Épisode 35

5 minutes de lecture

Bulbizarre

Bon bah, puisque mon frère s’est encore tiré pour aujourd’hui, nous avons décidé de partir sans lui. Pikachu est avec nous, pour changer. Celui-ci est un peu plus bavard qu’il y a quelques jours, mais se contente de rester à l’écart pour réfléchir à ce qu’il a dit à mon frère. Il ne l’aime pas. Ce n’est pas de sa faute. Faut qu’il arrête de culpabiliser. Même moi, je suis passée par-dessus ma rupture avec Arcko et je suis reconnue pour mes crises de larmes !

Bon, j’avoue que je suis aussi une chieuse confirmée mais j’essaie vraiment de changer pour le bien de notre équipe. Aussi, je commence à m’habituer au rythme de nos journées. Lever, bouffe, entraînement, bouffe, entraînement, bouffe, dodo. C’est comme ça depuis quelques jours, mais aujourd’hui, on va explorer un donjon mystérieux à l’est de notre ville.

On a reçu quelques requêtes qui pourraient sûrement nous aider à faire grimper notre grade d’équipe. Maintenant que Goinfrex et Riolu sont des nôtres, on est même monté de Normal à Bronze. Je suis quand même la membre le plus faible de notre équipe, alors je reste en arrière du groupe, avec Pikachu. Les autres font le plus gros du travail. Parfois, je lance ma fameuse Poudre Dodo pour immobiliser un adversaire et je prends des notes dans ma tête, sur tout ce qui rend ce donjon si unique.

Ici, on dirait une usine électrique, mais parfois je vois de grosses pierres et des stalagmites, ainsi que des stalactites par endroits. C’est comme si ce donjon mystérieux vivait sa propre crise d’identité. On l’appelle le Repère Foudroyant, justement parce qu’il contient plusieurs Pokémon Électriques, ainsi que des Pokémon Roches. Un peu plus tôt, nous avons croisé un Racaillou étrange qui nous a lancé l’attaque Éclair, mais Pikachu a riposté avec une Explosigraine de son sac. Il parle très peu, Pikachu, mais il est fort… Très fort…

Là, nous prenons une courte pause dans une salle où il n’y a pas de Pokémon sauvage. Je bois une gorgée dans ma bouteille d’eau alors que Riolu vérifie son inventaire. Goinfrex s’étire un peu, alors que Flamiaou guette les environs. Je crois que nous avons grimpé au moins quatre étages jusqu’à présent et retrouvé trois objets perdus.

— Il ne nous manque plus qu’à retrouver le Krabby et nous pourrons rentrer chez nous, dit Pikachu qui s’approche de moi. Ça va, tu tiens le coup ?

— Oui, Pikachu. Merci de t’inquiéter.

— Tu étais toute essoufflée avant qu’on prenne notre pause.

— Je sais… Je ne suis toujours pas aussi en forme que vous.

— Ne t’en fais pas, ça viendra.

Il est gentil. Je comprends très bien comment mon frère a pu tomber sous son charme. Même amnésique, notre ami a développé de très bonnes valeurs en si peu de temps. J’imagine que ce ne sont pas des trucs qui s’oublient facilement.

— C’est bon, les gars, déclaré-je après avoir refermé ma bouteille. On peut reprendre la route ! Faut faire vite, avec que le système nous expulse dehors.

— Très bien, réplique Riolu. Je suis prêt.

— Moi aussi, répond Flamiaou.

Ainsi donc, nous continuons tous à explorer ce donjon mystérieux. Nous croisons en chemin quelques Nosferapti sauvages, d’autres Racaillou électriques et parfois, des Taupiqueur. Cet endroit est si étrange… J’ai l’impression de marcher à travers un cauchemar. On ne sait jamais sur quoi on va tomber.

Enfin, nous trouvons l’escalier qui mène à l’étage suivant. Nous le grimpons et arrivons au cinquième étage. Le nouvel endroit ressemble au dernier, mais nous pouvons voir quelques objets éparpillés sur le plancher près de nous. Pikachu est sur le point d’aller les examiner quand Flamiaou le retient par la queue avec ses dents.

— Attends ! lance Riolu. C’est un piège, regarde !

Le Pokémon Combat sort une Gravalroche de son sac et le tire en direction du tas d’objets, qui se brise aussitôt avec un piège à ours qui s’enclenche sur celui-ci. Pikachu frétille de peur. Pour être franc avec vous, moi non plus, je n’ai pas vu ce piège. Flamiaou et Riolu ont bien fait de retenir notre ami.

