Épisode 6

5 minutes de lecture

Pikachu

Tiplouf et moi sommes passés directement dans sa chambre lorsque la dispute a éclaté entre Monsieur Givrali et sa fille Bulbizarre. Le ton a monté, au point où j’ai ressenti les murs vibrer près de moi. Madame Prinplouf a été assez gentille pour nous laisser emporter quelques plats avec nous, parce qu’elle savait que le reste du repas ne se déroulerait pas à table. Dommage.

Une fois assis sur le lit de mon nouvel ami, je jette un regard autour de cette pièce. Il est évident que Tiplouf est coincé dans la fin de son enfance avec des figurines sur les étagères, des crayons à colorier ici et là et des trucs plus matures, comme des romans et des jeux vidéo classés pour les jeunes adultes. Mon ami pingouin semble divisé entre le monde adulte et celui de la préadolescence. Il y a des affiches sur tous les murs, de super héros à acteurs de différents films de genres différents. Seize ans… C’est vraiment l’âge casse-gueule, quand on y pense.

Je n’arrive pas à me souvenir de ma propre chambre. Je sais toutefois que j’ai quelque chose en commun avec Tiplouf : les jeux vidéo. Il a quelques consoles reliées à un écran de télévision 4K HD, beaucoup trop dispendieux pour moi, mais je me dis que ses parents doivent toucher à un excellent salaire.

— Donc, dis-je en te tournant vers Tiplouf. C’est qui le type que tu devais me présenter, demain ? Celui qui m’apprendra à me battre ?

— Eh, je ne peux pas te promettre qu’il sera là, c’est quand même quelqu’un de très occupé. J’ai aussi d’autres contacts qui pourraient faire l’affaire.

— Oui, mais c’est qui ? Est-ce un ami… un oncle ?

— Oui, répondit Tiplouf avant de s’asseoir sur le siège de son pupitre d’ordinateur.

Ce n’est pas une réponse. Il le fait exprès ou quoi ?

Je remarque un sac à dos au fond de la pièce qui déborde de matériaux scolaires. Ne disait-il pas qu’il avait gradué, tantôt ? Je l’ai entendu lors d’une conversation avec sa mère, pendant qu’ils préparaient les plats.

— Sinon, tu as quel âge ? me demande alors Tiplouf, qui se tourne vers moi.

— Je crois que j’ai seize ans… pourquoi ?

— Cool ! Ça nous fait un point en commun ! Toi aussi, tu es sur le marché du travail ? Comme je te l’ai expliqué, la Guilde Pokémon recherche toujours des ados pour travailler à temps partiels. Ceux et celles qui sont beaucoup plus dévoués à la tâche finissent par rejoindre leurs équipes à temps plein.

Mais laisse-moi répondre, bordel !

Je ne sais pas si je dois réprimander Tiplouf pour m’avoir manqué de respect depuis que nous nous sommes rencontrés ou me taire. Au moins, sa mère a raison de dire qu’il est une vraie pipelette. Il ne laisse personne glisser le moindre mot avant de débiter à une vitesse hallucinante. Énervé par son comportement, de petites étincelles sortent de mes joues et je sursaute pour tomber en bas du lit.

— C’était quoi ça !? couiné-je.

— Ah ! Tu sais produire de l’électricité ! C’est bon signe. Demain, tu pourras sûrement lancer l’attaque Éclair, si ça se trouve.

J’arrive à reproduire les étincelles, à ma plus grande surprise. Je tourne mon visage en direction du plat de fruits et vise la pomme au sommet de la petite montagne colorée. Je me concentre un peu jusqu’à ce que les étincelles quittent mes joues et foudroient ma cible. Celle-ci éclate aussitôt, du jus s’éparpillant partout.

— Tu disais ? déclaré-je. Je crois que je me débrouille assez bien, tout compte fait.

— Eh bah ça alors… Pour un amnésique, tu m’étonnes.

Tiplouf se lève de sa chaise et s’approche des morceaux de pommes qui sont tombées du bol. Il les ramasse avant de les jeter dans sa corbeille.

— Faut croire que c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas, je réponds.

— Du vélo ? C’est quoi ça ?

