Erreure

3 minutes de lecture

Du vent, est ce que mes ailes seraient assez puissantes pour le lui renvoyer ? Essayons. Je les fis donc apparaître, provoquant son sourire.

Je me concentrai et dès que sa prochaine attaque arriva à moi, je la lui renvoyai. Difficile à contrôler, mais ça marchait. Malheureusement il parvient à l'esquiver et eut un immense sourire :

  • T'es douée !

Je souris aussi mais anticipai déjà sa prochaine attaque.

Il était vraiment agressif, à croire qu'il avait énergie infinie. Je souris encore, j'avais juste à l'épuiser. Alors je montai très haut avant de redescendre vers lui. Il esquiva bien sûr avant de renvoyer une autre lame d'air. C'était lassant à force, une attaque puissante et rapide certes mais il n'avait donc que ça ? Je devais peut-être essayer de le pousser un peu pour voir, hum… Était-ce vraiment moi qui voulait ça ?

Je tournai la tête vers Léa et lui souris. Oui, c'était elle qui le voulait, pas moi. Mais j'étais d'accord, ça serait amusant. Maintenant comment s'y prendre ? Une arme risquerait de le blesser. Oh ! Mais oui… facile. Il se préparait à une nouvelle attaque. Cette fois je n'esquivai pas et fonçais plutôt sur lui. Son vent, c'était de la magie, il s'effaça instantanément sur mon bouclier.

J'atterris là où il se trouvait, mais il était parti rapidement et se mit à rire très vite :

  • On monte le niveau on dirait ?

Je lui souris :

  • C'est pas ma faute.

Il regarda alors Léa… Un moment d'inattention qui me permis de lui sauter dessus. Mais j'eus à peine attrapé son bras qu'il m'envoya voler.

Je restai en l'air. Bien, je pouvais prendre ses attaques de front. Mais si je l'approchai je devais désactiver mon bouclier pour le saisir. Hum, je devais pourtant trouver une manière pour le sortir.

Je n'eus pas le temps réfléchir plus, du centre de l'arène, il fit naître une puissante tornade. Hum, bouclier. Pourquoi faisait-il ça… Pourquoi continuait-il surtout, il devait préparer quelque chose, ou tester mon bouclier peut être.

Je n'allais certainement pas attendre qu'il prépare un plan, alors je descendis rapidement vers lui. Je devais le faire reculer dans une même direction plusieurs fois.

Ma tête se mit à tourner. Un choc, violent. Mon dos, mes ailes, enfin… je n'avais toujours pas de douleur bien sûr. Mais je sentais qu'il y avait un problème.

  • Feya !

J'ouvris les yeux et souris au visage inquiet de Léa. Très vite Batiste apparu à côté d'elle :

  • Désolé, j'y suis aller un peu fort…

Je souris encore :

  • Je sens pas la douleur.

Ce fut ensuite tous les autres élèves présents, puis enfin le professeur.

Bien, je ne pouvais pas rester comme ça…

  • Il y a pas mal de sang quand même…
  • Vous êtes sûr qu'on doit pas appeler quelqu'un ?

Léa se tourna vers eux pour sourire :

  • Non ça va, elle peut se soigner seule.

Pour appuyer ses paroles, j'activai ma magie, laissant l'énergie pure envahir la totalité de mes membres. Même si je n'avais pas mal, je me sentais mieux une fois guérie. Heureusement que je pu aussi restaurer mes vêtements.

Me relevant avec un sourire je viens près de Léa alors qu'elle questionnait Batiste :

  • Mais son bouclier avait stoppé ton vent au début alors comment ?

Il sourit :

  • Lors de la tornade, le sable entrait dans son bouclier, donc ce n'était qu'un bouclier de magie. Je suis quand même en cinquième année il ne faut pas me sous-estimer.

Léa fronça les sourcils :

  • Je ne comprends pas comment tu as fait.
  • Je suis assez doué pour créer du vent non magique qui traverse donc son bouclier.

C'était donc ça, je devais donc apprendre à créer des boucliers physiques en même temps, mais c'était une grosse magie à apprendre, je devais attendre de mourir.

Finalement Batiste prit un grand sourire :

  • On va manger ?

Léa hocha la tête et on le suivit donc, lui et tous les autres qui nous accompagnèrent bien sûr.

Il y avait véritablement une pénurie de fille dans cette école. Pourquoi ? Parce qu'il était rare qu'elles aient la magie nécessaire. Enfin c'était un peu plus compliqué, d'après certain scientifiques les filles ne pouvaient pas avoir certaines magies, inversement pour les garçons bien sûr. Même s'il existait quelques exceptions.

Une fois à table les multiples questions recommencèrent, mais cette fois sur la relation entre Léa et Batiste. Amis d'enfance, simplement.

  • On a grandi ensemble parce que nos pères travaillaient ensemble et étaient de très bons amis.

Hum, amis d'enfance hein, ce n'était pas vraiment ce que je ressentais à son égard, donc ce que ressentait Léa. Devrais-je lui en parler ? Non, c'était leur histoire à eux je n'avais pas à m'en mêler.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Djeb
Le mage conquérant est la quête d'une magie immémoriale. Elle va conduire notre héros dans une véritable épopée à travers l'histoire. Une course contre le temps est lancée . Il ne reste qu'un objet à trouver au nécromancien pour plonger l'humanité dans une ère de ténèbres.
3
4
9
3
Défi
artisanmots

Pour ce défi je ne fais pas oeuvre personnelle, je vais citer un passage de l'histoire de Joseph :
Joseph eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit : J'ai eu encore un songe ! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.
Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda, et lui dit : Que signifie ce songe que tu as eu ? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi ?
La suite de l'histoire de Joseph confirme cette interprétation du songe, puisqu'il arrive que le père, la mère et les frères de Joseph se retrouvent dépendants de lui.
La question qu'on peut se poser : ce songe n'a t'il pas une autre signification ? Il faut rappeler que l'histoire de Joseph est une ode au pardon. Joseph parvient à pardonner à ses frères, qui ont pourtant envisagé de le tuer, et l'ont vendu comme esclave. Dans les Evangiles, la question du pardon n'est traitée que d'une manière théorique et vague. Dans l'histoire de Joseph, on se trouve au coeur du sujet. Se pourrait il alors que le songe du soleil et de la lune représente la récompense pour s'être montré capable d'un si grand pardon ?
2
3
0
1
JoyceAlias
Les lettres ce terminerons quand elles auront envie de le faire, il peu en avoir beaucoup comme presque pas.

J'ai décidé d'écrire des lettres a celui que j'aime et de les partager, j'ai besoin de me défouler et l'écriture, je pense est une bonne façon de le faire. Je sais qu'il y a plein de fautes dedans, mais me le dite pas, ça vient du coeur et c'est l'essentiel. Ce garçon existe et est pour le moment mon ex, je n'écris pas de la même façon mes lettres pour lui, que mes histoires. Surement, qu'elles sont mieux que mes histoires. Il ne les verra sûrement jamais, sinon cela voudrait dire qu'il est de retour dans ma vie.

Si vous n'aimez pas mon idée ne lisez tout simplement pas, personne vous y oblige. Il y aura une publication chaque jour, normalement.
0
0
0
8

Vous aimez lire Pierre d'âme ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0