Chapitre 9 Shane

9 minutes de lecture

Dès notre arrivé à la maison, la fille me conduisit rapidement à part, me portant jusqu’à ma chambre.

On s’enferma toutes les deux après être passé sous les yeux étonnés et… légèrement affamés, des quatre garçons restés dans la maison. C’était compréhensible, j’étais couverte de sang.

  • Dis-moi où tu es blessée.
  • Un peu partout.
  • Bon.

Elle m’emmena jusqu’à mon lit et m’obligea à m’y asseoir. Avec beaucoup d’assurance, elle m’aida à enlever la chemise que je portais. Appliquant ensuite ses mains dans mon dos, elle soigna mes douleurs.

  • Comment se fait-il que vous soyez mage et vampire à la fois ?

Elle rigola à ma question :

  • Un vampire m’a transformée tout simplement.
  • Et comment faites-vous pour être invisible ?
  • Déjà tu peux me tutoyer, ensuite je suis une mage des sens, je contrôle les odeurs, les sons, les sensations en général.

Je me tus, me laissant soigner. Rien que la sensation des mains chaudes sur ma peau était apaisante, mais les soins qu’elle me prodiguait étaient parfaits.

Lorsqu’elle eut fini le haut de mon corps elle s’éloigna.

  • Tu es blessée ailleurs ?
  • J’ai la jambe cassée.
  • Ah oui… là va falloir attendre, c’est un peu plus difficile à soigner.
  • Vous… tu ne peux pas ?
  • Je ne suis pas spécialisée dans les soins.

J’hochai la tête et baissai les yeux. Après les événements de la journée j’étais fatiguée. Ma tête était brûlante, mon cerveau était engourdi.

  • Bon aller, t’a pas trop mal ? Tu peux marcher ?
  • J’ai pas mal du tout…
  • Alors on retourne avec les autres.

Je me levai en m’appuyant sur la canne que j’avais gardée mais levai des yeux inquiet… j’étais couverte de sang de la tête aux pieds :

  • Il faudrait peut-être que je prenne une douche avant ?
  • Euh… oui, moi ça ne me dérange pas mais les autres…
  • Comment tu fais pour te contrôler comme ça ?
  • Les odeurs ma belle.

Elle me fit un clin d’œil puis m’aida à marcher vers ma salle de bain.

Elle n’est pas du tout timide comme fille… et plutôt extravagante.

Ma salle de bain était luxueuse ; on tenait facilement à deux à l’intérieur. Bleue et blanche, les couleurs rappelaient la mer un jour d’été. La seule lumière de la pièce était au-dessus du miroir se trouvant lui-même au-dessus d’un lavabo. Une baignoire à droite ainsi qu’une douche fermée par un rideau bleu ciel et quelques meubles de bois bleus dans le reste de la pièce.

  • Je te fais couler un bain.
  • D’accord.

Je la laissai donc s’occuper de tout pendant que je restai appuyée sur le lavabo. Une fois l’eau chaude prête elle s’approcha de moi :

  • Aller fait pas la timide, enlève.

Je me retrouvai donc nue face à elle. Cela ne semblait pas la déranger et son indifférence finie par me rendre à l’aise.

Devant une fille en vraie, ça n’était pas si intimidant.

Une fois dans l’eau je poussai un soupir de soulagement. L’eau chaude sur mon dos l’engourdissait, faisant taire les quelques douleurs restantes.

La fille resta à genoux près de la baignoire, m’observant.

  • Comment t’es-tu retrouvée avec ces sept mecs ?

Ils sont neuf en tout, c’est mon cousin qui m’a amenée ici.

  • Ça fait combien de temps ?
  • Hier.
  • Je vois, et tu ne connaissais pas la magie avant ?
  • Non.

Elle hocha la tête et laissa sa main tremper dans l’eau chaude.

  • Ta magie est puissante, tu feras de grandes choses.
  • Comment le sais-tu ?
  • Les plantes c’est la magie que tu dégages, imperceptible par les autres êtres, qui leur a permis d’agir.
  • La magie que je dégage ?
  • Oui, on verra plus tard.

Elle m’aida à enlever le sang qui me couvrait : passant sa main couverte d’un gant, surtout dans mon dos où, quelques minutes plus tôt, se trouvaient la majorité des blessures.

  • Je vais te chercher des habits.
  • Les garçons ont dû ramener ce qu’on a acheté.
  • Je vais voir.

Elle revint avec un pull bleu présentant des « clous » dorés sur les épaules, elle m’apporta également des sous-vêtements noirs propres. Après qu’elle m’ait aidé à sortir de l’eau je m’enveloppai dans une serviette.

  • Heureusement que je suis là, imagine si ça avait été un des mecs à ma place.

Je me raidis, elle avait raison, jamais je n’aurais pu être en une telle situation avec l’un des autres, même Benjamin ça aurait été très gênant.

Elle m’aida à m’habiller. Je me retrouvai simplement en pull… c’était tout de même assez embarrassant mais je n’avais pas le choix avec ma jambe.

