Première approche

4 minutes de lecture

La main de Fabien dans mon dos était chaude. J’avais frissonné lorsqu’il l’avait glissé sur ma peau.

Pourquoi avais-je choisi une robe dos-nu ? C’était gênant maintenant, mais agréable…

  • Très belle robe.

Je regardai mon cavalier avec un certain étonnement, le faisant sourire. Lisait-il mes pensées ? Il m’avait pourtant dit que non.

  • Tu es facile à déchiffrer.

Je fis la moue, génial.

Mais finalement, je levai mes pupilles vers les siennes :

  • Pourquoi tous nous regardent ainsi ?
  • Ils sont jaloux.
  • Pourquoi ?

Il sourit un peu plus en se penchant :

  • Parce que tu es magnifique.

Me sentant rougir, je détournai les yeux. C’était évident qu’il me draguait. Donc oui, il voulait plus qu’une simple amitié.

Que devais-je lui répondre ? Les avis étaient mitigés, ça ne m’aidait pas.

  • Pourquoi ne veux-tu pas répondre à mes questions Feya ?

Je levai les yeux :

  • Tu ne réponds pas aux miennes.

Sa prise autour de ma taille se resserra :

  • On peut trouver un accord, tu réponds honnêtement à l’une des miennes et je fais pareil.

Bonne idée, maintenant je devais savoir quelle question lui poser en première.

Je souris finalement :

  • Cela ne te dérange pas que l’on ne soit pas du même rang ?

Ce n’était pas exactement la bonne question, mais presque.

Sa main tenant la mienne relâcha mes doigts pour glisser sur ma taille et me coller un peu plus à lui :

  • J’ai ta parole que tu répondras honnêtement à l’une des miennes ?

J’hochai la tête, fixant ses pupilles. Il sourit :

  • Je me fiche du rang. Pour répondre à une autre de tes questions, tous nous regardent justement pour ça, pour eux, on ne devrait même pas s’adresser la parole.
  • Comment peuvent-ils le savoir ?
  • C’est une deuxième question ça ?

Je fis la moue :

  • Non, c’est bon.

Ses mains glissèrent dans mon dos, me faisant frémir.

  • A mon tour, quelle est ta magie ?

Evidemment.

Mais alors que j’allais lui répondre, mon sang se figea : Danger. Je m’éloignai rapidement de Fabien pour courir vers Léa.

Tout se passa en un éclair, je stoppai le bras de l’homme qui voulait s’en prendre à Léa. Il venait d’attaquer Batiste, le projetant plus loin afin de s’en prendre à la jeune fille.

Je m’interposai devant Léa alors qu’il se relevait. Que voulait-il ? Pourquoi Léa ?

Il était étrange. Face à moi, immobile, son dos courbé rappelait une posture féline. Un chasseur prêt à bondir sur sa proie. Son visage était crispé, souffrant. Il voulait quelque chose, il était en manque de quelque chose. Un mage d’énergie ? Il s’en était pris à Léa parce qu’elle dégageait surement beaucoup de puissance. Que se passerait-il s’il s’en prenait à moi ? Je n’en avais aucune idée, et je n’obtenais pas de réponse.

Son mouvement fut rapide : il fonça vers moi, sa lame en avant. Mais son attaque ne m’atteignit jamais, une étrange matière noire l’enveloppa, ne laissant que son visage.

Il était tenu. Je me tournai donc vers Léa et Batiste, il semblait encore sonné mais allait bien.

  • On devrait rentrer à l’école.

Mais batiste secoua la tête et se releva :

  • Non c’est bon Léa, je vais bien.
  • Si tu as reçu une décharge d’énergie tu peux t’évanouir d’un moment à l’autre.

Je tournai les yeux et ne pus empêcher mon cœur d’accélérer en voyant Fabien à mes côtés.

Autour de nous déjà tous semblaient avoir oublié l’incident qui venait d’avoir lieu.

Léa prit finalement le bras de Batiste pour insister :

  • Tu dois te reposer, on a déjà passé une bonne soirée, on peut rentrer maintenant.

