Chapitre 28 Premiers écarts

7 minutes de lecture

D’un geste énergique, je mélangeai les œufs et le sucre, pas très compliqué jusque-là même si mes muscles étaient un peu douloureux. Laissant reposer cette première mixture, je m’employai à couper les plaquettes de chocolat noir en carré : à la main. Une fois fini je me lavai les mains au lavabo. C’est en me retournant que mon cœur fit un sursaut : Zach.

  • Que fais-tu ici ?

Il ne répondit pas et resta appuyé sur l’encadrement de la porte en me fixant.

Ce regard… je ne pouvais m’empêcher de frissonner d’horreur en imaginant ses pensées… les mêmes yeux qu’à chaque fois qu’il m’avait torturée…

Je me mis à découper le beurre. Puis, dans un bol assez grand, j’installai au micro-onde le beurre et le chocolat. Attendant que ça chauffe, je m’occupai d’incorporer la farine à mon premier mélange d’œuf et de sucre. Farine et sucre vanillé. Le bip du micro-onde résonna alors dans toute la cuisine.

J’ajoutai donc le chocolat et le beurre à mon plat. Ce fut à l’aide d’un fouet que je pu mélanger. Alors Zach fit une remarque :

  • T’as un bon mouvement d’poignet chérie.

Je me figeai et levai sur lui des yeux agacés :

  • Dégage.

Je savais très bien à quoi il faisait allusion par cette phrase d’apparence si… innocente.

Le vampire entra dans la cuisine avec un sourire. Je ne fis pas attention à lui alors que je faisais couler mon mélange dans un moule. Direction le four.

Alors que je rangeais les ustensiles, Zach me prise par les hanches, déclenchant un frisson d’angoisse.

  • On n’a jamais pu finir tout c’qu’on avait commencé finalement.

Je me raidis… avec les autres à côtés ? Il osait… ?

  • Lâche-moi ou je cris.
  • Tu crieras pas.
  • Si.
  • T’es incapable de m’faire du mal.

Pour appuyer ses paroles il se mit à m’embrasser dans le cou. Je voulus m’éloigner, sortir de la pièce, mais bien sûr, il avait trop de force pour moi… Il me tourna face à lui avec un sourire… ce fameux sourire sadique qu’il abordait souvent.

  • Tu aimes trop c’que j’te fais poupée.

Je voulus répliquer, lui ordonner de me lâcher, ou même crier, mais je n’en eu pas le temps… il s’empara de mes lèvres… comme il l’avait fait si souvent.

Cette fois, avec les autres dans la pièce d’à côté… il me suffirait d’ouvrir la porte pour être sauvée, autant tenter ma chance plutôt que de me laisser faire.

Par sécurité il avait bloquées mes jambes… Sage de sa part. Mais je n’avais pas rangé le couteau… Je m’en saisis et le plantai d’un geste rapide dans son épaule. Il recula, surprit.

Je courus rapidement hors de la cuisine et m’engouffrai dans le salon. Mais, fou de rage, Zach m’agrippa par derrière… sauf qu’il y avait les autres. Benjamin et Zayn furent les premiers à se lever. L’un frappa Zach si durement qu’il tomba à terre. Benjamin me prit dans ses bras et m’éloigna du vampire. Malec et Melvyn vinrent tenir Zach pendant que les autres regardaient… Zayn s’approcha de moi et regarda le vampire méchamment :

  • T’approches même plus d’elle.

Zach sourit, il aimait provoquer…

  • T’as d’la chance en tout cas mec…

Zayn ne réagit pas et lui tourna le dos pour me regarder, mais alors, Zach continua :

  • Surtout au lit, elle adore que j’la morde… de partout… tu sais. Hein qu’t’aime ça chérie… ?

Là, Zayn ne put se retenir et se retourna pour sauter sur le vampire. Zach ne se fit pas prier pour se battre, il adorait ça.

