Épisode 76

6 minutes de lecture

Arceus


Je pose mon regard sur les Pokémon qui se trouvent devant moi. Ils ont réussi à me trouver, ce qui est déjà un miracle en soi. Jamais je ne me montrerai à mes créations, sauf en cas d’urgence ou bien parce que ma présence serait requise. Une fois par an, je visite le Mont Victoire et discute avec mon très vieil ami, le Père Noël. Aujourd’hui est une exception rare, car j’ai ressenti l’appel à l’aide de ce Pikachu, celui qui me dévisage sans comprendre qui je suis, celui qui s’approche de moi, effrayé.

— Parle, mon enfant, dis-je, d’un ton autoritaire mais bienveillant.

— Monsieur… ? Madame ? couine celui-ci. Votre Excellence ? Oh misère… Comment dois-je m’adresser à vous, vous qui êtes notre Créateur ?

— Arceus suffira, Pikachu.

— Vous… vous me connaissez ?

— Bien sûr, mon enfant. C’est moi-même qui vous a mis dans cette dimension.

— Je ne comprends pas… Pourquoi avez-vous fait cela, Votre Grandeur ? Pourquoi n’ai-je aucun souvenir de mon passé ?

— Il serait plus simple de vous montrer la vérité, mon enfant.

Je pointe alors mon regard dans l’espace à ma droite et près de nous s’affiche un écran, tel que l’on retrouve dans une salle de cinéma. De mes pouvoirs, je crée un écran projecteur et montre aux Pokémon dans cette pièce, la scène dont Pikachu a besoin pour comprendre.

Dans ce montage, nous voyons et entendons une gamine de onze ans, aux cheveux roux, qui s’apprête à traverser la rue, alors qu’elle entend un vendeur de glace ambulant, de l’autre côté de la rue qui s’arrête de l’autre côté avec son véhicule. Imprudente, la jeune enfant traverse celle-ci alors qu’un camion s’en vient en pleine vitesse dans sa direction. Elle se retourne, effrayée, voit le véhicule, mais son Pokémon lui fonce dessus pour lui sauver la vie. Ce Pokémon, c’était Pikachu. Le camion s’arrête, le chauffeur sort, en état de panique. La gamine pleure, le Pikachu a roulé un peu plus loin. Elle court le rattraper et le prend dans ses bras. De son sacrifice, la gamine a été sauvée. Mais son âme n’était plus dans son petit corps. Le Pokémon était mort en héros. Le film se termine alors que l’objectif se fixe sur le visage reposé de la petite souris. L’image disparaît, ainsi que le projecteur et l’écran.

— Je suis mort ?! questionne Pikachu.

— En effet, mon enfant. Vous avez sauvé la vie de votre humaine et pour cette raison, vous êtes mort. Seulement, votre geste m’a tellement ému que j’ai décidé de sauver votre âme et de vous réincarner dans ce nouveau monde, où renaissent la plupart des défunts. Ainsi, le cycle de la vie continue dans d’autres dimensions. Ma plus grande maladresse dans cette histoire aura été que j’ai oublié de vous donner une famille, ainsi que de nouveaux souvenirs. Je vous présente mes plus sincères excuses, mon enfant.

— Je… Je vois… Ainsi donc, j’ai toujours été un Pokémon.

— Oui, mon enfant. Et vous étiez un modèle exemplaire à suivre. Voilà pourquoi j’ai cru bon de transférer votre âme ici, où vous pourriez aider d’autres Pokémon.

Un silence règne à présent dans cette pièce. Le Pikachu, ainsi que ses amis ne savent pas comment réagir à cette nouvelle. Il n’y a que la petite Herbizarre qui s’installe par au sol et soulève les épaules, avant de nous dire :

— Vraiment, je trouve ça cliché comme résolution…

— Au moins, nous connaissons la vérité à mon sujet, réplique Pikachu, qui rit nerveusement. Vous vous en rendez compte ? J’ai failli mourir à plusieurs reprises, au cours des dernières semaines, juste pour me faire dire qu’en fait, je suis déjà mort ?! Ha ha ! Ha…

Je décèle de la peine dans son expression. Il est chagriné d’apprendre ce qui s’est passé. C’est compréhensible. Après tout, il n’est qu’un mortel parmi tant d’autres.

— Mais si vous existiez depuis tout ce temps, remarque-t-il. Pourquoi n’êtes-vous pas intervenu lorsque la secte a envahi le monde ?

