Chapitre 38 Danse

5 minutes de lecture

On entra à peine dans la grande bâtisse, qu’une voix se mit à résonner :

  • Benjamin ! Scott !

Un homme vient serrer les deux vampires dans ses bras puis posa son regard sur le groupe. Il n’était pas très grand, comparé aux autres, légèrement musclé, ses cheveux bruns décoiffés lui donnaient un air assez immature, pourtant même si son visage était fin, sa peau lisse et ses yeux marron assez clair, cela se voyait qu’il était âgé.

Immédiatement il vient vers moi, me prit la main pour l’embrasser avec une courte révérence.

  • Très chère, je m’étonne de ne pas avoir rencontrée pareille beauté plus tôt.

Zayn me pris rapidement par la taille pour me serrer contre lui en le fixant, moi je rougis et détournai le regard.

  • Zayn, ça faisait longtemps.
  • Comme les autres.

J’entendis une certaine animosité dans sa voix… Mais l’homme, qui devait être le fameux Craig, se retourna avec un immense sourire :

  • Mais vous êtes les bienvenus tous ! Je suis ravi de rencontrer vos nouveaux amis, venez.

On le suivit donc tout en faisant les présentations. Zayn semblait tendu, regardant autour de nous le moindre homme posant les yeux sur moi.

Craig resta près de Benjamin et Scott, mais Camel s’était rapproché d’eux :

  • Je m’étonne que vous soyez aussi nombreux, et avec autant d’alpha surtout.
  • Nous t’expliquerons cela tout à l’heure, après la fête.

Il fût intrigué par cette réponse de Benjamin.

On se rendit dans une pièce à part où Craig referma la porte derrière nous.

  • Quinze personnes de races différentes cohabitant, cela en étonnerait plus d’un, surtout avec cinq alphas et un faiseur de rêve.

Zach sourit :

  • A vrai dire il y a six alphas au total.

Benjamin me regarda et Craig hocha la tête.

  • Bon, je crois qu’il est temps de passer à table !

Il alla ouvrir les portes :

  • Mesdames, messieurs !

Tous vinrent donc prendre place autour de l’immense table qui se trouvait dans la pièce. Mais je fus séparée de Zayn et Benjamin, on devait se mettre par race pour faciliter le service… Alors je m’installai pile à la limite entre mage et loups. J’étais ainsi assise entre Xann et Will, et face à moi se trouvait Loriell qui lui-même était assis près de Neil.

Le repas se passa le plus tranquillement du monde. Les garçons étaient sur leurs gardes, plusieurs des autres autours me fixaient…

Mais qu’avaient-ils ? Benjamin m’avait expliqué… mais de là à être attiré ainsi…

Je sentis soudain des mains sur mes épaules et un souffle près de mon oreille :

  • Lèves-toi.

Zayn. Je souris et me levai pour être face à lui.

Il me prit la main et on partit par la grande porte, sous les regards.

Une fois isolés il me prit par la taille et m’approcha de lui. Il voulait juste un câlin ? On finit par s’éloigner avec des sourires :

  • Je n’aime pas comment tous te regardent…

Je souris un peu plus… trop mignon :

  • T’en fais pas, il ne m’arrivera rien ici, après tout j’ai quatorze gardes du corps.
  • Quinze avec Craig, il a compris que tu étais précieuse.
  • Donc tu n’as aucune raison de t’inquiéter.

Je déposai un baiser furtif sur sa joue puis m’éloignai pour retourner à la table. Mais le vampire me retient par le bras avant de me serrer fort contre lui.

On retourna s’assoir chacun à notre place avec de léger sourire. Xann me prit la main pour attirer mon attention :

  • Si tu veux t’isoler avec lui n’hésite pas…

Je le regardai avec étonnement et il se mit à rigoler. Tous près de nous nous regardèrent et certains sourirent. Je me concentrai immédiatement sur d’autres pensées…

Il avait fait exprès…

Pendant le reste du repas, alors que Xann prit son verre pour boire, l’eau se renversa immédiatement sur lui. Voyant ça, Loriell et Will se mirent à rigoler bruyamment. Le mage se tourna vers moi, prit mon verre rapidement et voulu le vider sur moi… malheureusement pour lui l’eau resta en suspension alors que je n’avais pas bougé. Toute la salle était silencieuse, tous nous regardaient.

  • Fait pas ça…

Xann avait murmuré. Je tournai lentement la tête vers lui avec un sourire malicieux. L’eau partit d’un coup, il se leva en sursautant puis me regarda :

  • Tu vas me le payer…

Je me levai alors qu’il voulut me pourchasser. Mais Melvyn se leva pour le prendre rapide et le hisser sur son épaule.