Malec et Melvyn semblèrent alors lâcher volontairement le vampire… Je compris pourquoi : Zayn prit rapidement le dessus. Zach percuta un mur mais se releva immédiatement. Les deux vampires semblaient hors d’eux, lèvres retroussées, tous les muscles contractés, toujours à fixer l’adversaire… ce n’était pas un combat d’entraînement, ça se voyait.

Mais la bagarre fut courte : la porte s’ouvrit sur Camel et Scott. Alors avec un regard entendu entre Scott et Benjamin :

  • Zach !
  • Zayn !

Les deux ennemis s’immobilisèrent face à face.

L’appel des alphas, ils ne pouvaient pas désobéir.

Zayn partit rapidement vers la porte de la pièce, il agrippa mon bras au passage et m’entraîna avec lui.

On sortit de la maison pour se rendre dans une partie calme du jardin. Aux pieds d’un arbre, le vampire s’assit et prit sa tête dans ses mains. Je m’agenouillai face à lui et posai une main sur son épaule.

  • J’suis désolé.

Je souris et rapidement, me glissai dans ses bras, posant ma tête contre lui. Le vampire passant ses bras autour de ma taille. Zayn fini par soupirer et m’éloigna de lui pour qu’on se regarde dans les yeux.

  • Je pensais pas qu’il oserait…
  • Il ose toujours tout…
  • Non…

Je fronçais les sourcils et le laissai s’expliquer :

  • Autrefois d’accord il était déjà un peu comme ça… mais on avait pour principe de ne jamais faire de mal à un humain… encore moins de cette façon.

On leva alors les yeux en même temps en entendant la voix de Zach :

  • Les autres voudraient discuter.

Zayn m’aida donc à me lever, mais Zach lui fit signe de ne pas bouger :

  • J’voudrais te parler en privé avant Zayn.

Lui parler en privé… ou encore se battre ? Je levai des yeux inquiets vers Zayn, ce dernier mit un certain temps avant de me faire signe de rentrer sans lui. Je partis donc vers la maison mais me retournai une dernière fois… non ça va, ils discutaient.

Je m’assis sur un fauteuil et on attendit. Lorsqu’enfin Zayn et Zach arrivèrent ils avaient tous les deux un certain sourire… étrange. Zach s’assit à côté de Ray, mais Zayn vint vers moi. Me prenant la main le vampire m’obligea à me lever. Il s’assit ensuite sur le fauteuil puis m’obligea à m’assoir sur lui.

Camel prit alors la parole au milieu du silence :

  • Bon… Kayla tu es assez entraînée maintenant, on a décidé qu’on allait commencer à agir.

Benjamin prit la suite :

  • Il y a très longtemps si vous vous souvenez, Craig organisait des soirées entre êtres magiques. Il les organise encore, d’après mes infos il y en a une le mois prochain.

Zayn se raidit :

  • On risque de croiser les partisans de Leight…

Scott sourit, comme si cette remarque avait été prévue :

  • Non, on s’est renseigné, Craig fait très attention à qui vient à ses soirées, pas comme avant.

Will sourit :

  • Donc vous voulez qu’on y aille ?
  • Oui.

Le loup semblait content, il se leva d’un bond avec un immense sourire :

  • J’en ai entendu parler de ces soirées, costumes classes obligés et robes pour les filles.

Tous rigolèrent alors. Oui, on devrait bien s’habiller. Benjamin se leva également :

  • C’est pour ça que demain on ira faire les boutiques.

Scott sourit :

  • Notre tailleur existe toujours il me semble.

Tous les vampires sourirent. Le four tinta alors. Je me levai pour me rendre dans la cuisine.

Mon gâteau !

Je sortais le moule du four lorsque Zayn entra dans la cuisine. Il vient derrière moi, posant ses mains sur mes épaules, mais je parlai avant lui :

  • Vous avez parlé de quoi ?
  • Il m’a demandé si on était ensemble.

Je me retournai pour le regarder avec étonnement. Le vampire me sourit en posant ses mains sur ma taille.