  • Ah ! C’est mieux que les habits pourris que t’avais avant ! Au moins c’est un peu féminin là ! T’as de belles formes autant les montrer.

Je sentis mes joues s’empourprer et rentrai ma tête dans mes épaules.

  • C’était aux garçons les habits.
  • Je vois, il n’y a donc que Will qui sait s’habiller ?

Je souris, extraverti comme elle était, comme il était, ils allaient bien ensemble. Elle me prit le bras pour le passer autour de ses épaules et m’entraîna vers la porte de la chambre. D’un air enthousiaste elle commença :

  • Alors, tu vas me présenter toute la petite troupe, neuf garçons c’est cela ? Des vampires et des loups seulement ? Et leurs noms c’est quoi ? Ils sont pas trop méchants avec toi ?

Je lui fis un signe en souriant pour qu’elle cesse ses questions.

  • Alors, oui ils sont neuf, trois vampires dont mon cousin et Melvyn que t’as déjà vu, cinq loups dont Will et Malec, et un mage. Ensuite les noms… tu verras avec eux. Et non ils sont pas trop méchants, même si au début… quand je suis arrivée j’ai failli me faire bouffer.
  • Te faire bouffer hein ? Dans quel sens ?

Je la regardai avec étonnement et elle partit dans un éclat de rire mais fini par se calmer pour se justifier :

  • Neuf gars, une fille, c’est normal qu’au moins un couple se forme écoute. Et puis j’suis certaine que y’en a au moins un qui te plaît. Toi après… à part ton cousin, je pense que tu leur plais à tous hein !

On rigola toutes les deux en descendant les escaliers menant au salon. Tous étaient là. La fille eut un immense sourire et, après m’avoir aidé à rejoindre l’un des canapés, se jeta dans les bras de Xann.

Alors ils se connaissaient ?

Pendant ce temps Zayn vint rapidement s’asseoir à côté de moi et regarda mon genou avec inquiétude. Le mage éloigna son amie et me regarda ensuite. Comme tous les garçons présents… tous avaient les yeux rivés sur moi.

  • Elle a la jambe cassée.

Xann s’approcha. J’étais alors assise entre Benjamin et Zayn, la jambe tendue. Le garçon s’agenouilla.

Tous nous observaient… encore plus lorsque, pour soigner ma jambe, Xann remonta légèrement le pull. Il ne mit que quelques minutes à me soigner, effaçant la peau devenue bleue.

  • Et voilà, c’est comme neuf.
  • Merci.

Tous s’assirent, la fille à côté de Xann.

  • Bon, alors, qui êtes-vous ?

Cette question détourna enfin les regards de… moi… surtout de mes jambes, comme je n’étais habillée que d’un pull c’était compréhensible… mais gênant. Du moins, tous les regards, sauf celui de Zayn… mais il était discret, me regardant du coin de l’œil, pas pour me mater comme on pourrait croire… non ça avait l’air différent, peut-être pour s’assurer que j’aille bien. Étrange

L’inconnue fixa quelques secondes Camel avant d’enfin lui répondre :

  • Je m’appelle Shane, je suis une mage-vampire et j’ai été le mentor de Xann il y a… très longtemps.
  • Vampire ?!

Xann regarda Shane avec un certain étonnement, elle ne fit que sourire.

Ce fut Neil qui engagea une nouvelle conversation :

  • Que s’est-il passé au magasin ?

Malec, Will et Melvyn se regardèrent. Seul Will osa répondre, du moins au début :

  • Tout était normal, je vous passe les détails des cabines d’essayages où Kayla nous montraient ses tenues…

Tous sourires alors, même Benjamin. Zayn se mit à ce moment à me fixer avec encore plus d’attention on va dire, et bizarrement… je crus déceler dans ses yeux… de la jalousie ? Il était jaloux ? Mais de quoi ? Qui ? Des autres qui m’avaient vu dans les cabines peut-être… amusant comme réaction. Je fini par essayer d’ignorer ce regard, me concentrant plutôt sur les paroles de Will :

  • …ensuite on est allé acheter d’autres choses… dont à manger, puis on est allé à la boucherie. Là on a senti l’odeur de vampires. Alors Malec est partit avec Kayla pour la ramener à la voiture.

Will regarda Malec, lui indiquant de poursuivre le récit :

  • On n’était pas loin de la sortie quand j’ai vu Zach et Ray…
  • Zach et Ray ?!

Benjamin semblait alors s’emporter, mais tous lui firent signe de se calmer pour laisser Malec continuer :

  • … J’ai donc essayé de les contourner mais l’alarme incendie s’est déclenchée. Là… avec la foule j’ai été séparé de Kayla et je me suis retrouvé face à Ray.

Là… c’était à moi de raconter :

  • Quand j’ai perdu Malec de vu j’ai essayé de sortir ou de retrouver les autres mais ce… Zach, m’a isolée dans un magasin désert. Je me suis enfermée dans une cabine d’essayage, pour gagner du temps mais il a réussi à ouvrir la porte… et là… c’est un peu confus.

