachos. Je voudrais les MARAVE

-Monsieur le Député-Maire. Vous étiez là hier soir?

-Tout le monde les a vu, les skins. Et il y avait aussi le Porc.

-Le Porcher?

-LE PORC!"

Maxime Le Porcher est le chef de l'opposition au conseil municipal de Montreuil. Il était tête de la liste apparentée Front national qui a été la seule à se qualifier au second tour face à la liste d'Union de la gauche de l'éco-socialiste Le Faut. Sur laquelle se trouvait en bonne place Mitko Roussev. Le vieux rom bulgare était la cible privilégiée de Le Porcher. Plus encore que les adjoints noirs, juifs ou arabes de JPLF. Cette image d'incorruptible de Mitko Roussev, c'était bien ça que le Front National détestait.

"Mais je suis surpris que les skins soient venu au Narvalo city Zoo. C'est une place qui leur est plutôt hostile...

Manuel répond en donnant une grande tasse de café au Maire

-Hier soir c'était l'évènement, une bonne idée de Stéphanie Goudeille. L'anniversaire de la fermeture de Rock à l'Usine. Un concert qui a été annulé il y a trente ans, ce qui avait provoqué une émeute dans Montreuil.

-Je vois... Les "200 punks attaquent la police"

-La Une mythique du parisien... ça me fait penser que celle de demain va frapper les esprits... Meurtre au concert..."

Et comme on en parle un groupe approche de la porte. Parmis eux Nathalie Lhermine, la correspondante locale du Parisien.

"Et donc, pourquoi les skins?

-On avait invité les trois groupes qui aurait dû jouer ce soir là. Les Satellites s'étaient reformés pour l'occasion. L'un des trois groupes d'hier soir, La Souris Déglinguée, attire aussi un public de skins qui se la raconte "apos"... Apolitiques, quoi. Ils ne trompent personne, ce sont des fachos. Ils provoquaient, c'est pour ça que c'est parti en vrille."

On verrait. Vers minuit les collègues avaient dû intervenir en nombre. Ils avaient serré dix douze jeunes de looks variés, skins, punks, rappeurs, rastas.

"Monsieur le maire, vous étiez présent aux émeutes de 1986?

-Non je n'étais pas présent. Ce n'était pas des émeutes. En 1986 je travaillais pour payer mes études. Par contre intéressez vous plutôt à monsieur LE PORC qui était présent à ces deux soirées, et dont les séides sont les premiers suspects de la mort de Mitko! Au travail monsieur l'inspecteur."

Je ne suis pas impressionné. Si, peut-être un peu. Le Faut se détourne pour répondre à Thomas Sébastien, le journaliste du Parisien. Il dépeint Mitko Roussev comme le symbole de l'intégration et de la réussite, de la probité, de l'honnêteté. Il dénonce l'extrème droite, à l'opposé de toutes ses valeurs et de celles de Mitko.

L'honnêteté. La probité. Et si...

Le chauffeur et "assistant' du maire, son garde du corps, pour nommer les choses est un rom bien bati d'une trentaine d'années. Il a décliné le café de Pedros et attend, impassible, attablé. Je l'accoste.

"ça doit être dur pour vous.

-Non, quoi?

-La mort de Mitko Roussev. Vous le connaissiez?

-Oh. Oui. Tout le monde l'aimait beaucoup.

-Tout le monde? Lui n'aimait pas trop les voleurs.

-Oui c'est vrai. Il a dénoncé des gens. On l'appelait parfois la Poukave. Pour lui c'est facile d'être bon mais en vrai c'est dur...

-COVAC! Demande au policier s'il n'a pas une piste à déclarer au journaliste."

JPLF me fixe sévèrement. Je ne sais pas si je suis impressionné mais le moment est venu d'aller faire un tour.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire yanniGG ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0