Chapitre 47 Première étape

7 minutes de lecture

J’étais allongé sur le dos, encore légèrement faible de la morsure, mais je me remettrais.

La porte s’ouvrit, je me redressai. Mon cœur manqua un battement lorsque je reconnu Zach… Il referma derrière lui et m’observa avec un sourire.

  • Finalement, Leight n’est pas si méchant que ça.

Je me redressai avec crainte.

Zach, je savais depuis le début que ça allait finir ainsi, je savais que s’était impossible pour lui d’être devenu gentil, sa promesse à Zayn n’avait été que du vent, jamais il ne changerait… et il allait maintenant avoir ce qu’il voulait de moi depuis toujours.

Le vampire s’approcha du lit. Dans un sourire il ouvrit sa chemise puis la laissa tomber au sol. Faisant craquer ses doigts, il s’approcha encore :

  • Les autres t’ont appris à te battre non ? Montre-moi un peu.

Je me levai lentement pour tenter de rester loin de lui, mais dans une pièce si petite, c’était impossible.

Dans tout ce que j’avais appris je ne pouvais alors pas utiliser grand-chose…

L’immobiliser comme Scott m’avait montré ? L’assommer comme Melvyn et Benjamin m’avaient appris ? Non… je n’avais aucune chance dans mon état, la morsure m’avait beaucoup trop affaibli. Mais une chose m’étonnait, il avait l’air d’avoir complètement oublié qu’on s’était déjà battu lui et moi… et que j’avais des chances de gagner, même si ça avait été dans d’autres circonstances.

Zach voulu m’attraper, mais je m’esquivai sur le côté et me retrouvai derrière lui, le vampire ne perdit pas une seconde et se retourna avec un sourire.

Je n’ai plus de force, lui si… ce que m’avaient appris Neil et Malec…

Alors qu’il s’élançait pour me frapper de son poing, je parvins à lui saisir le poignet et utilisai sa vitesse pour le retourner sur le sol. En se redressant, le vampire rigola, se battre ainsi lui plaisait…

  • Tu t’en sors bien pour le moment.

Il s’approcha de nouveau et la bagarre reprit. Mais il n’y avait pas que la force qui me faisait défaut… mon énergie était au plus bas. Un coup, que je ne pus esquiver totalement, permit au vampire de me bloquer contre le mur. Zach avait alors un bras en travers de ma gorge, sa deuxième main me tenait un poignet.

Je suis piégée…

Il appuya un peu plus sur ma trachée, me faisant lever la tête et déglutir.

  • Ah, tu fais moins la fière.

Sa main tenant mon poignet vient sur le haut de mon ventre, alors il resserra son poing, enfonçant lentement ses phalanges dans mes côtes.

  • Melvyn et Benjamin t’ont montré les points sensibles du corps je crois hein…

Sans prévenir, il recula son poing puis l’enfonça brutalement dans mes côtes. Je laissai échapper un cri de douleur et le vampire me laissa m’effondrer au sol, le souffle court.

Je tentai de ramper vers la porte, geste de désespoir… mais ne pus aller bien loin, la force me manquait.

Zach se mit à marcher autour de moi. Je fini par réussi à me retourner sur le dos et soufflai. Mais le vampire s’assit sur moi… au niveau de mon bassin, un sourire sadique aux lèvres.

Putain non…

Je voulu bouger, pliant mes jambes pour le frapper dans le dos, voulant lui donner des coups avec mes poings, mais le vampire se mit à rigoler. De ses deux mains, Zach prit mes poignets, les clouant au sol.

  • Vas-y continu de te débattre j’adore ça…

Des larmes coulèrent sur mes joues alors qu’il se penchait un peu plus sur moi. Mon corps se mit à trembler sous la terreur, alors que le sien s’approchait, son souffle vient balayer la peau de mon cou et il s’approcha de mon oreille :

  • On nous surveille Kayla… je suis obligé.

Immédiatement tout se mit en place dans mon esprit, rien que par ce murmure.

Il n’avait jamais voulu trahir les autres, pas aussi bêtement. Il faisait semblant d’être du côté de Leight, il était obligé de me battre si ce dernier nous observait, sinon il le tuerait.

Mais pourquoi avait-il fait ça ? Au lieu d’appeler Xann alors qu’on m’enlevait, trop tard maintenant. Et si Leight nous surveillait… il fallait que je joue le jeu.

Mes larmes redoublèrent et je tentai de dégager mes mains.

  • Comment tu peux leur faire ça…

Zach s’éloigna avec un large sourire :

  • Ça fait tellement longtemps que j’attends ce moment… j’ai pas pu le laisser passer.

Il se pencha et posa ses lèvres brûlantes sur les miennes. J’obligeai mon corps à trembler, tentant une fois de plus de me libérer.

Alors le vampire rassembla mes mains au-dessus de ma tête, tenant mes poignets avec une seule main. Il s’écarta légèrement, se soulevant sur ses genoux. Alors, sa main libre descendit sur son pantalon…

Non Zach…

Je levai des yeux terrifiés vers lui :

  • Non… je t’en prie… pas ça…

Il sourit de plus belle :

  • Oh oui… tu sais qu’j’aime quand tu m’supplie…

Il ouvrit son pantalon malgré mes yeux suppliants puis entreprit d’ouvrir et de descendre le mien. Je ne pus retenir un véritable gémissement d’horreur en sentant son… membre contre moi.

Il ne faisait pas semblant d’être excité… putain, il va vraiment le faire ? Non, que devais-je penser à présent, je m’étais dit qu’il faisait semblant d’être avec Leight… mais s’il me violait volontairement… comment le croire ?

Sa main libre vient entre mes jambes, positionner son… sexe correctement.

