Épisode 65

5 minutes de lecture

Milobellus


L’heure avec un grand H est arrivée. Nous sommes le soir du 31 octobre et tous les civils sont à l’abri alors que nous, les secouristes, nous patrouillons à l’extérieur des bâtiments. Jusqu’à présent, tout va bien, mais les lampadaires commencent à clignoter autour de nous. Beaucoup de nos bâtiments sont protégés par des mécanismes de défense et des pièges par-ci par-là. Sur la radio de la plupart des smartphones de mes collègues de travail, on apprend que des explosions ont eu lieu dans quelques villes du monde. Les attaques ont commencé après minuit, dans leurs fuseaux horaires. Il ne manque plus que quelques minutes avant que Bekipan Ville ne soit attaquée, ainsi que Poképolis et probablement les autres communautés de notre région. Je tremble un peu de colère, alors que Gardevoir essaie de me calmer, une patte sur mon dos.

— Ils étaient sérieux, je marmonne pour moi-même. Comment avons-nous pu être aveugles à leur menace ? J’ai failli à ma tâche, en tant que Maîtresse de Guilde.

— Ne dites pas ça, Milobellus, formule Roigada, qui se tient à ma droite. Ils ont été discrets pendant de nombreuses années. Nous ne pouvions pas prévoir un tel désastre.

À ces mots, les lumières des lampadaires s’éteignent. Un à un, les smartphones et appareille électriques de nos compagnons cessent de fonctionner. J’en étais sûre. La secte est en train d’attaquer tout ce qui nous lie au monde. J’entends déjà nos compagnons qui paniquent dans les rues, alors qu’ils ne voient plus rien. Le ciel est couvert de nuages et cache les rayons de la lune, ainsi que plusieurs étoiles. Devant nous, quelques Pokémon Feu éclairent la route, alors que des Pokémon Électrique les imitent avec la capacité Flash.

— Ils sont là ! hurle un collègue derrière nous.

Je vois des figures encapuchonnées qui surgissent de nulle part, par dizaines, par vingtaines. Ils ont pénétré nos défenses comme par magie. Ils sont tous équipés de lance-flammes synthétiques ou bien de bombes qu’ils lancent dans tous les sens. Le chaos éclate alors que déjà, des Pokémon s’entre-tuent devant nous. Des heures et des heures de préparation et nous nous faisons avoir comme des débutants !

Roigada invoque alors Danse-Pluie, ce qui éteindra les flammes pour au moins cinq minutes, dans un rayon d’un kilomètre. D’autres Pokémon Eau lance la capacité, à quelques secondes près. Devant nous, Pikachu de la Team Pancakes s’élance et de ses joues sortent Fatal Foudre qu’il envoie dans une figure encapuchonnée. Cette attaque, amplifiée par la pluie, affecte alors quelques-uns de ses compagnons qui sont tous assommés sous l’impact. D’autres Pokémon Électrique font comme lui.

— Gardevoir, envoie le signal ! formulé-je.

Elle hoche la tête et aussitôt, autour de nous, nos Pokémon de support invoquent Mur Lumière et Reflet autour de chacun d’entre nous. Le Ronflex de la Team Pancakes fonce dans un tas d’ennemis et les écrase sous son poids. Alors, Riolu lance sa capacité Aurasphère vers l’un de nos assaillants. Les lance-flammes synthétiques ne produisent plus que de la fumée. Les Pokémon masqués sont obligés d’employer leurs propres attaques. L’un d’entre eux emploie Séisme et la plupart de nos hommes sont touchés.

— Machopeur ! lance Nidorina, à notre droite.

Je me tourne pouvoir que l’un de nos concierges a reçu un projectile droit dans son crâne. Il est tombé, raide mort. Nos ennemis sont armés de flingues, si ça se trouve. Matoufeu l’a compris, car il vient de bondir sur celui qui a tué Machopeur et lui tranche le bras avec ses puissantes griffes. Je m’avance parmi les membres de la Team Pancakes et lance Laser Glace sur un nouvel individu masqué qui vient d’atterrir au sol. Je reconnais son plumage.

— Pas la peine de te cacher, Corboss ! Je sais que c’est toi !

— À la bonne heure !

Elle enlève son masque et la cape qui lui recouvrait une partie du corps et s’élance dans ma direction, armée d’un couteau qu’elle vient tout juste de mettre dans son bec. Elle fonce droit sur moi avec Tranche-Nuit, je riposte avec Ouragan. Confuse et terrifiée par l’énorme bourrasque, Corboss se retrouve propulsée dans les airs et est repoussée plus loin. Pendant ce temps, d’autres figures encapuchonnées surgissent dans la mêlée.

