Sentiments

4 minutes de lecture

La magie d'augmentation physique était l'une des plus vastes. Derek se basait sur la force, d'autres la vitesse, d'autres l'augmentation de leur métabolisme, ou de celui des autres comme le père de Léa qui s’en servait pour soigner. Quant à la télékinésie de Johnas c'était justement l'opposé, l'une des magies la moins vaste, déplacer des choses par la pensée, c'était tout ce qu'ils pouvaient faire. Bien sûr certains ne parvenaient qu'à déplacer de petits couteaux comme ce fameux Lucien, alors que d'autres pouvaient bien facilement déplacer des personnes.

Léa continuait sa litanie de questions. Pour ma part je préférais regarder autour. Cette ville était vraiment magnifique. Mais était-ce réellement moi qui pensait ça ? Avec les sentiments de Léa que je ressentais presque en permanence maintenant, c'était difficile de savoir.

Jusque-là perdus dans les couleurs avoisinantes, une tâche noire passant proche attira mon attention. Des mèches d'une couleur sombre que je n'avais jamais vue, d'un noir si intense qu'on aurait pu le penser artificiel.

Pourquoi toute mon attention était ainsi attirée par ce garçon ?

Je le fixai toujours alors qu'il s'asseyait maintenant à quelques tables de nous. Ses cheveux noirs ; qui m'avaient détournée de toute autre couleur ; dansaient autour d'un visage de glace. Pourquoi était-il aussi inexpressif ? Sa mâchoire carrée était crispée, resserrant un peu plus son visage dur. Je ne le voyais que de profil et il était loin, pourtant ses yeux noirs de jais me parurent triste l'espace d'un instant. Ce n'était donc pas de la colère qui emplissait ses traits ? Une tristesse qu'il tentait de dissimuler. J'eus une soudaine envie d'aller lui parler, de lancer une conversation afin de lui changer les idées et faire apparaître un sourire sur son visage. Il devait vraiment être beau avec un sourire, même s'il l'était déjà énormément.

Je me raidis alors que mes joues chauffaient. Était-ce mes pensées ? Était-ce bien moi qui trouvait ce garçon attirant ?

Je tournai les yeux vers Léa, oui, elle ne le regardait pas, discutant toujours avec les deux gardes. C'était donc bien moi ? C'était mes… sentiments ? Une attirance pour un inconnu, enfin, je le trouvais beau, vraiment beau, et très intriguant également.

  • Feya ?

Je me raidis immédiatement en regardant Léa, elle me fixait avec intrigue.

  • Ça va ?

J'hochai lentement la tête en baissant les yeux vers mon assiette. Ça ne regardait pas les deux gardes, alors je me concentrai pour lui parler en privé.

Il y a un garçon, étrange, derrière Derek.

Étrange était le seul mot qui m'était venu, je ne voulais pas dire autre chose, c'était déjà gênant de ressentir tout ça.

Le blond avec la fille ?

Non, à côté, avec les cheveux noirs.

Je le vois pas.

Comment pouvait-elle ne pas le voir ? Il y avait très peu de cheveux noirs à la terrasse, mais en tournant les yeux vers lui je fronçais les sourcils : une serveuse était venue lui déposer un plat sans même lui adresser un regard. A vrai dire, personne ne regardait dans sa direction, hormis moi depuis plusieurs minutes.

Personne ne le regarde, pourquoi ?

Léa eut un étrange sourire et se tourna vers les deux agents qui gardaient le silence en nous fixant depuis un moment.

  • Est-ce qu'un télépathe pourrait faire en sorte que personne ne le regarde ?

Ils semblaient alors se raidirent et échangèrent un étrange regard, ce fut Derek qui répondit :

  • Oui, c'est rare mais certains en sont capables.

C'était ça, il était donc un télépathe puissant mais triste et souhaitant passer inaperçu. Etrange…

Johnas se leva finalement :

  • Je vais payer, on y va après.

Une fois qu'il fut éloigné, Derek se pencha vers nous :

  • Désolé les filles, Johnas n'aime pas trop ce garçon.

Je fronçais les sourcils :

  • Vous ne le regardez pas mais vous savez pourtant qui il est ?
  • Il n'y en a qu'un dans cette ville qui en est capable, mais il vaut mieux éviter de parler de lui.

On se tu alors que Johnas revenait déjà.

