Chapitre 25 Recrutement

7 minutes de lecture

Arrivés dans le salon on ne trouva personne. Mais où étaient-ils tous passé … ? Une quelconque mission ?

  • Y’a quelqu’un ?!

Des pas précipités répondirent à Loriell : Benjamin apparu devant nous, il parut très vite soulagé :

  • Ce n’est que vous…
  • Comment ça que nous ?
  • Oui… bon… Loriell tu veux bien rester là ?

Le garçon hocha la tête en fronçant les sourcils alors que mon cousin m’entraînait vers l’étage.

Benjamin ouvrit une porte face à moi et je me figeai : là… assit dans un canapé aux côtés de Camel… l’un des vampires du centre commercial, pas le sadique, l’un des trois autres.

  • Bonjour Kayla.

Benjamin me poussa dans la pièce et referma derrière nous. J’avalai difficilement ma salive alors que mon cousin me forçait à m’assoir avec lui dans l’un des canapés.

  • Les autres… sont là ?
  • Non, il n’y a que moi.

Je soupirai de soulagement et levai les yeux sur le vampire.

Très soigné d’apparence, une veste noire très propre et parfaitement bien mise, une chemise rentrée dans le pantalon, blanche, impeccable… Ses cheveux lisses étaient légèrement longs, d’un blanc grisonnant. Un teint très pâle, comme s’il était mort… Et ses yeux… rouges sang, en permanence. Il avait absolument tout du bon vampire des films d’horreur…

Camel reprit la conversation :

  • Bon alors, comment ça a commencé ?
  • Au début je n’ai rien vu, il était normal. Je savais qu’un autre vampire avait pris contact avec lui mais il ne semblait pas s’en plaindre et ne revenait pas blessé. Mais au bout d’un moment il a commencé à ne plus nous parler… à être distant. Puis un jour il nous a dit qu’il quittait le groupe. On lui a demandé pourquoi et il nous a expliqué qu’il n’avait plus rien à faire avec nous, que nos petites histoires étaient inintéressantes, que ça n’en valait pas la peine. Il a ajouté qu’il méritait un destin plus grand et un tas d’autres choses dans le genre.

Je me raidis.

De quoi il parlait ? De qui il parlait ? Ce récit me fit penser à David… à ce qu’il m’avait dit quelques heures auparavant. « Ton destin pourrait être tellement plus grand » … ça y ressemblait énormément.

Camel fronça les sourcils :

  • Et en quoi cela pourrait nous intéresser ?
  • Je sais que vous vous renseigner sur les phénomènes étranges dans le monde… je sais également que celui qui a retourné le cerveau de Jared y est mêlé.

Benjamin et Camel se regardèrent. Mon cousin fini par me prendre la main et baissa les yeux.

  • En effet… je comprends que tu sois venu ici…

Le vampire se redressa avec un sourire puis se mit à me fixer. Camel intervient :

  • Moi je ne vois pas pourquoi on accepterait.

Benjamin me regarda un instant puis tourna la tête vers les deux autres :

  • Je pense que cet ennemi est très dangereux… trois vampires de plus… ça ne serait pas de trop.

Camel soupira puis regarda méchamment l’invité :

  • Si jamais il y a le moindre problème…

L’interpellé sourit :

  • Il ne la touchera pas.
  • Il y a intérêt, il meurt dans la seconde.

Les trois tournèrent la tête vers moi. Je devais être pâle certainement, car Benjamin n’était pas rassuré :

  • Kayla ça va ?

J’hochai lentement la tête et fini par soupirer. Bon… je serais choquée et apeurée plus tard, pour le moment je devais leur parler de David :

  • Il y a un garçon aujourd’hui, David, qui… a essayé de me retourner le cerveau comme Jared.

Les trois parurent étonnés, mais très vite le vampire aux yeux rouges m’interrogea :

  • Raconte-nous.
  • En fait il m’avait déjà parlé avant… mais là il m’a prise à part et a commencé à me sortir plein d’arguments contre le groupe.
  • Je me demande bien ce qu’il a trouvé…

Je levai les yeux sur Benjamin et il s’étonna de mon regard. A vrai dire je n’avais pas été insensible aux arguments… je l’avoue. Même si je sais que je ne devais pas le croire.

  • Il t’a dit quoi ?
  • Que le groupe n’agissait pas, que vous étiez pacifistes, aussi que je méritai mieux, un destin plus grand et…

Ils attendirent patiemment que je continu :

  • … que si j’avais été avec eux depuis le début j’aurais pu rester avec ma famille…

Mon cousin soupira et entoura mes épaules d’un bras rassurant.

On discuta encore quelques minutes avant d’entendre la porte d’entrée de la maison et tous les autres s’installer dans le salon…

Je descendis suivie de Benjamin, Camel et Scott. Tous se raidirent alors à la vue du vampire. Zayn se leva rapidement pour venir me prendre dans ses bras.

  • Que fait-il ici ?
  • Calme-toi Zayn.

Benjamin lui indiqua de s’assoir. On prit donc place dans les canapés.

  • Écoute Zayn, va falloir que tu te contrôle… on va faire alliance avec eux.
  • Pardon ?!

Malec regarda Benjamin avec surprise. Tout le monde était surpris. D’une main, Zayn m’obligea à m’appuyer contre lui, posant ma tête sur son torse, peut-être pour me rassurer. J’en avais besoin… je passai lentement mes bras autour de lui et cachai mon visage dans son cou en tremblant…

Faire alliance avec Scott revenait à faire alliance avec Zach… revoir Zach…

  • Et Zach va venir j’imagine ?

