Reflexion

3 minutes de lecture

Le sommeil ne voulait pas de moi, ou peut-être était-ce moi qui n’en voulais pas ? Je l’ignorais. Sans réveiller Léa j’étais monté sur le toit de l’école, l’air frai me fit du bien.

La ville était magnifique de nuit. Chaque rue était éclairée d'une faible lueur, juste assez pour voir devant soit. Les seules silhouettes que je pouvais alors distinguer semblaient être des agents. Y avait-il un couvre-feu ? Oui. Pourquoi ? Des attaques terroristes, mais aussi de plus petits meurtres dont la milice ne voulait pas parler. La vie dans cette ville m’avait pourtant paru bien paisible à première vue. Ce n’était pas le cas. Terroristes, meurtres, enlèvements… La garde faisait son possible pour arrêter tout ça, mais les ennemis semblaient bien connaître les recoins de la capitale, comme s’ils en faisaient partis. Des traitres à leur communauté, ou des infiltrés.

Repliant mes genoux contre moi je fermai les yeux. Mon esprit divagua immédiatement sur la douce étreinte de Fabien. J’avais été tellement bien dans ses bras. Pourquoi ? Pourquoi ce garçon me faisait-il autant d’effet ? Il m’intimidait, m’attirait… Pourquoi ? Dès la première fois où je l’avais vu j’avais eu ces sentiments. Quels sentiments d’ailleurs ? A quoi tout cela correspondait ? De l’amour… un coup de foudre comme certains aimaient l’appeler. C’était les réponses qui me venaient. J’étais amoureuse de lui ? Sans le connaître ? Ça n’avait aucun sens. Pour la majorité, l’amour naissait avec le temps, une attirance physique entraînait parfois un rapprochement, puis un amour qui grandissait. Mais ça ne devait pas être aussi fort dès le début… Était-ce parce que je n’étais pas humaine ? Que je ressentais un amour aussi grand tout de suite ? Aucune réponse bien sûr, les invocations n’étaient pas censées ressentir quoi que ce soit.

Un long soupir échappa à mes lèvres, laissant apparaître un fin nuage opaque. L’amour était compliqué.

Léa voulait que je le retrouve… Selon elle c’était une bonne chose, je devais accepter mes sentiments avec lui, surtout s’il les partageait… Était-ce le cas ? Il avait voulu qu’on se revoit. Donc peut-être après tout ? Il m’avait posé beaucoup de questions sur moi, enfin il avait insisté. Pour me connaître donc ? S’il y avait une attirance physique entre deux personnes c’était la prochaine étape, se connaître, s’apprendre l’un l’autre en posant des questions…

Sa dernière phrase me revient en tête, rougissant mes joues. Je lui plaisais. Pourquoi ? Pourquoi moi ? Qu’avais-je de spécial ? Bloquer sa magie n’était pas une raison suffisante pour qu’il tombe amoureux de moi… et c’était la seule chose que j’avais vis-à-vis de lui.

Quel intérêt pouvait-il me trouver ? Le mystère… c’était la réponse la plus plausible. Il était attiré par moi parce que je n’avais pas répondu à ses questions ? Et moi ? Etais-je attirée par lui parce qu’il ne répondait pas aux miennes ? Comment m’avait-il enlevé le collier avec simplement de la télépathie ? Avec « l’aide » d’une autre personne, non consentante probablement, c’était le plus plausible. Pourquoi avait-on été enlevé tous les deux ? Léa y avait réfléchi, Derek et Johnas également, mon exploit avec la bête de foudre s’était peut-être ébruité, c’était leur théorie. Mais Fabien ? Qu’avait-il fait lui ? Un télépathe très puissant, le plus puissant de la capitale d’après ce que je savais.

Tomber amoureuse d’un parfait inconnu… Une invocation qui tombait amoureuse d’un inconnu.

Avais-je le droit ? Léa insistait pour que je l’accepte, donc oui d’après elle. Mais l’avis général… Je n’étais qu’une invocation, je n’étais rien, je n’avais aucun droit civil techniquement. Certains pensaient que oui, j’avais le droit, puisque j’étais capable de sentiments et que j’avais très peu de différences avec une vraie personne. Mais d’autre pensaient que non, j’étais une invocation, rien d’autre, et ça devrait rester ainsi d’après eux.

Des avis mitigés, assez nombreux des deux côtés… Qui devais-je croire ? Fabien… Bien sûr, c’était à lui que je devais poser la question. Le fait que je sois une invocation le dérangerait-il ? Il valait mieux pour lui que je lui avoue rapidement, pour qu’il ne s’attache pas trop… pour ne pas qu’il souffre.

Je devais lui dire. Ce serait à lui de choisir…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Djeb
Le mage conquérant est la quête d'une magie immémoriale. Elle va conduire notre héros dans une véritable épopée à travers l'histoire. Une course contre le temps est lancée . Il ne reste qu'un objet à trouver au nécromancien pour plonger l'humanité dans une ère de ténèbres.
3
4
9
3
Défi
artisanmots

Pour ce défi je ne fais pas oeuvre personnelle, je vais citer un passage de l'histoire de Joseph :
Joseph eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit : J'ai eu encore un songe ! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.
Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda, et lui dit : Que signifie ce songe que tu as eu ? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi ?
La suite de l'histoire de Joseph confirme cette interprétation du songe, puisqu'il arrive que le père, la mère et les frères de Joseph se retrouvent dépendants de lui.
La question qu'on peut se poser : ce songe n'a t'il pas une autre signification ? Il faut rappeler que l'histoire de Joseph est une ode au pardon. Joseph parvient à pardonner à ses frères, qui ont pourtant envisagé de le tuer, et l'ont vendu comme esclave. Dans les Evangiles, la question du pardon n'est traitée que d'une manière théorique et vague. Dans l'histoire de Joseph, on se trouve au coeur du sujet. Se pourrait il alors que le songe du soleil et de la lune représente la récompense pour s'être montré capable d'un si grand pardon ?
2
3
0
1
JoyceAlias
Les lettres ce terminerons quand elles auront envie de le faire, il peu en avoir beaucoup comme presque pas.

J'ai décidé d'écrire des lettres a celui que j'aime et de les partager, j'ai besoin de me défouler et l'écriture, je pense est une bonne façon de le faire. Je sais qu'il y a plein de fautes dedans, mais me le dite pas, ça vient du coeur et c'est l'essentiel. Ce garçon existe et est pour le moment mon ex, je n'écris pas de la même façon mes lettres pour lui, que mes histoires. Surement, qu'elles sont mieux que mes histoires. Il ne les verra sûrement jamais, sinon cela voudrait dire qu'il est de retour dans ma vie.

Si vous n'aimez pas mon idée ne lisez tout simplement pas, personne vous y oblige. Il y aura une publication chaque jour, normalement.
0
0
0
8

Vous aimez lire Pierre d'âme ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0