Épisode 17

5 minutes de lecture

Pikachu

Nous nous sommes égarés. Fallait-il vraiment que je décide de rejoindre cette guilde ? Pas vraiment. Mais je voulais tant remercier Tiplouf pour sa bienveillance que j’ai sauté sur l’occasion de rejoindre son équipe. Donc, me voilà coincé dans la Team Pancakes, que ça me plaise ou non. Flamiaou semble s’amuser un peu plus que mon ami pingouin et moi, parce que ça fait plusieurs fois que je le vois lancer des orbes en direction de groupes de Pokémon sauvages et nous récoltons en retour, plusieurs Pokédollars et des objets de grandes valeurs que nous pourrons revendre au marché.

— Je commence à comprendre pourquoi vous aimez tant explorer ce donjon, Flammy et toi, dis-je à mon protecteur. Ça me semble être un très bon gagne-pain.

— Oui, mais nous ne devrions pas nous éterniser sur cet étage trop longtemps, sinon le donjon va nous sortir avec un bon coup de pied dans le popotin.

— Ah bon ? Pourquoi ?

— On pense qu’il s’agit du Créateur des donjons mystèrieux. Il aurait installé un mécanisme qui invoque une puissante tornade. Au bout d’un certain nombre d’heures, il nettoie l’étage et nous sort du donjon. Mais ne t’en fais pas pour les Pokémon sauvages. Ils ont de très bonnes cachettes pour éviter d’être repérés par ce mécanisme.

— Ah je vois… Voilà pourquoi nous sommes déjà au troisième étage…

— Oui, c’est ça.

— Nous sommes ici depuis très tôt, ce matin… Quelle heure est-il, à présent ?

— Je ne sais pas… Probablement l’heure du dîner ?

— Midi, dans ce cas. On ne devrait pas prendre une pause ? Je commence à avoir faim…

Tiplouf hoche la tête et fait signe à Flamiaou d’approcher. Le chat dépose ensuite son sac par terre et nous sortons nos collations. Il n’y a pas trop de Pokémon sauvages dans cette partie de l’étage, alors nous avons décidé de nous reposer ici. Je suis cependant fasciné par le nombre d’arbres autour de nous. C’est comme si nous nous trouvions dans la véritable nature… et pourtant, tout ceci est scientifique… voire magique…

— Alors, c’est qui le Créateur, selon-vous ? demandé-je avant de prendre une bouchée de pomme. Un de vos fameux Pokémon légendaires ?

— Ma théorie est qu’il s’agisse d’Arceus, commente Flamiaou avant de prendre une bouchée de saucisson, entre ses deux pattes. Papa m’a dit un jour qu’il a rencontré un expert des donjons mystérieux, lors de ses voyages d’affaires. Ça serait un cousin éloigné de Roigada, notre conseiller de guilde. Bref… ce fameux cousin disait qu’il a passé toute sa vie à étudier ce phénomène et que même lui n’arrive pas à comprendre comment ils ont été faits.

— Donc, étudier les donjons serait une perte de temps ?

— Pas forcément ! répond Tiplouf. C’est justement grâce aux experts que nous arrivons à apprendre comment survivre par ici. Sans vouloir te faire peur, Pikachu ; les donjons mystérieux sont connus comme une forme de divertissement touristique, dans notre monde. Ça fait donc partie de notre ADN culturel. Parfois, on retrouve même de puissants Pokémon sauvages qui vivent aux tous derniers étages et nos membres de guildes se font un plaisir de les combattre en duels. Beaucoup de Pokémon, qu’ils soient civils ou errants, adorent se mesurer à plus fort qu’eux. Ça nous permet d’améliorer nos stratégies.

— Le combat pour nous, les Pokémon, c’est comme une poignée de main, explique Flamiaou. On apprend à connaître nos adversaires de cette façon et parfois, on se tisse même des liens. Comment crois-tu que Tiplouf et moi sommes devenus amis ?

Je cligne des yeux et je jette un coup d’œil au pingouin et au chat.

— Vous vous êtes battus ? questionné-je.

— Mais non ! J’te fais marcher, pouffe Flamiaou. Mais c’est vrai qu’on s’est disputé pour un jouet, lui et moi. Ça ne s’est pas terminé avec des coups de becs ou de griffes, mais c’est tout comme. Depuis ce jour, on est comme des frères siamois. Pas vrai, Tippy ?

— Mm hmm ! J’avoue que ça m’a fait beaucoup de peine que tu partes cet été, sans même me dire au revoir. Mais là, tu es de retour et c’est tout ce qui compte !

