Épisode 79

6 minutes de lecture

Tiplouf

Un peu plus tard, dans la soirée, je marche sur la plage avec Pikachu. J’ai une sensation de déjà-vu alors que nous regardons les vagues. Il avait envie de s’éloigner un peu de la fête et de regarder les étoiles. J’ai décidé de le suivre. Nous nous assoyons un moment plus tard sur le quai des pêcheurs, les pattes au bord de l’eau.

— Tu m’as l’air beaucoup plus calme, depuis notre visite au Mont Victoire, dis-je.

— Je sais. J’ai arrêté de faire mes cauchemars, aussi.

— Par contre… tu te souviens de notre retour ? Flammy m’a dit que Bulbi et toi, vous vous disiez des trucs en cachette.

Pikachu rougit timidement et trempe ses pattes arrière dans l’eau.

— C’est un peu con, mais… hésite-t-il.

— Mais quoi ?

— Je n’imagine plus ma vie sans toi, Tippy. Voilà.

— Ah… Je sais, mais tu me vois plus comme un ami, pas vrai ?

— Je ne sais pas… Peut-être un peu plus.

Mon cœur semble s’arrêter, en l’espace d’une seconde.

— Je regrette de t’avoir rejeté, dit-il, la voix tremblante.

Il tourne son visage dans une direction contraire à la mienne. Il a peur.

— Je ne sais pas ce que je suis, Tippy. Les étiquettes, c’est pas mon truc. Mais toi… tu es cool. Je t’aime… et peut-être un peu trop…

Il tourne son visage vers moi, tout rouge.

— Tu m’as vraiment fait du mal, Pikachu, dis-je tout bas.

— Je sais… C’est pour ça que je ne veux pas te brusquer dans une relation qui n’a aucun sens. Tu mérites mieux qu’un mec qui t’a brisé le cœur.

— Tu m’as fait du mal, oui… Mais tu n’as pas arrêté de me couvrir dans les combats, depuis des semaines. Tu m’as même sauvé la vie, lors de la nuit d’Halloween. Ça, je ne l’oublierai jamais. Tu es quelqu’un de bien, Pikachu.

Nous restons ainsi, éclairés par la lune et les libellules. Un moment intime au bord de l’eau, sur le quai. Un moment romantique, pour quiconque aimerait ce genre de soirée. Le plus étrange, est que malgré mes mots, je ne peux m’empêcher d’approcher mon aile de sa patte. Il la prend et nous restons ici, silencieux.

— Je ne…

— Je suis…

Nous venons de parler en même temps, comme si nous avions tous deux quelque chose d’important à dire. Je baisse la tête, timide. Je le sens s’approcher. Il pose ses petites lèvres sur ma joue et m’embrasse. Je rougis.

— Peu importe le nombre de jours qui s’écouleront, je serais toujours là pour toi, Tiplouf, me dit-il. Je tâcherais d’être le meilleur ami que tu mérites. Si je dois cesser de t’aimer comme ça, à partir de ce soir, je le ferais pour notre amitié. Je te jure que je veux plus te faire de mal. Tu es tout ce qui compte pour moi, désorm…

Je scelle ses lèvres de mon bec. Nous nous regardons, au clair de lune. Il m’enlace et je fais de même. Nous roulons dans l’eau, alors que nous nous embrassons dans une étreinte dont j’ai toujours rêvé. Peu importe mes frustrations, peu importe notre passé. Je l’aime. Je l’aime plus que tout au monde. Il me caresse la joue et nous arrêtons de nous embrasser, sous l’eau. Nous nageons à la surface et il me sert dans ses bras.

Le temps semble s’être arrêté pour nous. Nous restons ainsi à la surface de l’eau. Nous sommes encore jeunes et fougueux. Nous avons toute la vie devant nous. Maintenant qu’il sait ce qu’il est et qu’il sait ce qu’il veut, j’ai l’impression qu’un feu d’artifice veut exploser et ce feu d’artifice, c’est mon amour pour lui.

— Nan, mais, trouvez-vous une chambre, vous deux… soupire une fille derrière Pikachu.