— Soyons plus prudents, soupire Riolu.

Il sort un gadget de sa poche, offert par la guilde. Celui-ci a une lumière qui clignote à chaque seconde. Cela nous permet de savoir si nous sommes près de notre cible. Le Krabby a été détecté par les experts de notre guilde et on nous envoie un signal pour nous dire qu’il est ici, dans cet étage. Le Pokémon Combat range l’appareil dans son sac et nous dit :

— Il ne devrait plus être très loin.

— Ah… ça veut dire qu’on va pouvoir rentrer chez nous, soupiré-je de soulagement.

— Pas si vite, Bulbi, commente Flamiaou. Faut encore qu’on se trace un chemin jusqu’au Krabby… et j’ai comme qui dirait l’impression que les Pokémon sauvages sont un peu plus forts, chaque fois qu’on monte en étages.

— Oui, je sais. Je ne suis pas idiote.

Je dis cela alors que je réajuste le foulard de mon cou, avec le badge qu’on m’a assigné pour la Team Pancakes. Désormais, on n’a qu’à appuyer sur un bouton équipé là-dessus et les Pokémon de notre guilde nous téléporterons à l’extérieur du donjon mystérieux. Il s’agit d’une invention de Roigada, qui a voulu qu’on le reste. Ça nous permettra ainsi de sauver plus de Pokémon en détresse, par jour.

Tandis que nous sommes sur le point d’entrer dans un corridor, un Racaillou électrique se manifeste devant nous. Aussitôt, Riolu, derrière nous, lance à Goinfrex :

— Chéri ! On fait comme je t’ai dit !

Aussitôt, Goinfrex court devant nous, se laisse tomber sur le dos et Riolu s’élance pour ensuite bondir sur le bedon de son fiancé, tel un tremplin et s’envole en direction du Racaillou qui se prend le pied de notre ami dans la tronche. Riolu revient alors sur ses pas, alors que son partenaire de vie se relève, sans problème. Flamiaou et moi, nous sommes bouche-bées, alors que Pikachu se gratte derrière la tête.

— Eh… c’est une manière comme une autre de combattre, dit enfin notre ami chat, qui ne peut s’empêcher de sourire. Ils ont du cran, il faut l’admettre.

Pendant ce temps, Riolu et Goinfrex se tapent les mains et s’embrassent. Ils font vraiment la paire, ces deux-là. Je ne peux m’empêcher d’admirer leur amour. J’espère qu’un jour, je trouverai quelqu’un d’aussi bien qu’eux.

Je sors de ma rêverie quand Pikachu décide de reprendre la route avant nous. Il renifle un peu certaines pistes dans ce corridor, comme s’il avait repéré quelque chose.

— Ce sont des traces fraîches, dit-il. Quelques Pokémon sauvages sont passés par ici.

— Je vois que tu as retenu mes leçons, dit Flamiaou à notre collègue. Bien joué, Blues !

— Restons vigilants, dans ce cas, formule Riolu qui se tourne vers nous. Nous risquons de tomber sur une embuscade, d’ici peu.

Comme mon frère et nos parents me le disent souvent : on n’est jamais trop prudent.

Soudain, à ma grande surprise, le corps de Riolu se met à briller sous nos regards ébahis. Son corps s’allonge devant nous et s’étire légèrement. Bientôt, une créature plus grande et plus robuste le remplace. Je crois déjà avoir vu ce genre d’espèce quelque part, mais je ne me souviens plus du nom. Toutefois, il n’a ni pics sur les pattes avant, ni sur son torse. La lumière est partie.

— Wow, chéri ! Tu as évolué ! s’exclame le plus petit du couple, qui donne une accolade au grand loup. Trop cool ! Ta fourrure est si douce !

— Eh bah dis donc ! Je ne m’attendais pas à changer comme ça, dit le Pokémon, dont la voix avait mué durant sa transformation.

Devant nous se dresse Lucario, le Pokémon Aura… et c’est notre allié.

Annotations

Recommandations

Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
27
34
659
73
A.C. Crossway
Un livre mal rangé, des souvenirs flous, une vague d'angoisse. Il en faut peu à l'homme pour tomber dans la paranoïa.
32
23
4
12

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0