Ezéchiel

4 minutes de lecture

Peter, déboussolé par les événements ne fait pas attention à la voix. Puis les mots se mettent à résonner dans sa tête. Il se redresse, ouvre les yeux et cherche à savoir d'où proviennent ces paroles. Sa vision est néanmoins très trouble, il discerne uniquement des dégradés de couleurs. Pourtant, il entend cette phrase se répéter en boucle avec à chaque fois des timbres de voix différents. Il réagit enfin "Qui êtes-vous ?". Des rires s'ensuivent. Les larmes commencent à couler sur les joues de notre héros. En quelques instants, il est passé d'inébranlable à pitoyable. Il continue tout de même à interroger son interlocuteur. Sans réponse, seuls des gloussements narquois, parviennent jusqu'à ses oreilles. Il demande "Où suis-je ?"

- Enfin, une question intéressante ! répond la voix.

- Si c'est ce que vous pensez, prenez la peine de répondre.

- Je peux d'abord t'assurer, que tu n'es pas en train de rêver.

- Suis-je mort ?

- C’est compliqué de répondre à cela, notre perception des choses est différente ici. En tout cas une chose est sûre, je vais te ramener là d'où tu viens.

Peter, recommence petit à petit à y voir correctement. Il apperçoit une silhouette se tenant pile devant lui, qui se tient exactement de la même façon que lui. Il déplace légérement ses membres et la forme reproduit ses mouvements à la perfection. D'ailleurs, maintenant que sa vue est revenue, il a l'impression de se voir lui-même. