Épisode 70

5 minutes de lecture

Milobellus


À la grande surprise de Tiplouf et de ses amis, Pikachu et Matoufeu sont non arrivés ici les premiers, mais je suis aussi présente dans cette pièce. De chaque côté de moi se trouvent Roigada et Gardevoir. Nous avons décidé d’attendre que toute la Team Pancakes soit présente afin de commencer ce que nous avons à leur dire.

— Approchez, dis-je aux autres membres qui viennent tout juste d’entrer. N’ayez pas peur. Tout ce qui sera dit ici restera entre nous.

— J… Je ne m’attendais pas à v…vous voir ici, Milobellus, commente le jeune Tiplouf, nerveusement. Est-ce qu’on a f…fait quelque chose de m…mal ?

— Mais non ! Je vous assure… Gardevoir et Roigada vont vous expliquer pourquoi nous vous avons réunis ici. Je tenais simplement à être présente pour un léger détail.

Alors, les quatre membres restant viennent s’asseoir au premier rang devant nous, alors que nous nous tenons tous debout, devant eux. Il n’y a que Ronflex qui s’assoit par terre, bien sûr. Je fais signe à Gardevoir d’avancer, elle hoche la tête et leur dit :

— Comme vous le savez déjà, mon espèce est connue pour prédire l’avenir, depuis la nuit des temps. C’est un fait, j’ai des visions. Et depuis plus d’une semaine environ, il m’arrive de voir votre groupe grimper le Mont Victoire dans un avenir prochain, sous ces apparences. Seulement, ma vision s’embrouille, plus vous grimpez ses étages.

— Ses étages ? répète Pikachu. Vous voulez dire… que…

— Effectivement, il s’agit d’un donjon mystérieux, répond Roigada. Voilà pourquoi nous sommes tous ici. Le Mont Victoire est reconnu pour être seulement accessible qu’aux membres de Grade Platine, seulement vous êtes toujours au Grade Argent.

— Officiellement, remarque Gardevoir en faisant des guillemets avec chaque main.

— Nous avons pris la décision de vous donner accès à ce grade, puisque vous nous avez beaucoup aidé à Bekipan Ville, durant ces dernières semaines, leur dis-je avant de m’avancer un peu plus vers eux. Bien entendu, vous ne l’avez pas acquis de la façon authentique, puisque les guildes ont toutes été mises en pause pour quelque temps, mais nous croyons que vous êtes désormais assez forts et rusés pour comprendre tous les pièges de ce donjon. Il s’agit du donjon mystérieux le plus redoutable de ce continent.

Tous les membres de la Team Pancakes s’échangent des regards à la fois choqué et étonnés.

— Vous seriez prêts à briser des règles pour nous ? commente Tiplouf. Pourquoi ?

— Comme votre cheffe vient de vous le mentionner, formule Roigada, nous avons jugé que vous avez le niveau nécessaire pour combattre les Pokémon de ce donjon. Seulement, nous devons vous prévenir qu’il s’agit d’un labyrinthe d’une vingtaine d’étages. Vous y passerez probablement une journée entière à le parcourir. Il vous faudra tout le matériel nécessaire pour explorer cet endroit.

— Donc… nous partons en mission ? demande Pikachu.

— En quelque sorte, réplique Gardevoir. Si nous vous y envoyons, c’est justement parce que dans mes visions, tu me sembles celui qui m’apparaît le plus…

— Ça explique sûrement mes rêves étranges, depuis un moment…

Pikachu se gratte la tête tandis qu’il réfléchit.

Il est à mon tour de parler :

— Une vieille légende raconte que le Mont Victoire soit lié à un Pokémon Légendaire, mais depuis des milliers d’années, personne n’a été capable de le trouver. Il est fort possible qu’il soit de retour parmi nous, si celui-ci a ressenti la vague de violence qui s’est propagée à travers notre continent. Peut-être sera-t-il en mesure de guider Pikachu dans sa quête.

— Un Pokémon Légendaire ? formule Matoufeu, curieux. Mais qui ça pourrait bien être ?

— Ça, mon enfant, je l’ignore. Même moi, j’ai vécue toutes ces années et je n’ai jamais été capable de trouver la moindre trace de Pokémon Légendaire au vingtième étage. Peut-être que si j’y allais en ce moment, ce serait différent. Toutefois, ma présence est nécessaire à Bekipan Ville, en ce moment. J’ai une guilde à reconstruire de ses cendres.