Tiplouf s’élance et fait un câlin à Flamiaou qui ne l’avait pas vu venir. Notre ami pingouin étouffe presque son meilleur ami. Je ne peux m’empêche de sourire. Ils sont vraiment comme des frères. Ça me réchauffe le cœur qu’ils soient là pour me tenir compagnie. Le plus drôle dans tout ça est que je commence à m’habituer aux petits surnoms qu’on se donne. Même le fameux Blues qu’on a associé à ma déprime d’hier est employé ironiquement pour me décrire. Du moment qu’ils ne m’appellent pas Pipi…

Soudain, on entend des cris derrière nous. Je lâche ma pomme et je me retourne pour voir à ma plus grande surprise, Bulbizarre et une souris bleue qui courent dans notre direction, mais elles ne sont pas seules. Une horde de Pokémon sauvages les poursuivent.

— Au secours ! couine Bulbizarre. Tiplouf ! À l’aide !

— Bulbi !? Mais qu’est-ce tu fiches ici !? couine Tiplouf qui se lève d’un bond.

— Pas le temps d’expliquer ! Help me, Big Bro !

— Elle et son anglais… Arf !

Sur ces derniers mots, Tiplouf court en direction de sa sœur, Flamiaou sur ses talons. Je ramasse aussitôt le sac et nos provisions, alors que mes deux amis lancent des attaques en direction de nos adversaires. Bulbizarre se cache derrière moi, ainsi que la souris bleue.

— Mais qu’est-ce que vous faites ici ?! demandé-je.

— Je voulais voir mon frère et lui présenter mes excuses… pleurniche la grenouille, en état de panique. Mais ces méchants Pokémon ont commencé à nous attaquer alors qu’on cherchait pour les escaliers et… et… Ouaaaaaaah !

Elle pleure encore plus fort. Son amie essaie de la consoler.

— On s’est fait voler notre sac de provisions, dit l’inconnue. Au fait, je suis Marill. Enchantée ! Désolé de vous déranger au milieu de votre picnic.

— Je voulais… je voulais faire plaisir à Tiplouf en lui apportant un sandwich aux sardines… Mais j’ai tout perdu ! Ouaaaaaaaah !

— Allons, Bulbizarre, tu ne pouvais pas savoir que ces Pokémon sauvages étaient affamés…

— Maaaais ils m’ont faaaaaait peeeur… Snif !

J’ai de la peine pour cette fille. Je crois qu’elle est plus jeune que Tiplouf, mais j’ai cru comprendre qu’en général, elle est beaucoup plus sérieuse que lui. Et dire qu’hier, elle me tapait sur les nerfs. Là, je lui trouve un petit côté attachant.

— Vous avez quand même atteint le troisième étage, c’est quand même un exploit que vous nous ayez retrouvés, qu’à deux, déclaré-je. Par contre, je pensais que vous n’auriez pas la même expérience que nous…

— Les donjons changent à toutes les vingt-quatre heures, j’avais oublié de le mentionner, déclare Tiplouf qui vient nous rejoindre.

Derrière nous, Flamiaou vient d’éliminer plusieurs Chenipan et Aspicot qui avaient poursuivi Bulbizarre et Marill. Parmi eux, un Roucool prenait déjà la fuite.

— Mais ne savais-tu pas que ce donjon est dangereux pour un Pokémon de ton espèce, Bulbi ? fit Tiplouf à sa sœur. Il y a des Pokémon Insectes et des Pokémon Vol dans les parages. Tu aurais pu te faire tuer…

— Je sais… Je suis désolée… Je voulais seulement te faire un cadeau et m’excuser pour hier.

Bulbizarre baisse la tête, honteusement. Mon ami roule les yeux et se contente de caresser la tête de sa cadette. Même s’ils se chamaillent beaucoup, ces deux-là, je me dis qu’ils ont quand même une très bonne relation, s’ils arrivent à se pardonner ainsi.

— Ne me fais plus jamais une peur pareille, tu m’entends ? dit alors Tiplouf, qui se voulait à la fois affectueux, mais autoritaire.

— Oui, Tippy… J’ai compris… Je suis si désolée, si tu savais…

Sur ces mots, mon ami pingouin essuie les larmes de sa petite sœur.

Annotations

Recommandations

Jean-Marc GACHAN
Liban : A Momentary Lapse of Reason.
Liban : Bref épisode d'une guerre sans raison apparente, sauf, selon moi: le mauvais œil...
Sur demande de mon psychiatre : écrire la cause de l'angoisse et de l'obsession et de la paranoïa, précis, concis, le strict minimum...
22
6
0
4
Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
22
29
326
73

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0