  • Mais lâche-moi !

Le vampire me regarda :

  • Faut que tu changes de place si vous n’êtes pas capable de ne pas vous battre.

Je souris :

  • Il ne fallait pas me chercher.

Loriell se leva et prit ma place. Je fis donc le tour de la table. Craig intervient :

  • Vous vous êtes assez fait remarquer c’est bon ?

Xann et moi on se regarda et on répondit ensemble :

  • C’est parfait.

On reprit le repas dans la bonne humeur, au moins on avait mis un peu d’ambiance.

Le garçon assit à côté de moi, du côté mage, se tourna pour me regarder et m’adresser un sourire :

  • J’ai toujours été fasciné par les mages des éléments.
  • Merci.
  • A côté de vous, la plupart des mages ne sont rien.

Je lui souris :

  • Chaque magie a ses mérites et ses défauts.
  • Pour ma part je n’en trouve aucun mérite.
  • Quelle est votre magie ?
  • Je suis nécromanciens.
  • Et pour vous ressusciter les morts n’est pas un mérite ?
  • La mort arrive à tout le monde un jour, même les immortels mourront, c’est inévitable, pourquoi vouloir prolonger la vie ?
  • Certains ne mérite pas de mourir, certains meurent trop jeune par exemple, n’ont pas encore accomplie tout ce qu’ils devaient, laissent des gens qui les aiment derrière eux. Vous avez le mérite de ravivez un bonheur.

Il resta muet. Je l’observai discrètement, il avait l’air plutôt gentil… les cheveux noirs, parfaitement associés à son visage asiatique, une peau beige assez claire… et des yeux d’un marron étonnant, ocre.

Il tourna la tête vers moi, voyant que je le fixai, alors dans un sourire on finit par reprendre une autre conversation.

Lorsque tous eurent finit Craig nous invita à le suivre jusque dans une autre immense salle. Vraiment, cette maison ressemblait à un château. Une musique se mit à résonner et une piste se forma très vite. J’étais resté près du groupe, très peu dansèrent. Mais je fini par prendre Will à part pour lui murmurer :

  • Je pense qu’elle serait très heureuse que tu l’invite.
  • Mais je sais pas danser.
  • Essaye, celle-là est pas trop difficile.

Il fit la moue mais fini par se décider et se dirigea vers Shane.

Mais une main vient finalement me saisir le bras pour m’entraîner sur la piste. Je me figeai en levant les yeux… Zach. Le vampire sourit en se penchant pour murmurer :

  • Si tu ne danse pas ils vont se poser des questions et ça va être gênant.

J’avalai ma salive de travers mais le laissai me prendre par la taille…

Danser ce n’était rien après tout…

Même si la totalité du groupe avait alors les yeux rivés sur nous, peut-être pour voir s’il n’allait pas dépasser les limites. Il finit par me coller un peu plus à lui avec un sourire :

  • J’aurais pensé que tu serais parti…
  • Comme tu l’as dit ce serait gênant si je te repousse devant tout le monde.
  • J’aurais bien aimé que tu dises que ce soit parce que je danse bien…
  • Je ne mens jamais.

Je sentis sa main descendre dans le bas de mon dos pour me serrer un peu plus contre lui.

  • Donc danser ça ne te dérange pas… Y’a autre chose qu’on pourrait faire tous les deux ?

Je me raidis et l’éloignai rapidement. Toujours ces pensées perverses, il ne pouvait donc pas s’en empêcher…

Il n’a pas changé.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Taïk de Nushaba
... peut mieux faire !
... ou peu mieux faire ?
6
18
1
1
Océane D. River
« Jusqu’à présent, ma vie était simple au possible : je n’avais qu’à me préoccuper de mes études et tenter d’être sociable, ou du moins feindre de l’être. Mais du jour au lendemain, je me retrouve avec un enfant sur les bras. Un enfant, bordel ! »

Quand Thomas, mon ami d'enfance, revient frapper à ma porte après une si longue absence, tenant par la main un enfant, je ne soupçonne pas tous les secrets qui vont bientôt peser sur mes épaules. Moi, Linda, étudiante bien rangée, vais devoir sortir de ma bulle pour pouvoir m’occuper de Léo, ce jeune garçon renfermé dont j’ignore tout.

Entre souvenirs, contraintes et malentendus, le chemin jusqu’à la vérité semble semé d’embûches.

Jusqu’où cette histoire va-t-elle me mener ? Et au fond, qu'est-ce que je ressens vraiment pour Thomas ?
0
0
0
19

Vous aimez lire Sucres ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0