— Je… je comprends, Mama Milo…

Voilà bien un petit surnom que je n’avais pas entendu depuis quelque temps. J’esquisse un sourire. Même s’il est devenu un Matoufeu, il reste toujours le même Flammy que tout le monde connaît. Je remarque ensuite que Ronflex semble préoccupé.

Je me tourne vers lui pour lui demander :

— Qu’y a-t-il, mon enfant ? Quelque chose te tracasse ?

— C’est juste que… si nous devons partir maintenant, serons-nous de retour à temps pour notre mariage ? dit ce dernier avant de baisser son regard vers Lucario. Nous l’avons planifié pour le début de décembre, pour l’anniversaire de mariage de mes parents, mais juste nous rendre au Mont Victoire pourrait nous prendre un mois…

— Ah bon ?! s’exclame Lucario. On ne peut pas prendre de voiture ?

— Malheureusement non. Il n’y a pas de chemin qui se rend jusque-là et la voie des airs est à proscrire aussi, parce que le donjon est équipé d’un mécanisme de protection qui lance des attaques à quiconque s’approcherait trop près du sommet, sans même parcourir les vingt étages. Ne demandez pas comment, mais quelques-uns de nos collègues ont déjà essayés et se sont retrouvé avec les ailes cassées pour quelques mois.

— Eh bah ça alors… couine Tiplouf, qui n’en revient pas.

— Oui, répliqué-je. Nous aurions pu encourager la capitale d’investir dans un projet de routes menant au Mont Victoire, mais d’autres maîtres de guildes et moi, nous nous sommes rendu compte à quel point cette montagne est dangereuse et ne devrait pas être si facilement accessible. Voilà pourquoi il s’agit d’un endroit interdit aux Pokémon de grades inférieurs à Platine. De votre côté, vous avez suffisamment d’expérience pour y survivre.

— Mais on fait quoi pour notre mariage, alors ? fait Ronflex. On le repousse ?

Tiplouf est celui qui répond à cette question :

— On peut toujours nous rendre au Mont Victoire au printemps, non ? On pourra très bien s’entraîner durant l’hiver et nous y rendre, quand la température sera mieux.

— Je ne crois pas que ce soit une bonne idée, Tiplouf, réplique aussitôt Gardevoir. Mes visions sont claires et précises : il vous faut vous y rendre le plus tôt possible. Je dirais… avant les premières neiges. Le Pokémon Légendaire risque de partir d’ici le nouvel an.

— Miiiiiiince… pleurniche Ronflex.

— Il reste toujours une autre solution, suggère Lucario. On peut se marier avant la date prévue et n’inviter que quelques amis… Je suis sûr que tes parents comprendront.

Je vois que tous leurs amis approuvent à ce qu’il vient de dire. Le gros Pokémon hésite un moment, puis hoche la tête. Au moins une chose de régler. J’ai conscience qu’il voulait le faire le jour de l’anniversaire de ses parents, mais Gardevoir a raison. Si Pikachu veut courir la chance de rencontrer le Pokémon Légendaire, c’est maintenant ou jamais qu’il doit partir avec son équipe. Je me tourne alors vers ma très chère garde du corps et dit :

— Chérie, il nous faut contacter Magirêve tout de suite, ainsi que Givrali, Prinplouf, les Ronflex. Nous avons aussi besoin d’un gâteau et de décorations…

— Pardon !? s’étouffe Ronflex qui bondit sur ses pattes. Si vite ?! Mais je n’ai même pas préparer mes vœux de mariage !

— Ça ne fait rien, mon chou, réplique Lucario, avant de prendre la patte de son fiancé. Le plus important est que je passe le reste de ma vie à tes côtés. Au pire, nous ferons une grosse fête à notre retour, pour célébrer la fin de notre voyage de noce.

— Tu parles d’un voyage de noce… J’vais perdre tout mon poids à force de marcher…

Tout le monde dans la pièce éclate de rire, sauf lui. Sacré Ronflex… Il est chou.

Annotations

Recommandations

Jean-Marc GACHAN
Liban : A Momentary Lapse of Reason.
Liban : Bref épisode d'une guerre sans raison apparente, sauf, selon moi: le mauvais œil...
Sur demande de mon psychiatre : écrire la cause de l'angoisse et de l'obsession et de la paranoïa, précis, concis, le strict minimum...
22
6
0
4
Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
22
29
326
73

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0