Épisode 33

6 minutes de lecture

Tiplouf

Le lendemain, Pikachu est de retour à la maison. La Team Pancakes est en congé, puisque notre ami a besoin de récupérer encore un peu. Mon oncle Voltali et lui s’entraînent en ce moment sur la plage à lancer des attaques électriques sur un rocher. Mon protégé s’améliore de jour en jour. Je lui avais promis que je lui présenterai quelqu’un capable de lui apprendre quelques astuces, il s’agissait de lui.

Tonton Voltali bossait avant pour la centrale électrique de la ville. Maintenant, il travaille comme technicien qui répare des ordinateurs. C’est l’aîné de sa fratrie et aussi le plus responsable, d’après ce que m’a dit Papa. Il ne s’est jamais marié. Il n’est pas intéressé à fonder une famille, ni à se trouver une compagnonne de vie. Il prétend préférer la solitude.

— C’est bon… On peut arrêter pour aujourd’hui, sinon il ne te restera plus assez de jus pour demain, dit mon oncle à mon collègue. Je trouve que tu t’es nettement amélioré avec les conseils que je t’ai donnés. Continue à pratiquer tes lancers et d’ici peu, il n’aura personne à ton épreuve, sauf les Pokémon Sol, bien sûr.

— Merci pour vos précieux conseils, Monsieur, dit Pikachu qui s’incline poliment.

Mon oncle salut mon partenaire de combat, d’un hochement de tête, puis se dirige en direction de notre cottage. C’est bientôt l’heure du dîner et celui-ci veut préparer des pâtes. Quand à moi, je n’ai rien de mieux à faire de la journée, mais Pikachu et moi, on a promis à Roigada d’aller aider les autres membres de la guilde à nettoyer ce qui reste du quartier général. Ce qui reste sous les cendres et les nombreux débris… Ça me donne froid dans le dos. Hier, j’ai croisé Madame Nidorina qui balayait la véranda, en larmes de rage. J’avais de la peine pour elle, mais savais qu’il ne fallait pas lui parler. Elle a toujours été quelqu’un de distante, renfermée sur elle-même. On dit que les Pokémon sont parfois cruels avec elle, parce que c’est la maman du Nidoking de Fléau Pourpre. Moi, je ne la trouve pas méchante.

Pikachu me fait signe de le rejoindre, alors qu’il se dirige en direction des grottes qui mènent sous la guilde. Flamiaou et Bulbizarre devraient nous rejoindre plus tard. Je décide de suivre mon ami et garde silence, un moment. Nos échanges sont un peu limités depuis hier. J’ai l’impression qu’il m’en veut ou bien qu’il a quelque chose à me dire.

— Est-ce que j’ai fait quelque chose de mal ? lui demandé-je soudainement.

— Non… Rien. C’est juste que j’ai appris un truc sur toi, de Riolu et Goinfrex.

— Ah… bon ? Qu’est-ce qu’ils ont dit ?

— Que tu prenais soin de moi durant mon coma. Ils pensaient que nous formons un couple.

Je rougis. Mon cœur fait un bon dans ma poitrine. Mince… était-ce si évident que ça que j’en pince pour Pikachu ? J’ai envie de fuir. Soudain, il prend ma patte pour m’arrêter de marcher. Il la lâche aussitôt. Il a une expression grave sur le visage.

— Écoute Tiplouf… J’apprécie beaucoup tout ce que tu fais pour moi depuis que je suis arrivé à Bekipan Ville… mais ça n’ira pas plus loin, toi et moi… Je ne te vois pas comme tu me vois… Je suis désolé. J’espère que tu comprends.

Ce sont les mots que je ne souhaitais pas entendre, mais dont j’avais besoin. Évidemment que ça n’irait pas plus loin. Il n’est pas comme moi. J’esquisse un petit sourire en coin et hoche la tête. Je me dois d’encaisser ce rejet comme un grand.

— Oh ne t’en fais pas pour moi, Pikachu. J’ai conscience que pour toi, je dois plutôt passer comme un collègue de travail bienveillant. Je gère, tout baigne, tout va bien.

