Épisode 15

6 minutes de lecture

Tiplouf

Pikachu m’a vraiment surpris, hier, quand je lui ai dit mon secret. Bah, un secret qui n’en était pas tellement un dans le fond. Puisque tout le monde se faisait déjà des idées sur moi. Bref, ça n’a pas d’importance maintenant. Nous sommes au beau milieu du premier étage du Terrain d’entraînement, tel qu’on l’appelle dans notre guilde. Il est de mon devoir de sortir mes amis de ce donjon mystérieux, sains et saufs.

— Règle numéro trois, dis-je à mon ami rongeur. Toujours veiller à la sécurité de tes coéquipiers et la tienne. Mais ça, tu le savais déjà, j’imagine…

Je ris nerveusement alors qu’il m’affiche un air dépité. Il a déjà subi quelques morsures, mais nous veillerons à désinfecter ça plus tard. Pour le moment, nous devons éviter de croiser d’autres Pokémon sauvages et nous débarrasser de ceux qui risquent de nous suivre.

— Le but de chaque donjon est de trouver un escalier ou une échelle qui nous mènera à l’étage supérieur ou inférieur, explique Flamiaou qui s’approche de nous. Chaque donjon est construit de sorte qu’on a l’impression de se trouver dans une tour. Ou si tu préfères, une sorte de cube. Cependant, chaque échelle ou escalier est équipé d’un mécanisme de sauvetage qui nous permet de sortir directement du donjon, si on appuie sur un certain bouton. Pour aujourd’hui, tu dois apprendre à combattre, donc nous n’avons pas besoin de nous rendre au dernier étage, si tu n’en as pas envie.

— Là, je suis rassuré, avoue Pikachu.

— Ne t’en fais pas, Blues. Nous sommes plus forts qu’on en a l’air, Tippy et moi.

Mais il ne le lâche vraiment pas avec ce surnom, celui-là !

Minute… où en étais-je avec mes réflexions ? Ah ouais ! On doit se débarrasser de ce nid de Pokémon sauvages avant de chercher pour l’escalier.

— Voilà ce qu’on te propose, Pikachu, formulé-je. Tout d’abord, on va retourner dans la pièce qu’on vient de quitter. Flamiaou et moi, on va s’occuper des plus forts et tu n’auras qu’à abattre les plus petites créatures. Est-ce que ça te convient ?

— Ce n’est pas franc-jeu si je vous laisse faire tout le travail, réfute-t-il.

— Je sais, mais tu ne connais qu’une seule attaque, alors que nous, on a déjà quelques capacités dans notre arsenal…

— Il peut toujours se servir d’outils, me suggère alors Flamiaou.

Il pose ensuite quelques orbes, des Gravalroches ainsi que des objets tranchants en tous genres entre mon ami rongeur et moi. Pikachu choisit les cailloux et notre ami range ce qui reste dans notre sac de voyage. Je n’ai pas besoin de ces outils pour le moment, mais on va sûrement devoir s’en servir, durant nos prochaines missions.

— Bref, inutile de te dire de t’en servir à bon escient, expliqué-je mon protégé. Quand nous sommes dans un donjon mystérieux, tout peut arriver, après tout. Il peut y avoir des pièges partout, tout comme on peut tomber sur des objets abandonnés par d’autres explorateurs ou même l’ennemi. Les outils de ce genre, peuvent nous sauver la peau.

Pikachu m’observe d’un drôle d’air, comme s’il avait vu un fantôme.

— Qu’est-ce que t’as à me zyeuter comme ça ? demandé-je.

— Tu t’y connais drôlement en donjons…

— Normal ! Mes parents m’ont tout appris !

— Euh, les gars… marmonne Flamiaou. Faut pas traîner…

Ah ! C’est vrai. Je fais volte-face et me rend compte que nous sommes suivis. Je vois quelques Roucool et Rattata qui surgissent de là où nous sommes passés, un peu plus tôt et inspire un peu d’air avant de leur lancer un Vent Glace, cadeau de mon père. Aussitôt, deux des oiseaux tombent au sol, recouverts de givre alors que trois Rattata glissent sur la surface gelée que je viens de créer et ils trébuchent.

Flamiaou élimine le dernier rat qui a esquivé mon attaque avec une Flammèche bien placée, mais le troisième Roucool fonce en direction de Pikachu. Mon ami est sur le point de lui lancer une Gravalroche quand soudain, il reçoit une attaque Tornade en pleine figure. Je m’apprête à me déplacer pour l’aider, mais le chat m’en empêche.

— Attends… me murmure-t-il à l’oreille. Regarde.

