Épisode 4

5 minutes de lecture

Tiplouf


Ce Pikachu est un malotru ! Pourquoi se fait-il que personne ne me croit quand il s’agit du Père Noël ? Pourtant, je suis certain de l’avoir rencontré, le vingt-cinq décembre dernier ! Il ne reste plus que deux mois avant nos possibles retrouvailles, en plus. Ma sœur ne croit même plus en lui et elle est plus jeune que moi ! Tout le monde me croit fou, me dit que je suis un adepte de la conspiration, mais c’est faux ! Un jour, ils verront que j’avais raison sur toute la ligne ! J’en mettrais ma patte au feu…

Non. Ça suffit les bêtises ! Je me gifle le visage pour me ressaisir, puis suis Pikachu et ma mère à l’intérieur du cottage. Foi d’Arceus ! Un jour, je réussirai à faire comprendre à mes proches que je disais la vérité ! Mais pour le moment, il faut que je me calme. Après tout, mon nouvel ami a besoin de notre aide. Ce n’est pas comme si je lui avais fait des promesses, mais je ne suis pas le genre de Pokémon à revenir sur sa parole. Maman a raison ; peut-être vaudrait-il mieux que nous allions rendre visite à Monsieur Roigada. Seulement, l’obscurité commence déjà à se répandre dans le ciel.

— Que dirais-tu de dormir ici pour la nuit ? propose alors ma mère à Pikachu. Demain, Tiplouf et toi irez au quartier général de notre bourg et peut-être qu’à partir de là, tu pourras retrouver le moyen de rentrer chez toi ?

— Pour dormir où ? couiné-je, curieux.

— Dans ta chambre, je suppose. Elle est assez grande pour y accueillir plusieurs Pokémon de ta taille et j’ai même un sac de couchage à lui prêter !

— Mais mamaaaaaan… !

— N’est-ce pas toi qui disais qu’il était ta responsabilité ?

Je me retiens de lâcher un juron, car je sais qu’elle a raison. Revenir sur ma parole serait odieux de ma part. Résigné, je hoche la tête.

— D’accord, mais c’est moi qui dormirai sur le plancher. Quelle idée, aussi de laisser l’invité dormir par terre.

— Eh bah, merci ! fait Pikachu. C’est gentil de votre part.

Je remarque alors que mon protégé regarde de tous les côtés. Il cherche quelque chose.

— Euh… elle est passée où, votre Bulbizarre ? demande-t-il.

— Sûrement cachée dans sa chambre, je réponds avant de hausser les épaules. Elle n’aime pas trop les inconnus, ma sœurette. C’est pour ça qu’elle est très réservée à l’Académie Pokémon du bourg… et très peu de ses amies viennent ici.

— Dommage, j’aurais aimé faire sa rencontre.

Je soupire et passe du côté de la cuisine. Ma mère a déjà préparé un ragoût de poisson et des options végétariennes. Notre famille est assez friande des fruits de mers, mais aussi des fruits et légumes qui poussent dans les jardins. Bulbizarre n’aime pas la viande de poisson, mais se nourrit parfois d’insectes, de fruits et de légumes. C’est une grenouille, après tout.

Alors que je pense à nos diètes respectives, je me tourne vers Pikachu, pour lui demander :

— Au fait, tu préfères quoi comme nourriture ?

— Je ne suis pas difficile. Tout m’ira, du moment que ce ne soit pas des champignons.

L’image mentale que je me fais de mon ami Paras, me rend mal à l’aise. Au moins, ce que nous pêchons dans la rivière n'est pas des Pokémon, mais de simples poissons tout à fait ordinaire. Aussi, je commence à me poser plusieurs questions sur la vie de mon nouvel ami. Pikachu doit sûrement venir de très loin…

— Est-ce que ta famille te manque ? demandé-je.

— Je ne sais même pas si j’en ai une, soupire-t-il, la tête base.