Fabien prit ma main, attirant de nouveau mon regard sur lui :

  • Tu veux rentrer avec eux ?

Je le voyais, il me demandait silencieusement de rester.

Que devais-je faire ?

Je n’eus pas à répondre, Léa prit la décision pour moi :

  • C’est bon Feya, je vais m’occuper de lui, tu peux rester.

Sans attendre de réponse elle s’éloigna avec Batiste qui n’opposa finalement aucune résistance.

Et je me retrouvai donc seule avec Fabien. Il sourit en levant ma main devant lui :

  • Tu as l’air de beaucoup tenir à eux.
  • Oui, ce sont de très bons amis.

Ses yeux malins se plissèrent alors que d’une main rapide il m’approcha de lui :

  • Et moi je suis quoi pour toi ?

Mon corps entier eut un sursaut de panique.

Qu’étais-je censé répondre à ça ? Quoi ? Il était quoi pour moi ? Moi seule pouvais le savoir, c’était la réponse qui me venait. Mais je ne savais pas. Mes sentiments étaient tellement confus. Il m’intriguait, m’attirait peut-être. Mais était-ce simplement parce que je ne savais rien de lui ? Ou parce qu’il m’avait approchée comme une personne normale ? Qu’il me considérait comme normale sans savoir la vérité… Ce n’était peut-être rien. Je ne ressentais peut-être rien de concret pour lui. Comment savoir vraiment ?

Sa main libre se leva à ma joue, me faisant sursauter une fois de plus.

  • Je voulais pas t’effrayer Feya, excuse-moi.
  • Non c’est… je ne sais juste pas quoi répondre…

Il eut un léger sourire et prit ma main pour me tirer à travers les convives. 

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Djeb
Le mage conquérant est la quête d'une magie immémoriale. Elle va conduire notre héros dans une véritable épopée à travers l'histoire. Une course contre le temps est lancée . Il ne reste qu'un objet à trouver au nécromancien pour plonger l'humanité dans une ère de ténèbres.
3
4
9
3
Défi
artisanmots

Pour ce défi je ne fais pas oeuvre personnelle, je vais citer un passage de l'histoire de Joseph :
Joseph eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit : J'ai eu encore un songe ! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.
Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda, et lui dit : Que signifie ce songe que tu as eu ? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi ?
La suite de l'histoire de Joseph confirme cette interprétation du songe, puisqu'il arrive que le père, la mère et les frères de Joseph se retrouvent dépendants de lui.
La question qu'on peut se poser : ce songe n'a t'il pas une autre signification ? Il faut rappeler que l'histoire de Joseph est une ode au pardon. Joseph parvient à pardonner à ses frères, qui ont pourtant envisagé de le tuer, et l'ont vendu comme esclave. Dans les Evangiles, la question du pardon n'est traitée que d'une manière théorique et vague. Dans l'histoire de Joseph, on se trouve au coeur du sujet. Se pourrait il alors que le songe du soleil et de la lune représente la récompense pour s'être montré capable d'un si grand pardon ?
2
3
0
1
JoyceAlias
Les lettres ce terminerons quand elles auront envie de le faire, il peu en avoir beaucoup comme presque pas.

J'ai décidé d'écrire des lettres a celui que j'aime et de les partager, j'ai besoin de me défouler et l'écriture, je pense est une bonne façon de le faire. Je sais qu'il y a plein de fautes dedans, mais me le dite pas, ça vient du coeur et c'est l'essentiel. Ce garçon existe et est pour le moment mon ex, je n'écris pas de la même façon mes lettres pour lui, que mes histoires. Surement, qu'elles sont mieux que mes histoires. Il ne les verra sûrement jamais, sinon cela voudrait dire qu'il est de retour dans ma vie.

Si vous n'aimez pas mon idée ne lisez tout simplement pas, personne vous y oblige. Il y aura une publication chaque jour, normalement.
0
0
0
8

Vous aimez lire Pierre d'âme ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0