  • J’t’en supplie Zach… arrête… fait pas ça…

Il sourit et avança son bassin brusquement. Je ne pus m’empêcher de crier sous la douleur, mais la douleur n’était pas là où je l’aurais cru, non, en bas je n’avais pas mal, je ne sentais rien autre que son sexe contre le bas de mon ventre… il n’est pas rentré… la douleur était ailleurs, mes poignets. En accord avec ses mouvements de bassin, Zach me tordait un poignet, certainement pour m’obliger à crier au bon moment. Mais je ne pus réfléchir plus longtemps, mon poignet, je sentis l’articulation faillir, Zach avait prévu, au moment même où je ne pus m’empêcher de lâcher un cri de souffrance, où le bruit sec d’une articulation qui cède résonna dans la pièce, le vampire fit un immense mouvement de bassin, comme si c’était à cet endroit que j’avais mal. C’était parfaitement bien simulé… moi je ne simulais pas, la douleur était atroce, je ne ressentais plus que cela, des coups de marteau dans mon poignet, ma main paralysée, des courants électriques dans tout mon bras…

C’est alors que je ressentie encore une nouvelle douleur : dans mon cou, il me mordait. Mais étrangement ce fut rapide et… je n’eus pas cette impression de sangsue comme chaque fois… Zach fut pris d’un fou rire en se redressant. Je fermai les yeux, encore souffrante. Mon cou me faisait mal, mon ventre, mon dos, mon bassin, mais avant tout mon poignet, je ne sentais qu’une intense et brûlante douleur.

Le vampire se leva et se rhabilla dans un sourire.

  • Il est clair que je ne regretterai pas de m’être allié à Leight.
  • Tu n’es… qu’un monstre.
  • Merci du compliment.

Il sortit dans un rire alors que je gémissais de douleur. Une nouvelle souffrance grandissait en moi : partant de mon cou et se propageant dans tout mon corps, on aurait dit un feu… Une eau bouillante me traversant de part en part. La totalité de mon corps se mit à monter en chaleur. La fièvre monta également. Je sentis des perles de sueur me couvrir.

Les quelques habits qui me restaient me collaient à la peau.

Que m’avait il fait… la légère douleur de mon dos avait disparue à présent. Ce ne devait être qu’une faible blessure…

Le temps passa très vite… Je restai immobile, cherchant à faire taire mes souffrances. Hormis le feu brûlant dans mes veines, toutes mes douleurs s’étaient éteintes, même celle de mon poignet.

Ma respiration ralentie enfin, mes douleurs cessèrent. Je poussai un soupir de soulagement. Mais ce moment de répit ne dura pas longtemps : une douleur plus intense me pris au niveau du cœur : je retiens un gémissement en me tordant de souffrance.

Mon cœur va exploser…

La douleur fut par la suite tellement intense, tellement forte… que je ne sentais rien d’autre, pas même le froid du sol sous mon dos. Très vite, le noir s’installa, mes paupières s’étaient fermées d’elles-mêmes… ma respiration s’affaiblit… je ne pus empêcher ma tête de pencher sur le côté… ma poitrine cessa de se soulever… un frisson me parcouru, partant de l’arrière de mon crâne pour se diriger vers mes pieds. Je me sentis tomber… cette sensation que l’on a juste avant de s’endormir…

Le vide.

J’avais froid… je ne sentais plus rien d’autre… qu’un immense froid me couvrant dans ma totalité. Que m’arrivait-il ? Je ne dormais pas… j’en avais conscience… mais alors quoi ? Un coma ? N’est-ce pas censé être comme des rêves… Je ne rêve pas. J’ai froid, voilà tout ce que je pouvais dire… cela ne suffisait pas. Je ne comprenais pas. J’avais froid.

J’eus un sursaut et ouvris les yeux après une rapide respiration. Combien de temps étais-je resté ainsi ?

Je n’avais plus aucune douleur… même mon poignet… je portai ce dernier devant mes yeux ; il était en parfait état.

Je n’ai pas rêvé pourtant…

D’une main dans mon cou je me rendis compte que même la morsure avait disparue.

Que s’est-il passé ? Une quelconque magie que j’aurais utilisée sans m’en rendre compte ? Non… j’avais eu cette sensation étrange depuis que… que Zach m’avait mordue.

Un frisson de peur me pris… il n’aurait pas osé… mais en même temps cela pourrait peut-être me permettre de m’évader.

Toute mon énergie était revenue en une fraction de seconde…

Je passai rapidement ma langue entre mes dents… c’est bien ce que je pensais… il m’a transformée. La douleur dans mes veines… le « poison » des vampires ? Et toutes mes blessures qui avaient disparues… ma peau s’était refaite. La première étape.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Taïk de Nushaba
... peut mieux faire !
... ou peu mieux faire ?
6
18
1
1
Océane D. River
« Jusqu’à présent, ma vie était simple au possible : je n’avais qu’à me préoccuper de mes études et tenter d’être sociable, ou du moins feindre de l’être. Mais du jour au lendemain, je me retrouve avec un enfant sur les bras. Un enfant, bordel ! »

Quand Thomas, mon ami d'enfance, revient frapper à ma porte après une si longue absence, tenant par la main un enfant, je ne soupçonne pas tous les secrets qui vont bientôt peser sur mes épaules. Moi, Linda, étudiante bien rangée, vais devoir sortir de ma bulle pour pouvoir m’occuper de Léo, ce jeune garçon renfermé dont j’ignore tout.

Entre souvenirs, contraintes et malentendus, le chemin jusqu’à la vérité semble semé d’embûches.

Jusqu’où cette histoire va-t-elle me mener ? Et au fond, qu'est-ce que je ressens vraiment pour Thomas ?
0
0
0
19

Vous aimez lire Sucres ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0