Camel soupira mais ce fut Scott qui répondit à Zayn :

  • Oui, mais il ne la touchera pas je l’ai prévenu.
  • Il a intérêt, même un regard, une phrase mal placée je le tu.

Scott me regarda alors :

  • Il va aussi falloir s’occuper de ce David.

Je le regardai et hochai la tête.

  • Qui c’est ?

Je regardai Zayn :

  • Un garçon qui a essayé de me retourner le cerveau.

Je leur relatai donc exactement ce qu’il s’était passé.

Au final, Camel décida :

  • Bon Scott, vous venez demain, le temps qu’on s’arrange pour les chambres.
  • Ça marche.

En plus ils dorment ici…

Le vampire partit donc. Zayn me souleva dans ses bras pour m’emmener dans sa chambre.

  • Ça va ?
  • Oui… c’est surtout toi.

Il sourit et s’assit à côté de moi en passant un bras autour de mes épaules.

  • T’en fais pas, tant qu’il te touche pas je resterai calme.

Je baissai les yeux :

  • Il y a un truc que je comprends pas.
  • Quoi ?
  • Vous étiez amis avec eux avant ?
  • Oui, il y a très longtemps, mais ils étaient… différents.

Je fronçais les sourcils, l’incitant à continuer :

  • Avant on avait tous les mêmes idées, défendre les humains. Mais c’était une époque où… les vampires étaient très mal vu, même si les humains ne savaient pas vraiment qu’on était réel, au moindre soupçon ils envoyaient leur voisin au bûcher.
  • Au bûcher… tu te fou de moi ?

Il sourit alors :

  • Si tu ne l’avais pas encore compris, les vampires sont immortels, le temps n’a aucun impact sur nous.
  • Ah mais t’es vieux !

On rigola tous les deux puis je le laissai continuer sa petite histoire :

  • Zach est tombé amoureux d’une mage à cette époque-là. Au début tout se passait bien entre eux… mais finalement avec l’aide d’un village, elle a essayé de le tuer, le faisant passer pour un démon.
  • Mais… pourquoi ?
  • Elle n’avait jamais eu de sentiments pour lui, tout ce qu’elle voulait c’est qu’il la transforme, mais il n’a jamais accepté.
  • Et c’est une raison pour être si sadique…

Zayn sourit :

  • Non ça il l’est naturellement, mais ça explique sa haine envers les humains et les mages. C’est à cette époque-là qu’on s’est séparés, les autres l’on suivit contre les humains et nous on a continués à les défendre.

J’hochai la tête.

  • T’en fais pas il te fera rien je pense, il est sadique mais pas fou.
  • Je vais dormir avec Benjamin chaque nuit du coup, pour libérer une chambre.

Libérer une chambre et être en sécurité…

  • Oui… ou moi… sauf si tu veux pas ?
  • Si…

Je posai ma tête sur son épaule, le faisant sourire. Je serai toujours plus en sécurité avec lui ou Benjamin. Et puis après tout il m’avait déjà prouvé qu’il ne me ferait rien, même si d’après Xann il le voulait toujours…

La porte de la chambre s’ouvrit alors sur Shane :

  • Excusez-moi… Kayla, je peux te parler ?
  • Bien sûr.

Je me levai donc et la suivie dans le couloir. La mage m’entraina rapidement dehors, pour être seules peut-être.

  • Alors, je voulais savoir comment ça se passe avec Zayn ?

Je m’étonnai d’abord de sa question mais fini par sourire :

  • Il n’y a rien entre nous Shane.
  • J’aurais cru pourtant… t’es limite aussi proche de lui que de Ben’.
  • On va dire qu’on s’aime bien mais pour moi c’est sans plus.
  • Et pour lui ?

Je fis la moue. La mage sourit en insistant :

  • J’ai déjà parlé avec Xann de vous deux.
  • Et ?
  • Et il sait pas trop, comme si Zayn ne savait pas lui-même.
  • Faudrait que tu lui parle à lui alors, pas à moi.
  • Ah mais je comptais bien le faire.

Je fini par lever les yeux vers elle :

  • On dirait que t’aime bien les histoires de couple toi.
  • J’adore ça.
  • Il y en a déjà deux dans le groupe tu sais…
  • Deux ? Qui ?

Je souris :

  • Will et toi déjà.
  • On est pas ensemble…
  • Ah j’aurais cru.

Elle finit par rire légèrement :

  • Bon d’accord oui on est un peu proche, mais rien de plus pour le moment.
  • Je vois.
  • Et le deuxième ?
  • Loriell et Neil, eux c’est sûr par contre.
  • Intéressant.

On mangea tous ensemble avant de partir se coucher.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Taïk de Nushaba
... peut mieux faire !
... ou peu mieux faire ?
6
18
1
1
Océane D. River
« Jusqu’à présent, ma vie était simple au possible : je n’avais qu’à me préoccuper de mes études et tenter d’être sociable, ou du moins feindre de l’être. Mais du jour au lendemain, je me retrouve avec un enfant sur les bras. Un enfant, bordel ! »

Quand Thomas, mon ami d'enfance, revient frapper à ma porte après une si longue absence, tenant par la main un enfant, je ne soupçonne pas tous les secrets qui vont bientôt peser sur mes épaules. Moi, Linda, étudiante bien rangée, vais devoir sortir de ma bulle pour pouvoir m’occuper de Léo, ce jeune garçon renfermé dont j’ignore tout.

Entre souvenirs, contraintes et malentendus, le chemin jusqu’à la vérité semble semé d’embûches.

Jusqu’où cette histoire va-t-elle me mener ? Et au fond, qu'est-ce que je ressens vraiment pour Thomas ?
0
0
0
19

Vous aimez lire Sucres ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0