Chapitre 14: Espionnages (Partie 1). 

8 minutes de lecture

«L'espionnage serait peut-être tolérable s'il pouvait être exercé par d'honnêtes gens.»

- Montesquieu.

Cet endroit auparavant paradisiaque respirait désormais la peur et la mort. Les arbres étaient brûlés, l'eau était devenu obscure et certaines chaumières étaient détruites. Maëlys était installée contre une pierre et observait le paysage, dépitée. Tout était de sa faute, elle en était persuadée. Elle avait voulu devenir une déesse et voilà qu'Alexandra du Soleil était décédée et que ce lieu avait été entièrement détruit. Elle attrapa une branche et joua avec, l'air distrait. Un jeune homme s'agenouilla et essaya de capter son regard. La princesse soupira et le regarda, à moitié agacée de ne pas pouvoir être tranquille, à moitié surprise qu'on veille lui prêter de l'attention. L'étranger sourit et murmura.

— Ce n'est en rien de ta faute. Nous connaissions les risques, nous n'avions pas été assez vigilant. Surtout Alexandra, elle savait qu'elle risquait de mourir et elle n'a rien fais pour éviter cela.

— Vous pensez ça mais je suis sûre que certains m'en veulent.

— Probablement. Mais tu vas leur donner raison? Ce n'est pas parce-qu'il s'agit d'une minorité que celle-ci a forcément raison tu sais.

Maëlys hocha la tête, guère convaincue. L'homme fit un sourire en coin et ajouta.

— Je ne me suis pas présenté. Je suis Gabriel Éclair, le nouveau chef des Elecflabre, dieu de type Électricité, plus exactement je suis le dieu Éclair comme mon nom l'indique.

— Maëlys Turin, déesse du feu sauvage de ce que j'ai cru comprendre, murmura-t-elle.

— C'est cela, acquiesça Gabriel. Écoute, Maëlys. Je te propose une mission qui te permettra de te racheter aux yeux de cette fameuse minorité qui pense que tu es la seule responsable de cette catastrophe.

— Elle consisterait en quoi? demanda la princesse avec curiosité.

— A espionner l'ennemi. J'aimerai connaître l'identité du responsable de nos malheurs. Et si possible, enlever un des leurs pour le faire parler.

— Dans ce cas, il vaudrait mieux enlever un dieu mineur, il connaît forcément l'essentiel de son clan sans que celui-ci s'inquiète de sa disparition.

— En effet, approuva le nouveau roi avec un grand sourire. Je t'aurai bien dis de demander à ton époux mais il n'est guère considéré depuis que son clan a appris l'existence de ses sentiments à ton égard.

— Oh, se contenta de dire Maëlys les joues devenues subitement très rouges.

— Ce n'est pas grave tu sais, s'esclaffa Gabriel. L'idée de kidnapper un dieu mineur est très bonne. Et bien plus amusante aussi, ajouta-t-il plus sérieusement.

— Comment allons-nous procéder?

— Viens, suis-moi, je vais t'expliquer en chemin.

Le roi des Elecflabre se redressa et aida Maëlys à se lever à son tour. Il l'entraîna dans une chaumière au centre de la place et sembla entamer une grande discussion. Laure qui s'occupait de réparer une des habitations fixa les deux personnes en fronçant les sourcils. Annabelle qui était à ses côtés ricana.

— Elle est comme sa mère dans sa jeunesse, toujours entrain d'attirer tous les beaux hommes.

— Haha, très drôle Anna'... Plus sérieusement, j'espère qu'il ne va pas la mettre en danger, s'inquiéta la mère la mine soucieuse et les lèvres plissées.

***

Louis était confortablement installé dans son lit, un livre en main. Il tournait les feuilles distraitement, attendant que son épouse arrive. Après avoir tourné une énième feuille, il lâcha un petit soupir et regarda l'heure. Il ne connaissait pas exactement comment se déroulait le rite d'initiation chez les Elecflabre. Mais cela faisait bientôt un jour qu'elle était partie. Les choses ont du probablement mal tourné.

— En effet tu as tout compris, Louis.

L'empereur se redressa et regarda l'intrus avec méchanceté. Il marmonna.

— Aaron... Je ne crois pas t'avoir invité.

— Je devrai un jour t'apprendra la politesse, songea le roi des Aqlairre. Tu oublies un peu trop le vouvoiement. Mais bon, passons. Je suis ici car tu vas m'accompagner dans une mission.

— Moi? Le dieu que tout le monde considère comme un traître? ironisa Louis tout en se levant.

— Tu es toujours un dieu de type vent. Tu fais encore parti des nôtres. Alors oui, toi. Vois ça comme un moyen pour te racheter aux yeux des autres.

