Épisode 11

6 minutes de lecture

Tiplouf

Je m’inquiète pour Pikachu. C’est l’heure du dîner et c’est à peine s’il a touché à son assiette, alors que nous sommes assis à l’intérieur du réfectoire de la guilde. Flamiaou discute avec maman qui cuisine aujourd’hui, derrière le comptoir. J’ai cru comprendre que demain, elle va partir pour quelques jours dans le nord de la région avec papa. Ils doivent livrer un paquet important à un client important. J’aurais aimé les accompagner, mais il s’agit d’une région trop dangereuse pour des Pokémon de bas niveaux.

— Pikachu, tu devrais finir ton assiette… je dis à mon ami. Maman a mis une boulette de pomme de terre en plus, rien que pour toi…

— J’ai pas faim… soupire-t-il, en piochant dans son assiette avec sa fourchette.

— Est-ce que c’est parce que j’ai dit quelque chose de mal ?

Il fait non de la tête avant de répondre :

— C’est plutôt mes souvenirs qui me rendent comme ça. J’ai toujours des bribes de mon passé qui viennent me déranger… Je suis déconcentré depuis quelques heures. Vous me parlez et j’ai la tête ailleurs… Je suis désolé.

— Ça ne doit pas être évident pour toi… C’est moi qui suis navré. J’essaie de rendre ton expérience plus agréable, mais j’ai conscience que c’est difficile pour un amnésique d’absorber toutes ces informations. En fait, c’est ce que je crois.

Pour toute réponse, il prend une bouchée de pomme de terre recouverte de sauce au fromage. Il retrouve aussitôt le sourire. Je crois qu’il apprécie cette recette. J’ai demandé à maman d’essayer quelque chose de nouveau, rien que pour lui. Les souris aiment naturellement le fromage, alors je me suis dit qu’il aimerait cette sauce. Il y avait même quelques herbes fraîches de notre jardin. Quelques minutes passent, alors qu’il termine son assiette. Flamiaou a terminé de discuter avec maman et revient s’asseoir près de nous, avec un sandwich emballé qu’il pose sur notre table.

— C’est dingue comment Tantine m’avait manqué, remarque-t-il avant d’ouvrir l’emballage de son repas. Je viens d’apprendre qu’elle part pour la toundra avec Tonton Givrali. Elle t’en a parlé plus tôt, je sais, mais le truc qu’ils vont livrer, tu sais ce que c’est ?

Je fais signe que non. Maman ne m’a rien dit.

— Bah il parait que c’est un œuf de Pokémon.

Pikachu lâche sa fourchette et examine Flamiaou qui s’est installé devant lui.

— Un œuf de Pokémon ? interroge-t-il. Pourquoi prendre ce risque et apporter une chose si fragile dans les dangers de la toundra ?

— Mon père est un expert de la glace, Pikachu. Je crois qu’il sait ce qu’il fait.

— Oui, mais là on parle d’un futur bébé… À vous entendre, plus tôt, vous disiez que ce secteur est très dangereux. N’est-ce pas une mauvaise idée de ne partir qu’à deux ?

— Papa a grandi dans le nord, expliqué-je. Je ne m’inquiéterais pas pour lui, si j’étais toi.

Pikachu s’avoue vaincu. Pendant ce temps, je retourne mon attention sur le formulaire d’inscription où j’écris le nom de mes partenaires. Je n’ai pas besoin d’inscrire leurs adresses puisque Milobellus va s’occuper de mes amis personnellement, mais j’inscris nos informations de base, tels que nos espèces et nos capacités connues, et cetera.

— Mmm… ce formulaire me demande le nom de notre équipe, marmonné-je surtout pour moi-même. Le seul truc qui ne m’inspire pas du tout…

— Érable, dit aussitôt Pikachu.

— Érable ? interroge Flamiaou, qui s’apprêtait à mordre son sandwich.

— Oui. C’est l’un des arbres qui poussent chez Tiplouf. J’aime bien le sirop d’érable.

— Arrête, on va nous surnommer la Team Pancakes, pouffé-je de rire.

Pikachu et Flamiaou se tournent vers moi, comme si j’avais eu un coup de génie. Je regrette déjà ce que j’ai dit. On dit tout le temps que c’est en arrêtant de chercher qu’on trouve ce dont on a besoin. J’aurais sûrement dû fermer mon bec, pour une fois.

