Épisode 2

5 minutes de lecture

Tiplouf

Ce Pikachu est étrange. Il me fait penser à l’un de ces Pokémon qui devraient normalement être consultés par les Nanméouïe et les Leveinard de mon clan, mais je me dis qu’il a sûrement ses raisons d’être perdu. Peut-être vient-il d’un pays différent ? Pourtant, son dialecte n’est pas si différent du mien. Peut-être qu’il s’est simplement cogné la tête. Je ne peux m’empêcher de me faire du souci pour lui. Les Pokémon sauvages peuvent être dangereux pour un voyageur solitaire. La meilleure des choses, serait de l’emmener chez mes parents. Ils pourraient sûrement nous aider.

— Sinon… tu viens de quelle région ? je demande. Tu parles bien notre langue…

— Euh… Je ne sais pas, me dit-il.

— Il doit bien y avoir un indice qui pourrait t’aider quelque part, non ?

La souris électrique secoue la tête.

— De toute façon, mes parents sont de grands secouristes, dis-je. Peut-être qu’ils pourraient t’aider à retrouver ton clan ?

— Des… Pokémon… secouristes ?

— Bah ouais ? Tu ne savais pas qu’on a tous des loisirs et des emplois ? Quel drôle de Pokémon tu es… ! Nous ne sommes pas que des bêtes sauvages, quand même !

— Pas besoin de t’énerver… Je suis juste… étonné.

Je me croise les pattes, car j’ai l’impression que ce Pokémon ne me prend pas au sérieux. Quoique… je réalise qu’il ne doit plus être habitué à notre monde, s’il est perdu à ce point. L’amnésie est-elle si dévastatrice que ça ? Je ne suis pas un expert de la santé mentale, alors tout ce que je peux faire, c’est montrer mon soutien.

— Tu me parlais des zumains, plutôt… C’est le nom de ton clan ?

— En quelque sorte. Il y avait de très grands bâtiments… des gens partout… Je me souviens d’un parc… d’une fontaine… plein d’arbres… Et même des voitures…

— Des watures… ? C’est quoi ça ?

— Euh… des véhicules ?

Je secoue la tête. Mais d’où vient-il ?

— Ce sont des engins qui permettent de nous déplacer sans bouger les pattes arrière, me dit-il. Mais te dire où je me trouvais avant, exactement… Je ne saurais dire.

— Je croyais que tu ne te souvenais de rien…

— Bah, oui et non. C’est flou dans ma tête…

Pikachu se prend le crâne et couine de douleur. J’ai de la peine pour lui. Je n’aimerais pas être à sa place. Puisque mes parents sont spécialisés dans le domaine du secourisme et qu’ils ont beaucoup exploré la région, je me dis qu’ils pourront l’aider. Pour le moment, il est de mon devoir de montrer à cet inconnu comment notre communauté est charitable. Après tout, il en tient de notre réputation en tant que membres de la Guilde Pokémon.

— Si mes parents ne peuvent pas t’aider à retrouver ton clan, j’aimerais te présenter quelqu’un. Elle, c’est la Pokémon la plus sage de tout de Bourg Bekipan !

— C’est-à-dire ?

— Milobellus ! Ma patronne.

— Ah parce que les jardiniers ne sont pas leurs propres patrons ?

J’ai envie de lui foutre une baffe pour ce manque de respect, mais je constate en le regardant qu’il est vraiment confus.

— Le jardinage est mon passe-temps, banane ! Comme mes parents, je suis secouriste. Mais puisque je n’ai pas encore de coéquipier pour explorer les contrées inconnues… bah je suis pigiste aussi… Alors… Je vends des baies quand je n’ai pas d’autre boulot.

— Ah bon… Donc… les secouristes, ils trouvent des gens comme moi et ils les ramènent à ton village, c’est ça ? Parce que je ne sais pas trop où tu veux en venir.

— Mais c’est quoi, des gens ? C’est les Pokémon de ton clan ?