— Corboss !? s’exclame Roigada. J’en étais sûr ! Elle nous a trahis !

M. Mime et Feuforêve nous rejoignent. Ils étaient à l’intérieur de l’académie.

— Patronne ! Il y a des types qui sont rentrés ! nous lance Feuforêve.

— Gardevoir, Salade ! appelé-je. Suivez-les !

Mes deux gardes du corps hochèrent la tête et suivirent M. Mime, alors que Feuforêve se posa à côté de moi. Elle était à bout de souffle, mais ne comptait pas m’abandonner. Un peu plus loin, sa mère Magirêve venait d’abattre trois disciples d'Yveltal avec une attaque puissante. Je me penche vers Feuforêve lorsque je remarque qu’elle est affaiblie.

— Ils m’ont touché, patronne. Je suis désolée…

Roigada s’empresse de bondir par-dessus ma queue et sort une baie Sitrus de son petit sac, qu’il offre aussitôt à la Pokémon Spectre. Elle en prend une bouchée et aussitôt, se sent mieux. L’effet magique du fruit lui redonne de l’énergie.

— Pikachu ! lance Tiplouf. À ta droite !

Je tourne mon regard vers ce qui semble être un très grand Pokémon qui fonce dans sa direction. Je crois qu’il s’agisse d’un Rhinoféros du camp ennemi, car je viens de repérer sa corne. Lucario s’interpose et lui casse la mâchoire avec un solide coup de pied. Pikachu se retourne alors qu’un autre Pokémon s’apprête à tomber sur lui. Tiplouf le rattrape et le tire.

Nos ennemis sont de plus en plus nombreux.

— N’abandonnez pas, mes enfants ! hurlé-je. Je crois en vous !

Nidorina fonce devant moi afin de me protéger d’une attaque qui m’était destinée. Celle-ci trébuche et s’effondre devant Roigada.

— Nidorina ! crié-je.

Mon conseiller se penche pour prendre son pouls et se tourne vers moi afin de me dire :

— Ça va, elle respire encore !

Folle de rage, je lance un autre Laser Glace à l’individu masqué qui venait de projectile dans mon amie. Le masque du Pokémon lui échappe du visage et je vois qu’il s’agit de Canarticho. Mon attaque recouvre tout son corps, il est solidifié sur place, dans un gros glaçon. Je vois rouge. Ainsi donc, la lettre avait raison. Nous avions des membres du culte chez nous, depuis tout ce temps… Comment ai-je peu être aussi idiote de recruter chez eux ? Ils m’ont bien eu… Au moins, je me console à l’idée que beaucoup d’entre eux ont été tués lors de l’explosion qui a emporté notre quartier général.

Soudain, une impulsion électromagnétique sur un rayon de plusieurs mètres balaie tout le centre-ville. Plusieurs d’entre nous sont propulsés dans les airs, d’autres assommés, certains sont même tués, amis et ennemis compris dans le lot. Ronflex se pousse devant moi pour absorber une partie de l’attaque et s’évanouit sous le choc. L’attaque terminée, je lève mon regard vers le ciel et détecte un véhicule volant qui lance un autre missile dans notre direction. Lucario s’élance dans les airs et détruit le projectile avec son Aurasphère.

Je vois alors ce véhicule exploser, puis un autre appareil volant survoler notre ville. Aussitôt, une créature bondit hors de ce dernier et tombe tout droit devant moi, avant de foncer tout droit dans un groupe de membres du culte. Le véhicule baisse un peu, jusqu’à ce que j’aperçoive un Dimoret et un Capidextre se poser près de Roigada et moi. Ils s’agenouillent par respect, un moment. Nous sommes bouches-bées alors qu’ils se retournent pour aller rejoindre leur chef de groupe.

— J’y crois pas… marmonné-je pour moi-même.

— Le Fléau Pourpre est de retour ! s’exclame Feuforêve, aussi choquée que moi.

Mais comment ont-ils fait pour revenir ici aussi vite ?

Annotations

Recommandations

Jean-Marc GACHAN
Liban : A Momentary Lapse of Reason.
Liban : Bref épisode d'une guerre sans raison apparente, sauf, selon moi: le mauvais œil...
Sur demande de mon psychiatre : écrire la cause de l'angoisse et de l'obsession et de la paranoïa, précis, concis, le strict minimum...
22
6
0
4
Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
22
29
326
73

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0