— Non, on ne s’appellera pas la Team Pancakes, boudé-je.

— Je vote pour, réplique Pikachu.

— Moi aussi ! renchérit Flamiaou, avec un sourire malicieux.

— Je vous hais… Team Pancakes, ça sera.

Alors que mes deux compagnons pouffent de rire, j’inscris le nom de notre équipe sur le formulaire avec mécontentement. Pendant ce temps, un bruit de fracas derrière moi me fait sursauter. Tous les Pokémon du réfectoire se tournent pour voir un Riolu, en mauvais état, qui vient de rentrer dans la pièce. Il est tombé par terre et appelle à son secours.

Rapidement, maman et quelques adultes responsables foncent en direction du jeune Pokémon, alors que des badauds se rassemblent déjà autour du blessé. Pikachu fait partie de ce groupe. Mais que se passe-t-il ? Il y a sacré brouhaha, je n’entends pas ce que Riolu dit à ma mère, alors qu’elle est penchée près de lui.

Quelques secondes plus tard, maman s’exclame :

— Le Fléau Pourpre est de retour !?

Tout le monde se tait. Aussitôt, j’entends des chuchotements dans la salle. Voilà un nom que jamais je n’aurais cru entendre de la bouche de ma mère. Ce nom qui provoque des terreurs chez tous les citoyens de Bourg Bekipan et probablement du reste de la région. Si le Fléau Pourpre est de retour, ça explique ce qui se passe dans les bois…

— Ce n’est pas bon… Ce n’est pas bon du tout… fait Flamiaou alors que Pikachu revient vers nous. Je n’ai vraiment pas choisi la bonne journée pour rejoindre la guilde.

Notre ami souris n’a pas l’air de comprendre la gravité de la situation. Évidemment, je ne peux pas lui en vouloir, puisqu’il est amnésique. Il s’installe à nouveau sur la chaise qu’il avait quittée, un instant plus tôt. Il se penche vers nous et chuchote :

— C’est qui le Fléau Pourpre ?

— Demande plutôt, c’est quoi, répond Flamiaou.

— Il s’agit des pires criminels qui soient dans la région, expliqué-je. Ils sont responsables de la mort de notre deuxième Maître de Guilde, Maître Dracolosse… J’étais trop jeune pour m’en rappeler, mais c’est bien avant que Milobellus ne soit promue au rang de Maîtresse.

— Autrefois, ils étaient l’équipe numéro un de cette guilde… poursuit Flamiaou, pour Pikachu. Tu dois maintenant te faire une idée sur ce qu’ils sont…

Pikachu se prend le menton. Il est tout aussi troublé que nous. Je ne m’attendais pas à ce que sa première journée à la guilde prenne une tournure si dramatique.

Nous entendons ma mère donner des ordres derrière moi. Le brave petit Riolu est transporté à l’infirmerie alors que d’autres responsables nous ordonnent de nous rendre dans nos chambres respectives. Les plus hauts gradés doivent se réunir de toute urgence dans la salle de réunion du quartier général.

— Qu’est-ce qui se passe ? demande Pikachu.

— Nous entrons en confinement, lui expliqué-je. Flammy ramasse tes affaires, on s’en va !

Je prends mon formulaire d’inscription, ainsi que ma plume. Pikachu, confus, attrape son morceau de pain et se le rendre dans la gueule alors que tout le monde joue des coudes pour sortir de la pièce, en courant. Il y a des cris d’horreur un peu partout à l’étage. Moi-même, j’angoisse, mais il est hors de question que je laisse le Fléau Pourpre me faire peur.

Rapidement, Flamiaou, Pikachu et moi, nous sommes forcés de suivre le reste des membres de la guilde qui sont de grades inférieurs. Nous nous rendons tous aux dortoirs, où j’entre dans la chambre de mes amis, accompagné. Aussitôt, je ferme la porte derrière moi et la verrouille. Notre ami chat se jette sous le lit, alors que mon protégé ne comprend pas comment il doit réagir. Ça se voit qu’il n’a jamais vécu dans le village de ces meurtriers en cavale. Je prie Arceus pour qu’il n’arrive rien à mes parents…

Annotations

Recommandations

Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
27
34
659
73
A.C. Crossway
Un livre mal rangé, des souvenirs flous, une vague d'angoisse. Il en faut peu à l'homme pour tomber dans la paranoïa.
32
23
4
12

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0