Je levai des yeux suppliants vers Shane, la jeune femme me sourit :

  • Il t’a mordu et t’a pris beaucoup de sang. Je suis intervenu avant qu’il ne te tue, ensuite je l’ai assommé et t’ai emmenée à la boucherie. Il n’y avait plus personne, j’ai bu du sang, plus que ce dont j’avais besoin pour t’en redonner.
  • On peut faire ça ?
  • C’est une technique assez particulière mais… oui.

Camel croisa ses bras sur son torse en la fixant :

  • Ensuite ?
  • Ensuite Will est arrivé, il a cru que je la… mangeai, mais ensuite il a compris que non et après on est allé rejoindre les autres.

Neil se pencha légèrement en avant :

  • Melvyn à rien fait quoi ?
  • Si j’ai fait quelque chose !

Tous regardèrent l’intéressé avec un certain amusement. Le vampire se défendit :

  • Je retenais Jared et Scott pendant que Will cherchait Kayla.

Jared et Scott devaient être deux autres des… méchants vampires.

Shane s’impatienta alors :

  • Une fois qu’on a retrouvé Melvyn et Malec, on s’est battu, moi je protégeai Kayla, mais Zach a trouvé une faille et m’a séparée d’elle, il l’a ensuite emmenée à l’étage d’en dessous, nous on a continué à nous battre, mais au bout d’un moment ils ont eu comme un malaise et sont partit.

Tous hochèrent la tête et les regards se tournèrent vers moi. Zayn prit alors la parole :

  • Et Zach, il t’a fait quoi Kayla ?

Je baissai les yeux pour ensuite parler faiblement :

  • Il m’a jetée contre un mur de verre et a ensuite essayer de m’étrangler… au bout d’un moment il m’a lâchée, et quand j’ai levé les yeux il était plus là et puis…

Tous attendirent et je soupirai.

  • … et puis il y avait… une plante.
  • Une plante ?!

Tous regardèrent Zayn dont le ton ironique laissait penser qu’il ne me croyait pas.

  • Oui une plante, elle m’a fabriqué une canne et est partit.

Xann et Shane se regardèrent et sourirent. Alors Xann entreprit une explication :

  • Parmi les mages il y a différentes catégories, magie physique, psychique ou irréelle, ensuite parmi ces catégories, on a par exemple, la magie de la lumière, des ténèbres, des soins, des éléments, de l’esprit, des sens, et plein d’autre ! Et parmi la magie élémentaire, il y a encore d’autres catégories mais généralement on ne les maitrise pas.

Je levai les yeux vers lui. Alors j’étais encore plus spéciale que ce que je croyais ?

  • Oui, tu es très spéciale, on appelle cela une mage de la nature. Tu peux contrôler et créer les éléments, et les animaux et les plantes t’obéissent et donneraient leurs vies pour sauver la tiennes. Animaux sans compter les vampires et les loups garous bien sûr.

Je fronçais les sourcils et eus pour réflexe de croiser mes jambes, provoquant immédiatement le regard convoiteur de Zayn.

  • Et le fait que les… loups et les vampires soient attirés par moi ? ça a un rapport ?
  • Tout à fait, ce n’est pas au point de t’obéir mais c’est ton odeur qui fait qu’ils se sentent bien avec toi, qu’ils ont envie de te protéger ou te manger ça dépend.

Will profita du sujet pour intervenir :

  • Ce n’est pas que l’odeur certainement, l’apparence fait aussi beaucoup.

Je sentis alors mes joues chauffer et baissai les yeux par timidité, déclenchant le sourire ravit du vampire assit à côté de moi.

Ils adoraient m’intimider apparemment. Toujours une phrase pour me gêner, toujours un commentaire, toujours à m’embêter à la moindre occasion…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
Taïk de Nushaba
... peut mieux faire !
... ou peu mieux faire ?
6
18
1
1
Océane D. River
« Jusqu’à présent, ma vie était simple au possible : je n’avais qu’à me préoccuper de mes études et tenter d’être sociable, ou du moins feindre de l’être. Mais du jour au lendemain, je me retrouve avec un enfant sur les bras. Un enfant, bordel ! »

Quand Thomas, mon ami d'enfance, revient frapper à ma porte après une si longue absence, tenant par la main un enfant, je ne soupçonne pas tous les secrets qui vont bientôt peser sur mes épaules. Moi, Linda, étudiante bien rangée, vais devoir sortir de ma bulle pour pouvoir m’occuper de Léo, ce jeune garçon renfermé dont j’ignore tout.

Entre souvenirs, contraintes et malentendus, le chemin jusqu’à la vérité semble semé d’embûches.

Jusqu’où cette histoire va-t-elle me mener ? Et au fond, qu'est-ce que je ressens vraiment pour Thomas ?
0
0
0
19

Vous aimez lire Sucres ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0