Batiste

3 minutes de lecture

C'était étrange, pourquoi étais-je aussi heureuse ?

Je tournai la tête vers Léa, oui, c'était elle qui l'était, c'était sa joie que je ressentais.

  • Vous voulez visiter la ville avec nous ?

Non, Léa ne voulait pas… Mais n'osait pas leur dire, alors je souris :

  • Non, on a eu beaucoup de route pour venir, on va se reposer.

Ils partirent donc, déçus.

Je me tournai vers la jeune fille :

  • Tu veux retrouver Batiste ?

Elle me sourit :

  • Tu lis dans mes pensées maintenant ?
  • On dirait, et je ressens un peu ce que tu ressens aussi.
  • Ça pourrait être pratique si je suis en danger.
  • Oui.

Je me dirigeai vers la porte mais lui tendis la main avant d'ouvrir :

  • Être invisible ça te tente ?

Elle sourit en prenant ma main.

  • Je ne savais pas que tu pouvais.

On sortit donc dans le couloir sans se faire remarquer des garçons.

Où était Batiste ? Bâtiment des élémentalistes, celui en face du notre en traversant la cour. Je nous fis redevenir visible une fois dehors et souris :

  • Tu crois qu'il s'y attend ?
  • Non, ça fait quatre ans.
  • Quatre… il doit être en cinquième année du coup ?
  • Il la commence oui.
  • Il maîtrise quel élément ?
  • Vent, il était déjà très doué avant de partir.

On entra dans le bâtiment et, évidemment, plusieurs garçons se tournèrent vers nous. Bien, maintenant où était-il dans le bâtiment ? Salle d'entraînement. J’entrainai donc Léa dans la bonne direction.

Le professeur était en train de tester de nouveaux élèves. On avança discrètement vers un groupe de garçons. Ils étaient nombreux dans les gradins, une trentaine peut-être et tous ne semblaient pas présents.

Léa était tellement heureuse, je le sentais bien.

Dès qu'on fut proche elle sauta au cou de l'un des garçons, le faisant sursauter, mais il finit très vite par la serrer contre lui.

Autour, tous s'étaient détournés des combats pour les regarder :

  • Ça fait tellement longtemps !

Et ils partirent pour leurs retrouvailles.

Bien sûr j'étais heureuse puisqu'elle l'était, c'était son ami d'enfance, et ils semblaient très proches. Mais moi ? Une invocation, pourrais-je avoir une telle amitié avec quelqu'un un jour ? Enfin, une amitié, ce n'était pas vraiment ça entre eux, ou du moins pas pour Léa.

Je reviens de mes pensées lorsqu’elle tourna les yeux vers moi, mais elle n'eut rien à dire qu'il eut un grand sourire :

  • Feya j'imagine.

J'hochai la tête.

Comment savait-il ? C'était le prénom qu'elle donnait à son amie imaginaire…

Batiste obligea finalement Léa à se lever ; puisqu'elle s'était mise sur ses genoux ; avant de se lever lui-même en me regardant :

  • Un combat ça te tente ?

Léa ouvrit de grands yeux, comme apeurée à cette idée. Lui sourit un peu plus en se tournant vers elle :

  • Quoi ? Je veux voir ton niveau c'est tout.
  • Hum, déjà faut que tu sache que c'est pas une invoc normale.

Il tourna des yeux intrigués vers moi. Je pris la parole avant que Léa ne continue :

  • Montrons-lui dans un combat il sera plus impressionné.

Finalement elle sourit, comme je m'en doutais : elle voulait l'impressionner.

Alors on attendit que le professeur termine avec un élève pour descendre près de l'arène. Batiste s'approcha de l'adulte :

  • Je peux faire un petit duel ?

L'adulte sourit :

  • Mais bien sûr. Contre qui ?
  • Léa, une amie d'enfance qui vient d'entrer dans l'école.

Le professeur fronça les sourcils mais nous laissa la place. Pourquoi avait-il eu cette réaction ? Parce que Batiste était son meilleur élève et qu'il ne se battait jamais contre des premières années. Il devait vraiment être fort…

Arrivés au centre il sourit finalement :

  • Je vais vous faire une faveur, Léa tu peux reculer c'est elle que je devrais sortir.

Elle obéit avant de s'adresser à moi :

  • Ton but est de le sortir de la zone mais il n'y a pas de protection donc va doucement.

J'hochai la tête mais Batiste posa une question rapidement :

  • Est-ce que tu peux mourir ?

Je souris :

  • Oui, mais ça ne te fera pas gagner.
  • Oh pourquoi ? C'est long d'habitude pour réinvoquer.
  • Pas moi.
  • Ok ça me va.

Tout partit très vite. J'eus à peine le temps d'esquiver une lame de vent. Il voulait plus me tuer que me sortir là, tant mieux.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Djeb
Le mage conquérant est la quête d'une magie immémoriale. Elle va conduire notre héros dans une véritable épopée à travers l'histoire. Une course contre le temps est lancée . Il ne reste qu'un objet à trouver au nécromancien pour plonger l'humanité dans une ère de ténèbres.
3
4
9
3
Princesse40

Un jour, deux jours, trois jours
Une heure, cinq heures, dix heures
Mes doigts s'impatientent de tapoter 
Papoter avec les siens
Une addiction naissante 
Une amitié ou autre chose 
Qu'importe, une rencontre me suffit
Pourtant une pensée fugace je dissimule 
Mon esprit virevolte dans cette danse
Équilibriste entre deux eaux 
Je n'espère jamais plus qu'il ne me donne
3
1
0
0
Défi
Anais Doucet

Je me reveille ...
Bon sang c'est quoi cette endroit .
ça semble etre une piece banale mal éclairée une armure et poster au centre, ce qui me surprend et à la fois je suis rassure d'avoir de la compagnie .

- Bonjou (dis-je timidement)

L'armure bouge je cligne des yeux esperant que cela et un rêve

- La question et la réponse

un blanc s'installe

- Comment ça vous ête qui ?

Il répond la même chose
je m'agace, cet un perroquet ce type ou quoi .

- Bon pose ta question ?
- Je suis un lieu inconnu de tous .
- Pluton
- Je suis ..

Je ne le laissa pas termine sa phrase je lui lance le premier truc qu' il me vien a l'esprit un caillou il tremble légerement et il dis d'un ton lent .
- Je suis ...un ... Lieu ....inconnu ... de ... tous

purée il le fais expret je vais l'etripe mais il y a que lui et je dois me contenir car il est sens doute ma cle pour sortir de ce rêve ou de ctte endroit bizarre .

- Donne moi un indice aussi .

il dit d'une voix robotique
- Je n'aipas d'indice a vous fournir
- Grrr .Le soleil

il fais non de la tête

Je croise les bras puis je reflechis peut etre que si je faissait un coup de séduction sa marcherer je vais essayer .
Je releve mes cheveux et lui lance un regard sécductrice .

- Allez s'il te plait laisse moi partir d'ici je ne dirais rien a ton superieur promis
Je lui fais un clien d'oeil
il semble indiferent et reagis de façon froide

- Ta beaute m'evoque une truie
Je suis vexer par ce qui ma dis mais j'essaye de lui montre que ceci ne ma pas affecter

- Bon bref passons
- J'attend
- Oui deux minutes

il reste là a attendre je réflechis puis je me met a ricane
- mais ou je suis ?

il disparait et une porte apparait je fut ebaie qui aurais devenier que la reponse et Mais ou je suis ?

1
2
95
1

Vous aimez lire Pierre d'âme ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0