En quittant la terrasse je me tournai une dernière fois, mes pupilles se figèrent alors qu'elles se fixaient dans les siennes. Un frisson me prit très vite et je préférais me retourner vers Léa, elle me souriait.

Tu es rouge.

Je me sentis encore chauffer et les suivis donc la tête baissée.

Pourquoi m’intriguait-il autant ? Peut-être parce que j'étais la seule à pouvoir le voir ? Était-ce parce que je n'étais pas... humaine ? Ça devait être pour ça, juste pour ça que j'arrivai à le regarder, parce que je n'étais pas normale.

Encore aucun incident pendant l'après-midi. On retourna donc à l'école, les jambes tendues de cette longue marche inutile. Marcus nous attendait à l'entrée :

  • Bonne journée ?

Les deux agents qui nous avaient accompagnées se mirent à rire légèrement et Derek répondit :

  • Rien de très intéressant malheureusement.
  • Je vois.

Le professeur mit alors ses points sur ses hanches :

  • Alors, comment faisons-nous ? Elles doivent tout de même participer à mes cours.

Johnas sourit :

  • Un jour sur deux ? Trois avec nous deux avec toi.

Marcus fit la moue mais fini par hocher la tête :

  • Ok on fait comme ça, si ça ne marche pas on avisera.

C’était étrange. Chaque fois que mon esprit en avait le temps, le visage de ce garçon me revenait. Qui était-il exactement ? Johnas et Derek le connaissaient, Johnas ne l’aimait pas. Un télépathe très puissant capable d’empêcher les gens de le regarder, sauf moi. Sur moi sa magie ne fonctionnait pas. L’avait-il remarqué ? C’était peut-être pour ça qu’il m’avait fixée lorsqu’on était parti.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Djeb
Le mage conquérant est la quête d'une magie immémoriale. Elle va conduire notre héros dans une véritable épopée à travers l'histoire. Une course contre le temps est lancée . Il ne reste qu'un objet à trouver au nécromancien pour plonger l'humanité dans une ère de ténèbres.
3
4
9
3
Princesse40

Un jour, deux jours, trois jours
Une heure, cinq heures, dix heures
Mes doigts s'impatientent de tapoter 
Papoter avec les siens
Une addiction naissante 
Une amitié ou autre chose 
Qu'importe, une rencontre me suffit
Pourtant une pensée fugace je dissimule 
Mon esprit virevolte dans cette danse
Équilibriste entre deux eaux 
Je n'espère jamais plus qu'il ne me donne
3
1
0
0
Défi
Anais Doucet

Je me reveille ...
Bon sang c'est quoi cette endroit .
ça semble etre une piece banale mal éclairée une armure et poster au centre, ce qui me surprend et à la fois je suis rassure d'avoir de la compagnie .

- Bonjou (dis-je timidement)

L'armure bouge je cligne des yeux esperant que cela et un rêve

- La question et la réponse

un blanc s'installe

- Comment ça vous ête qui ?

Il répond la même chose
je m'agace, cet un perroquet ce type ou quoi .

- Bon pose ta question ?
- Je suis un lieu inconnu de tous .
- Pluton
- Je suis ..

Je ne le laissa pas termine sa phrase je lui lance le premier truc qu' il me vien a l'esprit un caillou il tremble légerement et il dis d'un ton lent .
- Je suis ...un ... Lieu ....inconnu ... de ... tous

purée il le fais expret je vais l'etripe mais il y a que lui et je dois me contenir car il est sens doute ma cle pour sortir de ce rêve ou de ctte endroit bizarre .

- Donne moi un indice aussi .

il dit d'une voix robotique
- Je n'aipas d'indice a vous fournir
- Grrr .Le soleil

il fais non de la tête

Je croise les bras puis je reflechis peut etre que si je faissait un coup de séduction sa marcherer je vais essayer .
Je releve mes cheveux et lui lance un regard sécductrice .

- Allez s'il te plait laisse moi partir d'ici je ne dirais rien a ton superieur promis
Je lui fais un clien d'oeil
il semble indiferent et reagis de façon froide

- Ta beaute m'evoque une truie
Je suis vexer par ce qui ma dis mais j'essaye de lui montre que ceci ne ma pas affecter

- Bon bref passons
- J'attend
- Oui deux minutes

il reste là a attendre je réflechis puis je me met a ricane
- mais ou je suis ?

il disparait et une porte apparait je fut ebaie qui aurais devenier que la reponse et Mais ou je suis ?

1
2
95
1

Vous aimez lire Pierre d'âme ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0