  • Tu lui as répondu quoi ?
  • Qu’on n’était qu’ami mais que s’était pas une raison pour qu’il te touche.
  • En quoi ça le regarde de toute façon.
  • Oh il est juste curieux je pense… mais il m’a promis qu’il ne recommencerait pas.

Je fis la moue :

  • Je crois pas trop à ses promesses.
  • Moi si, il les tenait toujours avant.
  • Avant peut-être.
  • De toute façon il a pas intérêt à la trahir celle-là, il sait que je le tuerai.

Je souris mais finalement pris un sujet sérieux :

  • Pourquoi il est comme ça exactement ? Je veux dire… à part cette mage qui a voulu le tuer ?
  • C’est un orphelin, abandonné par ses parents il a vécu dehors très longtemps, élevé par des mendiants qui l’ont abandonné à leur tour, on s’est rencontré très jeune et il a un peu rejoint la famille, à l’époque je vivais avec Melvyn et notre mère. Elle est morte assez vite et on s’est retrouvé tous les trois. Ensuite j’ai croisé la route d’un vampire, il s’est amusé à me voir me transformer. Lorsque j’ai retrouvé Melvyn et Zach s’était un peu difficile mais on a vécu comme ça. On s’est fait attaquer par une meute de loup, Scott et Ray nous sont venu en aide et ont transformé Melvyn et Zach parce qu’ils étaient gravement blessés.
  • Pour les sauver…
  • Oui, on est resté tous ensemble, Benjamin et venu après.
  • Ça n’explique pas son comportement.
  • A part nous personne ne l’a jamais accepté… surtout les humains, c’était pire une fois transformé…

Je baissai les yeux.

Il avait de bonne raison de détester les humains oui… mais à ce point…. Sa vie avait été difficile finalement, être rejeté de tous puis transformé et trahit par une humaine… voir que tous voulaient le tuer… je me surprise à le prendre en pitié…

Zayn fini par me relever le menton pour me regarder dans les yeux :

  • Maintenant qu’il est notre allié je vais essayer de le ramener… comme il était avant.
  • T’as intérêt de réussir sinon il risque de me tuer.
  • Je sais… je le considérait comme mon frère avant… mais il a bien changé.

On attendit quelques minutes que le gâteau soit fin prêt puis on retourna dans le salon.

La soirée se passa tranquillement, à déguster mon gâteau devant un film.

Alors qu’on allait se coucher, Zayn m’entraîna rapidement dans la chambre de Shane et Will, on se retrouva alors tous les quatre. Le vampire nous sourit en me prenant par la taille :

  • Je voulais juste vous demandez un service lors de la soirée chez Craig.
  • On t’écoute.
  • Il faudrait que l’un de nous trois restes toujours avec Kayla.

Will fit la moue :

  • Pourquoi nous trois ?
  • Shane peut la cacher facilement et toi parce que t’arriverais à prévoir si jamais vous vous faite attaquer.
  • Hum… d’accord, de toute façon on sera tous sur nos gardes.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Taïk de Nushaba
... peut mieux faire !
... ou peu mieux faire ?
6
18
1
1
Océane D. River
« Jusqu’à présent, ma vie était simple au possible : je n’avais qu’à me préoccuper de mes études et tenter d’être sociable, ou du moins feindre de l’être. Mais du jour au lendemain, je me retrouve avec un enfant sur les bras. Un enfant, bordel ! »

Quand Thomas, mon ami d'enfance, revient frapper à ma porte après une si longue absence, tenant par la main un enfant, je ne soupçonne pas tous les secrets qui vont bientôt peser sur mes épaules. Moi, Linda, étudiante bien rangée, vais devoir sortir de ma bulle pour pouvoir m’occuper de Léo, ce jeune garçon renfermé dont j’ignore tout.

Entre souvenirs, contraintes et malentendus, le chemin jusqu’à la vérité semble semé d’embûches.

Jusqu’où cette histoire va-t-elle me mener ? Et au fond, qu'est-ce que je ressens vraiment pour Thomas ?
0
0
0
19

Vous aimez lire Sucres ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0