Minute ? Qu’est-ce que…

Nous nous tournons vers Herbizarre, assise sur le quai avec Marill, Ronflex, Lucario, et Matoufeu. Le grand loup et son époux adipeux s’échangent un petit coup de poing complice alors que Matoufeu, notre cher Flammy international, sort quelques pièces d’or de son portefeuille. Je me sens rougir de honte.

— Ne me dites pas que vous avez gagé sur nous ! s’offusque Pikachu.

— Relaxe, Blues, c’était rien de méchant, déclare notre ami chat. On a juste parié sur qui sauterait sur l’autre en premier. Et j’ai perdu.

— Vous êtes machiavéliques, je réplique avant de rouler les yeux.

— Nan, mais en vrai, on s’en fout, répond Herbizarre. J’suis trop contente pour vous, en fait ! Ça veut dire que je vais bientôt avoir un beau-frère !

— Nous n’en sommes pas encore là, en fait… remarque Pikachu. Eh, mais qu’est-ce que…

Un à un, nos amis viennent nous rejoindre dans l’eau. Y compris Ronflex et Lucario qui enlèvent leurs costumes de mariés. J’éclate de rire, alors que tous les membres de la Team Pancakes sont réunis à la plage, dans cette eau glacée qui risque de tuer Flammy s’il ne sort pas tout de suite. Celui-ci gèle déjà et claque des dents avant de retourner sur le quai. Bulbizarre nage encore un peu avant de retourner auprès de notre ami félin. Nous restons tous dans l’eau, un moment. On s’éclabousse, on rit, on se fait des blagues.

Bientôt, on remarque que plusieurs invités se sont joints à notre délire sur la plage. C’est là que je me rend compte que j’avais oublié un détail important. Les feux d’artifices ! Les mariés ont organisé tout ça pour la fin de la soirée ! Comment avais-je pu l’oublier ? Au loin, les parents de Ronflex comment à lancer les premiers feux qui sont silencieux pour commencer, suivis de bruits de pétards dans le ciel. – Boum ! – Crack ! – Woosh !

Rio et Frex remontent sur le quai, suivis de Marill qui aide Pikachu à les suivre. Je reste un peu dans l’eau, un moment, savourant cet instant. Je me tourne un peu vers la plage pour voir mes parents qui montrent à Artikodin, ce que sont les feux d’artifices. Mon petit frère prend peur au bruit des pétards et se cache derrière ma mère. Oups ?

Le reste de la soirée se déroule comme toujours dans la joie et la bonne humeur, mais lorsque vient le temps de rentrer à la maison, tout le monde se dit au revoir et moi, en compagnie de Pikachu, je reste encore un peu sur le quai. Pour nous, une toute nouvelle histoire ne fait que commencer… Une histoire qu’il me tarde de découvrir.

Je ne sais pas trop comment je vais annoncer à mes parents que lui et moi, on forme désormais un couple. J’espère qu’Herbizarre ne leur dira rien. Oh Arceus ! Ils vont carrément m’interdire de coucher dans la même chambre que lui, si ça se trouve ? Pourquoi faut-il que je pense à tout ça, en ce moment ? Mince…

— Tippy ? j’entends, à ma gauche.

Je me tourne vers lui, il me caresse la tête et me fait une bise sur le front. Il n’y a pas à dire, il a le don de me faire sentir bien dans ma peau, quand il est là. J’oublie tous mes soucis, j’oublie ces dernières semaines horribles. Il n’y a plus rien que lui et moi, ensemble, dans le noir. Il me prend à nouveau par la main et ensemble, nous marchons le long du quai, côte à côte. Ça me fait tout bizarre de savoir que j’ai désormais un petit ami. Aussi étrange de savoir que ce Pokémon m’a carrément été donné par nul autre qu’Arceus.

Minute… est-ce que ça veut dire que je suis en train de sortir avec une sorte de messie ? Nan… Mais quels genres d’idées absurdes je me rentre dans la tête, des fois ?!

— Je t’aime Pikachu, dis-je à mon partenaire.

— Je t’aime aussi, Tiplouf.

Et sur ces mots, nous partons chez nous.

Annotations

Recommandations

Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
27
34
659
73
A.C. Crossway
Un livre mal rangé, des souvenirs flous, une vague d'angoisse. Il en faut peu à l'homme pour tomber dans la paranoïa.
32
23
4
12

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0