Prologue - Le temps d'un battement

2 minutes de lecture

Bam. Bam.

Bam.

Dans l’obscurité, seuls résonnaient ces bruits réguliers.

Bam.

Le cœur affolé d’une femme cognait, cognait contre son âme. Il arrivait. Il arrivait, l’infâme. Se laissant tomber au sol, elle lança alentour mille regards de folle. Elle y était obligée. Superposant ses mains décharnées, elle transcenda le temps et se réfugia dans l’instant. Elle n’avait d’autre choix, pas d’autre voie.

Comment en était-elle arrivée là ? Depuis quand devait-elle se cacher dans ce genre d’endroits ? L’odeur pestilentielle de la zone industrielle perçait jusqu’aux murs sclérosés de la maison close et la femme déjà terrifiée en avait eu sa dose. Ce genre d’endroit la mettait mal à l’aise, non pas à cause du diocèse, qui la tuerait s’il savait quoi que ce soit, mais à cause des démons qui hantaient ces prisons, des démons horrifiants, des êtres encore vivants qui, à moitié condamnés, survivaient en subissant les tourments que Satan lui-même ne prononçait qu’en tremblant. Elle savait qu’ils étaient ici, qu’elle risquait leurs vies, mais elle n’avait plus le choix.

L’homme surgit au moment où elle décroisa ses doigts. La porte claqua contre le mur, dans un fracas tel que sans doute il avait réveillé tout l’hôtel. Il allait falloir qu’elle assure. Si elle causait la moindre mort, elle briserait l’accord et c’en serait fini de l’harmonie des Cieux et des Dieux. Enfers ! Ils seraient tous condamnés, mis aux fers, noyés ou brûlés pour l’éternité. Ils subiraient le Jugement Dernier que leurs actions repoussaient depuis la nuit des temps. Mais maintenant, là, à cet instant, elle pensa qu’elle n’y parviendrait pas. L’homme s’approchait, elle reculait et partout où ses yeux se posaient, ils ne trouvaient que des produits inoffensifs.

Mais l’homme était trop près, il serait là trop vite. Et s’il la voyait, pas moyens qu’il l’évite. Comme Dieu avait raison, soupira-t-elle. Elle était maudite. Elle n’avait plus le droit de se dire Envoyée de la Croix. D’une main elle enleva la bague de son doigt et l’instant d’après, tout disparut. Elle n’était plus et l’homme qui la pourchassait l’avait perdue. Il eut beau retourner la pièce, l’intrus finit par s’avouer vaincu.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Défi
Pokiæ
Voici ce que ma petite sœur et moi pouvons faire en 10 minutes, ce défi aura su nous faire rire !
4
4
1
0
phillechat
Laisser l’haïku
venir et tendrement lui
donner un baiser
441
90
1
5
Jacques IONEAU
Texte inspiré par une auteure bien mal récompensée...
32
53
17
13

Vous aimez lire Renouveau ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0