— Ne me dis pas que tu…

Tiplouf esquisse un sourire espiègle quand il se tourne vers moi. Encore une fois, il me taquine. Je commence à comprendre qu’il aime taquiner son entourage. Pas étonnant qu’il énerve autant sa sœur, suis-je en train de me dire, alors que je me réinstalle confortablement sur le lit de mon protecteur.

Je suis encore sous le choc d’avoir produit et contrôlé des étincelles – sans faire de jeu de mot douteux. Alors, c’est comme ça que se sent un Pokémon qui lance une capacité ? Puissant ? C’est un sentiment agréable.

— Qu’est-ce que tu veux de moi, au juste ? je demande à Tiplouf. J’ai de la difficulté à te comprendre depuis tu m’as trouvé dans les bois… On dirait que tu veux faire de moi ton apprenti, mais en même temps, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose de pas net, chez toi.

Tiplouf roule les yeux et m’adresse un air las.

— Bon, j’avoue que j’ambitionne beaucoup sur l’idée que tu deviennes mon partenaire dans la Guilde de Milobellus. Ça fait des mois que je me cherche un coéquipier, mais je ne sais pas si tu as le niveau qu’il faut pour me suivre dans un donjon mystère. J’irais bien en mission avec mes parents, mais ils prennent toujours des requêtes trop élevées pour moi.

— Dans ce cas, j’avais raison de croire que tes intentions n’étaient pas si bienveillantes que ça… Pour toi, je suis un pion pour ton image, n’est-ce pas ? Tu aides un Pokémon amnésique à rentrer chez lui et ça va t’aider à te faire un nom dans ta guilde. Je ne suis pas né de la dernière pluie, tu sais ?

— Ouf… tu es perspicace. Es-tu certain que tu n’es pas un Pokémon ?

Je fais signe que non et hausse les épaules.

— Si nous étions de véritables amis, je serai blessé par tes paroles, Pikachu. Mais sache que je ne t’en tiens pas rigueur. Tu as le droit de te méfier des Pokémon que tu ne connais pas. Tu ne sais pas où se trouve ta famille, ni ton clan… Je peux comprendre… Mais bon, j’ai quand même apprécié la dernière heure passée avec toi. Quand on travaille dans le milieu de secouriste, il faut s’attendre à tout.

— Est-ce si important que ça, ton métier ? Tu es quand même très jeune…

— Oui, c’est important pour moi ! Ça a toujours été le cas ! J’en ai marre de toujours devoir l’expliquer à tout le monde… Je veux faire comme mes parents, c’est tout !

Je ne m’attendais pas avoir cette discussion avec Tiplouf, mais je commence à mieux comprendre comment il pense. Quoi qu’il soit un peu nunuche en ce qui concerne le Père Noël, j’arrive quand même à lui trouver un côté attachant. Je suis certain de n’avoir jamais rencontré d’adolescent qui souhaitait devenir comme ses parents, un jour. D’habitude, on ferait tout pour s’en émanciper.

Je ne peux rien lui promettre, parce que je ne sais pas quand je repartirai chez moi. Seulement, l’idée de rencontrer Roigada et la cheffe de la Guilde Pokémon pourrait me mettre une sur piste importante.

— Bof… Tant que je suis coincé à Bourg Bekipan, pourquoi pas t’aider un peu ?

Le visage de Tiplouf s’illumine et il sautille de joie. Ensuite, il bondit dans mes bras pour me faire une accolade surprise. Je tombe à la renverse, alors qu’il m’ébouriffe la tête. Il a l’air de me prendre pour un frère, tout à coup…

— Eh ! je grogne. Stop !

Tant pis pour ma fourrure. Je la retoucherai plus tard. Au moins, Tiplouf est de meilleure humeur et cette conversation semble nous avoir rapproché un peu. Qu’est-ce qui se passera demain ? Je l’ignore. Je suis toutefois content de m’être fait un ami dans cette dimension étonnante, quoi qu’il soit un peu étrange…

Annotations

Recommandations

Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
27
34
659
73
A.C. Crossway
Un livre mal rangé, des souvenirs flous, une vague d'angoisse. Il en faut peu à l'homme pour tomber dans la paranoïa.
32
23
4
12

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0