— En quoi consiste la mission? soupira l'époux de Maëlys, résigné.

— Je veux savoir qui est le nouveau chef des Elecflabre, expliqua Aaron la mine renfrognée.

— Le nouveau chef? répéta-t-il surpris. Demande à ton espion, ajouta-t-il sans se soucier du reste.

— Tu crois que je suis un idiot? s'agaça le roi des Aqlairre. Tu crois que je n'y ai pas déjà pensé? Malheureusement pour nous, ce stupide dieu est mort pendant le combat qui s'est déroulé hier suite à la nomination de ton épouse en tant que déesse.

— Tu ne peux pas y aller par toi-même? dit Louis avec insolence agacé par les paroles de son chef.

Aaron attrapa l'empereur de la magie et le plaqua contre le mur. Ses traits étaient déformés par la haine et il murmura d'une voix furieuse, essayant de contrôler son envie de le tuer.

— Ne t'ai-je pas dis d'apprendre la politesse?

— Si...Si, articula Louis avec difficulté.

— Tu viens avec moi car tu es le meilleur pisteur de notre clan, précisa Aaron en le relâchant brutalement. Et je t'accompagne car je connais mieux que toi l'endroit où vivent ces foutus dieux.

— Nous partons quand?

— Maintenant.

Louis frotta sa gorge qui lui faisait mal. Il fixa avec rancœur son chef et pensa intérieurement.

— Un jour, ça sera moi le chef, Aaron. Et ce jour-là, j'espère pour toi que tu seras mort.

Le roi des Aqlairre attrapa le bras de l'empereur de la magie et ils disparurent sans laisser de trace.

***

Gabriel et Maëlys venaient de se vêtir afin de pouvoir espionner en toute discrétion. Le nouveau dirigeant des Elecflabre avait un physique plutôt banal. Son corps était simple, ni trop mince ni trop musclé. Sa peau était légèrement foncée.Il possédait néanmoins des cheveux châtains et des yeux bleus azurs. Il était le parfait cliché d'un surfeur.

Il prit une dague et la tendit à la princesse tout en expliquant.

— Elle te permettra de blesser un dieu, voir de le tuer si tu vises bien.

— C'est l'onyx c'est ça qui permet de tuer un dieu? demanda Maëlys en attrapant la lame et en l'observant attentivement.

— Exactement.

Gabriel prit une épée toute simple avec un fourreau également. Il l'attacha sur sa ceinture et fit un petit sourire, satisfait. Il redressa la tête et s'exclama d'un ton joyeux.

— Bon, on va aller enlever un petit dieu?

— Juste nous deux? Ce n'est guère suffisant..., s'inquiéta-t-elle.

— Mais pas n'importe quel dieu voyons. Je suis le chef donc un des membres les plus puissants et toi, d'après la prophétie, tu es la mère du dieu qui peut décimer plusieurs dieux s'il le souhaite, s'esclaffa Gabriel. On est bien assez, ne t'inquiètes pas.

Le roi sortit de son habitation, suivit de Maëlys qui avait caché la dague dans un étui, ce dernier même étant caché dans la manche. Ils disparurent peu après avoir traversé le pont qui relie la terre à leurs habitations. La princesse d'Astramo découvrit un tout autre monde une fois arrivée et elle eut honte de l'avouer mais elle préférait largement celui-ci au sien. Il s'agissait d'une cascade d'eau où autour de celle-ci se trouvaient une multitude de fleurs et d'arbres à l'apparence exotique. Une légère brise rendait le lieu paisible. Maëlys effleura un hibiscus et murmura.

— C'est magnifique...

— Je préfère notre clan, grogna Gabriel en jetant un regard dégoûté à l'eau. Bon, transforme toi et masque ta puissance magique. On va entrer sur le sol.

— Je ne suis pas sûre que ma louve soit plus discrète...

— En apparence non mais tu fais beaucoup moins de bruit en tant qu'animal qu'en tant qu'être humain, expliqua le roi des Elecflabre.

Ce dernier ferma les yeux et sa peau se couvrit de poils durs et son visage s'allongea et s'aplatit. Ses yeux devinrent noir et humides. Sa taille diminua grandement et il se retrouva aussitôt à quatre pattes, ses jambes et ses bras étant devenus palmés. Maëlys retint un rire: qui aurait-cru qu'un dieu électrique tout puissant pouvait se transformer en un ornithorynque? Le jeune homme se tourna vers sa camarade et parla par pensée.

— Interdiction de te moquer de ton chef.

— Oh je n'ai rien dis...