— Ah ouais ! Ça, c’est une excellente question, remarque le Ronflex.

Je prends un court instant avant de leur répondre :

— Les dieux ne sont pas autorisés de se mêler des affaires des Pokémon. Ceci était l’ordre que j’ai donné à mes enfants, il y a des milliers d’années. Même si je réalise avoir eu tort par le passé, je ne peux pas me permettre de changer le cours de votre histoire, sauf si je dois vraiment intervenir… Comme en ce moment même, pour votre ami Pikachu. Même mon fils, Yveltal, est répugné par tout ce sang que vos semblables ont versé pour lui.

— J’imagine que ces criminels ne vont pas s’en tirer facilement dans l’au-delà, n’est-ce pas ? commente Herbizarre.

— Ça par contre, je ne suis pas autorisé à vous le dévoiler. J’ai aussi mes propres règles à respecter, mon enfant. Par contre, je peux te confirmer ce pour quoi Roigada et vous explorez ces ruines. Oui, elles sont de moi. Les donjons mystérieux, tels que vous les appelez sont l’une de mes nombreuses créations. Il s’agissait pour moi d’un moyen de transférer les Pokémon sauvages dans votre dimension, à une certaine époque. Désormais, les Pokémon s’en servent pour combattre leurs semblables et apprendre à devenir plus forts. Seulement… votre mentor, Roigada a récemment découvert certains de mes secrets.

— Ah… donc, vous confirmez que l’on pourrait voyager dans d’autres dimensions ?

— C’est exact, mon enfant. Dans les donjons existent des portails qui pourraient justement vous permettre de voyager dans un tout autre univers. Seulement, je préfère que vous restiez ici, dans ce monde. Car voyez-vous, lorsque j’ai créé ces labyrinthes, c’était pour vous tester, pour vous former à protéger votre espèce. Et je vois que vous avez réussi, car les rassemblements que vous appelez les guildes sont justement ce qu’il vous fallait.

— Mais, Arceus… Pourrons-nous un jour voyager dans d’autres mondes ?

— La question n’est pas si vous le pouvez, mon enfant. Le système n’a pas été conçu de sorte que vous pourrez l’infiltrer de l’intérieur. Il n’y a que moi qui puisse faire rentrer et sortir les Pokémon de ces labyrinthes. Vos badges en sont la preuve. Ils sont créés de ma magie, d’un cristal que j’ai placé dans vos mines, afin que vous puissiez sortir de celles-ci.

Herbizarre observe le badge de son foulard et marmonne :

— Flûte… Je me disais bien, aussi… Grrr…

— Il est fort possible qu’un jour, je laisse quelques-uns de mes enfants me rejoindre dans mon véritable repaire. Mais pour le moment, vous n’en êtes pas encore là. Alors, si je n’ai qu’une chose à vous dire, Herbizarre, c’est que je vous encourage grandement à poursuivre vos recherches, aux côtés de votre mentor. Vous accomplirez de grandes choses pour les Pokémon de votre monde.

— Et moi, alors !? interroge Pikachu, perdu. Je fais quoi, Votre Grandeur ?

Je tourne mon regard vers lui et déclare :

— Vous le savez déjà, mon enfant. Vous faites partie d’une équipe avec qui vous passerez de très beaux jours. Vous avez déjà accompli de grandes choses à leurs côtés. Le reste de votre vie n’appartient qu’à vous, désormais. Vous êtes libres de vos choix, libre de vivre…

Sur ces mots, j’adresse un regard à mon ami, le Père Noël. Celui-ci a compris que je dois m’en aller et me salue d’une main. Nous nous reverrons une autre fois. Je m’élève ensuite dans le firmament étoilé et m’éloigne de ce petit groupe, avant de disparaître dans un portail que je venais de faire apparaître. Désormais, je laisse ce monde entre leurs pattes. Je ne peux qu’espérer qu’ils réussiront à reconstruire ce monde, et qu’avec le temps, ils feront le deuil de tous ceux et celles qu’ils ont perdu. Et maintenant, il est temps pour moi de rentrer chez moi, auprès de ma propre famille…

Annotations

Recommandations

Jean-Marc GACHAN
Liban : A Momentary Lapse of Reason.
Liban : Bref épisode d'une guerre sans raison apparente, sauf, selon moi: le mauvais œil...
Sur demande de mon psychiatre : écrire la cause de l'angoisse et de l'obsession et de la paranoïa, précis, concis, le strict minimum...
22
6
0
4
Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
22
29
326
73

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0