Je me retiens pour ne pas me mettre à rire de nervosité. Ce n’est pas la première fois que je me fais rejeter par quelqu’un, mais c’est la toute première fois que je ressens quelque chose d’aussi intense pour un autre Pokémon. Je ne dois surtout pas lui montrer que j’ai de la peine. Je ne dois pas m’effondrer devant lui. Mon honneur ne me le permet pas.

— Ce n’est pas ce que les tics de ton visage me disent, soupire Pikachu. Je suis désolé… Je ne pouvais pas te donner de faux espoirs. Je n’aime pas les garçons… Je ne suis même pas sûr d’aimer les filles non plus d’ailleurs. Ma priorité en ce moment est de retrouver tous mes souvenirs et je n’ai pas de place pour ce que tu recherches…

Il est accablé. Je déglutis. Je comprends tout à fait pourquoi il se sent ainsi, même si mon cœur craque déjà en mille morceaux. Après tout, je suis un peu con de tomber sous le charme d’un amnésique qui est arrivé dans ma vie, depuis environ deux semaines.

— Au moins, ce n’est pas comme si j’avais attendu une éternité pour te dire que je te trouve attirant, soupiré-je. Mais ne t’inquiète pas, je ne ferai rien d’inapproprié avec toi. Je suis un gentleman, tout de même !

Et là, je ris d’embarras en plaçant mes ailes derrière la tête. On misère ! Il doit sûrement se faire tout plein d’idées sur moi en ce moment.

— Je suis désolé, Tiplouf…

— Ne le sois pas. Je finirai bien par trouver quelqu’un qui sait ? Marisson semblait intéressé, l’autre jour… Mais il est parti.

— Ah, je n’avais pas remarqué.

Évidemment. Comment aurait-il pu ? Il n’est pas comme nous. Quand on est comme nous, on détecte facilement certaines choses. La façon dont les autres se regardent, dont ils se parlent, dont ils bougent… Et plus encore. Notre intuition est souvent plus développée que les Pokémon normaux, parce qu’on a passé notre vie à prévoir le pire.

— Ne t’en fais pas pour moi, je te jure que tout va bien… Mais si tu me le permets, j’aimerais être seul pour un moment… Tu comprends ?

Pikachu hoche la tête. Il va pour me faire une accolade amicale, mais je recule brusquement.

— Laisse-moi, dis-je sèchement. Maintenant, avant que je ne me fâche…

Je suis au bord des larmes. Il veut me dire quelque chose, mais au lieu de cela, je m’élance vers l’océan et je plonge dans l’eau pour noyer ma peine. Et je nage, nage et nage encore et encore, jusqu’à ce que me retrouve au fond de l’eau marine. Autour de moi, je peux voir plusieurs Pokémon aquatiques qui circulent près des algues, ainsi que quelques poissons tout à fait banals. Mes glandes lacrymales se vident peu à peu, se mélangeant à la mer qui m’entoure. Le froid ne me dérange même pas, ne me blesse pas.

Mon cœur est blessé, ainsi que mon ego. Je ne lui en veux pas d’avoir voulu me consoler, mais Pikachu doit comprendre que je vais devoir m’imposer des limites, pour préserver notre amitié. C’est toujours difficile d’essuyer un rejet, mais celle-ci est la pire de ma vie. Parce que je commençais à développer des sentiments pour lui. Parce qu’il n’est pas comme moi. Parce que je me sens seul. Et le pire dans tout ça, c’est que mes parents me manquent.

Je retourne à la surface et me retourne vers la plage. Pikachu m’observe, les oreilles aplaties derrière sa tête. Il pleure pour moi. J’ai honte. Il décide de s’éloigner dans une autre direction que celle des sous-sols de la guilde. Il s’en va plutôt vers la forêt. Je me laisse couler au fond de l’océan, tellement je culpabilise d’avoir réagi ainsi. Moi, sa bouée de sauvetage dans ce monde qui devient de plus en plus chaotique. Moi, son protecteur.

Comment puis-je affronter la réalité en face, maintenant que tout a été dit ?

Annotations

Recommandations

Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
27
34
659
73
A.C. Crossway
Un livre mal rangé, des souvenirs flous, une vague d'angoisse. Il en faut peu à l'homme pour tomber dans la paranoïa.
32
23
4
12

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0