— Tu savais qu'un ornithorynque possédait des capteurs électriques sur son museau? Sans doute pour ça que j'en suis un... grommela-t-il sous l'éclat de rire de la princesse.

Cette dernière se changea en louve et s'avança à pas de loup, suivit de près de l'étrange animal. Celui-ci s'approcha de l'eau et l'observa. Tout à coup il y plongea tandis que Maëlys grogna, guère convaincue à l'idée de plonger dans l'eau. L'animal semi-aquatique remonta à la surface et lui fit signe de le rejoindre. Elle soupira et trempa une patte puis une deuxième. S'armant de courage, elle décida d'y aller d'un seul coup et écarquilla brutalement les yeux en sentant le liquide froid glacé sa peau. Elle nagea du mieux qu'elle put mais ne se sentait pas très à l'aide. Gabriel ricana et dit.

— En attendant, l'ornithorynque est bien plus adapté à la nage...

— On verra une fois qu'on arrivera sur terre ferme lequel de nous deux sera le plus agile...

— Tu seras surprise de découvrir mes ressources alors. Bon, nous allons plonger sous l'eau. Suis moi.

— Attend je suis une louve, je ne suis pas faite pour l'apnée.

— Ce n'est pas loin, la rassura-t-il.

Maëlys inspira profondément et plongea, suivit de près de Gabriel, tout deux espérant que la déesse du feu sauvage réussisse à survivre.

***

Louis et Aaron venaient d'arriver chez les Elecflabre. Le roi des Aqlairre se transforma en puma et incita son fidèle à en faire de même qui à son tour devint un loup. Le kidnappeur de Maëlys expliqua par télépathie.

— Bon, le plan est tout simple. Nous allons observer le comportement de ces dieux et chercher celui qui semble le dirigeant. Et voilà c'est tout.

— Tu n'es pas sérieux? se révolta Louis.

— Bien sûr que non, s'esclaffa Aaron. Nous allons essayer d'écouter les conversations, après tout, leur chef est peut-être ailleurs en ce moment-même. Une fois que nous aurons son nom, nous allons essayer où il est afin de l'analyser.

— Et s'il est absent? Qu'allons-nous faire?, demanda l'empereur de la magie.

— On avisera. Je n'ai pas encore réfléchi. Si nous avions déjà son nom, ça serait déjà pas mal.

Louis approuva d'un signe de tête et reporta son attention sur leur camp. Leur territoire semblait plus village que le leur et il semblait également plus sauvage. Le loup masqua sa magie et se rendit invisible. Il arriva devant le pont et s'arrêta, sentant une barrière magique immense. Aaron le rejoint et feula. Il marmonna.

— Forcément...

— Comment avez-vous pu mener une attaque l'autre jour?

— L'espion nous a donné l'accès, expliqua le chef. Mais il m'a expliqué qu'il y avait un autre moyen de rejoindre leur territoire...

— Tu as intérêt de trouver vite, je n'ai pas tout mon temps.

Aaron lança un regard remplit de haine à son accompagnateur et se concentra. Le temps sembla s'écouler lentement pour le loup qui s'assit, prenant son mal en patience. Soudain, le roi des Aqlairre poussa un cri de joie et se tourna vers Louis. Il redevint un humain et expliqua sa transformation.

— Je reviens, je sais comment traverser leur barrière magique!

Louis hocha la tête et observa Aaron disparaître. Ah, qu'est-qu'il ne devait pas faire par devoir...

Annotations

Recommandations

Emmanuel
AZA Origine raconte l'histoire de deux personnes que tout oppose et qui vont pourtant être amenés à affronter ensemble de périlleux dangers. Un centurion accompagné de son fidèle ami et une jeune celte avec son maître d'arme, un gnome au caractère bien trempé, tout comme l'épée légendaire qu'il a forgé pour elle.
Accomplir la volonté des Dieux relève parfois de l'impossible.
4
16
79
743
Popli
Alors que le dernier Passeur meurt, son héritier récupère son objet de pouvoir : le violon. Il ignore cependant tout de la magie des émotions et du monde de Thera auquel il est pourtant intimement lié.
Les secrets de famille se dévoilent mais l'enjeu est bien plus grand, car on parle de la survie de tout un autre monde.
Accompagné de Joyce, Trent devra mûrir pour accomplir sa destinée.
139
428
1571
152
Mimlay
~CV~

2393, la Terre est gelée et désertée par les Hommes, installés dans des stations spatiales. Parmi une masse grandissante d'humains, quelques illuminés en quête de découverte.

LES CONSEILS ET ANNOTATIONS SONT LES BIENVENUS ;)
229
194
397
98

Vous aimez lire Yennefer ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0