— Oh… pardon… Je suis bête…

Il observe ma mère qui ramasse des assiettes dans notre armoire. Je décide d’aller l’aider. Pikachu quant à lui va s’asseoir à notre table, la queue entre les jambes et les oreilles baissées. Décidément, son moral a grandement diminué depuis notre rencontre. Ça ne fait même pas une heure que je l’ai trouvé dans les bois et déjà, j’ai l’impression d’avoir passé plusieurs semaines avec lui. Il me rappelle étrangement quelques camarades du Bourg Bekipan. Je pense qu’il serait une bonne idée de lui présenter quelques Pokémon, demain. Peut-être que ça lui redonnera le sourire.

Je remplis un bol de ragoût de poisson que j’emporte à table, accompagné d’un plat de fruits. Pikachu ramasse une pomme qu’il croque aussitôt. Je constate qu’il se fige un moment, avant de remuer sa queue en forme d’éclair, sous la table.

— Génial ! Son goût est excellent !

Je ne peux m’empêcher de rougir. Après tout, il mange un fruit de mes propres récoltes. Notre jardin et notre verger sont mes plus grandes fiertés et j’adore les compliments que les gens nous font au quotidien. Même si je ne fais plus partie de l’Académie Pokémon, cette semaine, je leur ai apporté plusieurs paniers en guise de remerciement pour tout ce que les enseignants font pour votre communauté. Bourg Bekipan, c’est le seul endroit auquel je me sens véritablement chez moi. Bien entendu, j’y ai passé toute ma vie, mais je ne peux pas dénier que ce village a du charme. J’espère même que Pikachu puisse se joindre à notre guilde. Maman m’a quand même dit qu’il pourrait devenir mon partenaire, quelque temps…

— Si tu acceptes de m’aider pour les prochains jours, je te promets de t’en donner davantage, dis-je à mon invité. Vraiment, j’abuse, mais j’ai sincèrement besoin de ton aide. Il y a plusieurs requêtes dans notre guilde qui nécessitent des équipes de deux membres ou plus. Et puisque tu es un Pokémon Électrique et moi un Pokémon Eau… on pourrait très bien faire quelques petits boulots, ensemble. Qu’est-ce que t’en dis ?

Pikachu pose sa pomme devant lui et me regarde, d’un air ahuri.

— Quel genre de boulots ?

— Bah… escorter des Pokémon dans les donjons, secourir d’autre Pokémon en détresse, trouver des objets perdus… La liste est longue.

— Des… des donjons ?

Je cligne les yeux. J’ai oublié que Pikachu n’est probablement pas de ce monde. Pourtant, dans notre société, les donjons mystérieux font partie de notre quotidien. Peut-être que j’y vais un peu vite en affaires, avec lui. Peut-être serait-il mieux de commencer par la base.

— Sais-tu au moins te battre, Pikachu ? demandé-je, inquiet.

Il secoue la tête. J’ai de la peine pour lui. Ainsi donc, il est sans défense. Voilà qui s’annonce mal pour notre potentielle équipe. Et je ne sais pas comment lancer des attaques électriques, donc l’entraîner moi-même serait de la folie.

— Tu sais quoi ? Je connais quelqu’un qui pourrait sûrement t’aider avec ça…

C’est à cet instant que la porte d’entrée s’ouvre derrière nous. Un Givrali de grande taille entre, une cravate attachée à son cou et une sacoche remplie de documents, du côté droit. Celui-ci est épuisé après une longue journée de travail. Nous remarquons les cernes sous ses yeux, ainsi que quelques rides et petites cicatrices un peu partout à travers son pelage.

Un sentiment de fierté et d’admiration me remplissent quand je l’observe. Il ne fait même pas attention à Pikachu, ni à maman et moi, alors qu’il ôte ses accessoires qu’il lâche un peu partout. Il se déplace vers la table, pour ensuite s’éloigner en direction des toilettes du rez-de-chaussée. Je me demande ce qui l’a mis dans cet état, toutefois…

Pikachu se tourne vers moi, confus et me demande :

— Mais c’est qui… ce Pokémon ?

— Ça, c’est mon papa !

Annotations

Recommandations

Jean-Marc GACHAN
Liban : A Momentary Lapse of Reason.
Liban : Bref épisode d'une guerre sans raison apparente, sauf, selon moi: le mauvais œil...
Sur demande de mon psychiatre : écrire la cause de l'angoisse et de l'obsession et de la paranoïa, précis, concis, le strict minimum...
22
6
0
4
Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
22
29
326
73

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0