— Euh… Tu sais quoi ? Laisse tomber…

Pikachu est découragé. Tout comme moi, il ne sait pas trop comment traiter le sujet. C’est la toute première fois que je rencontre un Pokémon avec des expressions aussi étranges !

Je décide de ne pas trop le contrarier. De toute façon, nous nous trouvons déjà près du verger où j’ai planté mes baies sauvages. D’ailleurs, en traversant les bois, on peut déjà voir ma mère qui arrose quelques plantes avec de minuscules jets d’eau qu’elle sort de son bec.

— Ah ! Tiens, te voilà Tiplouf ! s’exclame-t-elle alors que Pikachu et moi surgissons des arbustes. Je me demandais où tu étais passé… Oh tiens donc… Voilà qui est intéressant !

Devant moi se dresse une Prinplouf qui porte un tablier rose. C’est ma maman. Aujourd’hui, elle a pris congé de la Guilde Pokémon pour prendre soin des plantes de notre jardin. Mon papa n’est pas là, mais il ne devrait pas tarder à revenir du quartier général de la guilde. Je suis fier d’eux et ferais tout pour leur ressembler plus tard, seulement, je manque cruellement d’expérience et j’ai peur de les décevoir.

— C’est Pikachu, maman ! Je l’ai trouvé dans la forêt. Il s’est sûrement cogné la tête et ne se souvient plus d’où il vient, j’explique aussitôt, pour faire court.

— Ah, je vois. Il n’est pas rare que nous trouvions des Pokémon errants dans les bois…

— En… enchanté… couine la souris.

Je tourne la tête pour voir Pikachu qui salue ma mère avec une petite patte. Il est gêné.

— Il est ma responsabilité, désormais, dis-je en mettant mes ailes sur mes hanches. Je ne l’abandonnerai pas tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas retrouvé sa famille !

— En voilà une belle initiative ! remarque aussitôt maman. C’est Milobellus qui va être ravie de l’apprendre. Peut-être que vous pourriez même faire équipe, lui et toi.

— Mais il ne sait pas ce que c’est que d’être un Pokémon secouriste, maman…

— Ce n’est pas grave, mon trésor. Ce métier s’apprend rapidement.

Toutefois, Je remarque qu’on a perdu l’attention de Pikachu. Mon nouvel ami est distrait par les nombreux arbres fruitiers qui nous entourent. Après tout, il y a des baies à perte de vue. Le jardin de mes parents sont quant à eux bien remplis de toutes sortes de légumes. Après tout, ce n’est pas la première fois que les Pokémon qui passent par ici sont émerveillés par la qualité de nos produits ! Je ne peux m’empêcher de sourire.

— Woaaah… remarque-t-il. Ces arbres sont gigantesques…

— Pas mal, hein !? Ça nous a pris beaucoup d’engrais et beaucoup d’amour pour faire pousser ces baies. Et je ne te dis pas comment nos légumes sont excellents !

— Il n’y avait pas de fermes comme ça, chez moi… C’est… je n’ai pas de mots.

— Eh bah, quel compliment ! s’exclame ma mère. Merci, jeune Pikachu. Nous avons tout plein de fruits et légumes qui pourraient te plaire, on en a cueillis beaucoup ce matin. Tu arrives tout juste lors de notre semaine de récoltes, en plus.

Même si je suis heureux pour maman et pour tout le travail que nous avons mis dans ces plantes, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter pour Pikachu. Je ne dois pas faire languir mon nouvel ami plus longtemps, alors, je pose cette question à ma mère :

— Maman… Où trouve-t-on les Pikachu, normalement ?

— Ah… tu me prends au dépourvu…

— Il faut vraiment l’aider… Je t’en prie, dis-moi ce que tu sais !

Je la supplie alors d’un regard touchant. Pourra-t-elle soutenir mon nouvel ami ?

Annotations

Recommandations

Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
27
34
659
73
A.C. Crossway
Un livre mal rangé, des souvenirs flous, une vague d'angoisse. Il en faut peu à l'homme pour tomber dans la paranoïa.
32
23
4
12

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0