Je décide de suivre son conseil et Pikachu se relève, lance la pierre tranchante à l’oiseau court dans sa direction, sous nos regards. Roucool évite l’objet, mais mon protégé n’a pas dit son dernier mot. Même qu’il disparaît, en l’espace d’une seconde pour réapparaître droit devant notre ennemi et fonce sur celui-ci. L’oiseau est repoussé vers ses alliés.

— Génial ! Tu viens d’apprendre Vive-Attaque ! lancé-je.

Au même moment, Pikachu retombe sur ses pattes, tout près du Gravalroche qu’il ramasse. Il reprend son souffle et se tourne vers nous.

— La diversion fait aussi partie de notre stratégie habituelle, remarque Flamiaou. Je vois que tu as déjà compris comment nos outils peuvent servir.

— Oui, mais… Pourquoi ces Pokémon veulent nous abattre ? nous demande alors Pikachu. Pourquoi est-ce qu’ils ne veulent pas communiquer avec nous ?

— Oh… ça ? Nous n’en sommes pas certains, mais mes parents m’ont raconté une légende, il y a quelques années… Il fut un temps où nous étions tous à l’état sauvage, mais où quelques-uns d’entre nous en avons eu assez de se battre parmi nos semblables. Alors ils ont décidé de former des colonies à l’extérieur des donjons. Ceux qui persistent encore n’ont jamais voulu vivre comme nous, j’imagine.

— C’est compliqué, tout ça, soupire-t-il.

— Oui, mais certains de ces Pokémon sauvages peuvent rejoindre notre cause, s’ils sont séduits par notre puissance ou notre esprit d’équipe, ajoute Flamiaou. Beaucoup d’entre eux ont besoin d’alphas pour survivre, après tout.

— Des alphas ? Tu veux dire, des chefs ?

— C’est ça, Pikachu. En gros, nous avons le potentiel de ramener des Pokémon sauvages avec nous et ils travailleront pour notre équipe, si nous avons besoin d’eux.

— Le chat n’a pas tort, remarque soudain un Rattata derrière nous.

Nous nous tournons vers l’une des créatures que j’ai gelées avec mon Vent Glace.

— Ah, et c’est maintenant que vous décidez de nous adresser la parole ? grogne Pikachu. Nous aurions pu éviter un combat inutile !

— Désolé mon p’tit gars, mais c’est pas comme ça que ça fonctionne dans les donjons. La loi du plus fort est ce qui motive beaucoup d’entre nous ici. Mes frères et moi, on recherche toujours d’excellents adversaires à combattre. Par contre, nous ne faisons pas le poids.

— Il est clair que nous vous avons battus, alors vous devriez battre en retraite, mec, répond Flamiaou qui s’installe entre Pikachu et moi.

— Je refuse de l’admettre, mais vous avez raison… Grrr…

— Comme tu peux voir, Blues, reprend notre ami chat, les Pokémon sauvages ont tous des raisons différentes pour rester à l’intérieur de ces murs. Certains veulent la gloire et la fortune, d’autres ne veulent que trouver des Pokémon à combattre. La plupart du temps, nous pouvons même raisonner avec eux.

Pendant qu’il dit cela à notre apprenti secouriste, nos opposants ont réussi à se séparer de ma prison de glace et prennent la fuite. Nous décidons de ne pas les suivre et prenons une direction opposée. Pikachu se remet tranquillement de ses émotions, alors qu’il vérifie partout où nous mettons les pattes. Nous nous arrêtons dans une nouvelle pièce, où nous trouvons un cours d’eau, une rivière qui coule vers le nord.

— Comment faites-vous pour ne pas vous perdre dans ces donjons ? me demande alors mon protégé. C’est un vrai labyrinthe…

— Ah, normalement on a des cartes laissées par d’autres explorateurs, mais… l’organisation des donjons change chaque fois qu’on visite ces lieux. En gros, une science inconnue transforme tant les étages qu’il nous faut nous adapter aux changements, chaque fois qu’on revient ici. Tous se fait de manière aléatoire.

Pikachu cligne des yeux, avant de formuler :

— En gros, nous sommes perdus… ?

— T’as tout compris ! répond Flamiaou, amusé.

Annotations

Recommandations

Jean-Marc GACHAN
Liban : A Momentary Lapse of Reason.
Liban : Bref épisode d'une guerre sans raison apparente, sauf, selon moi: le mauvais œil...
Sur demande de mon psychiatre : écrire la cause de l'angoisse et de l'obsession et de la paranoïa, précis, concis, le strict minimum...
22
6
0
4
Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
22
29
326
73

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0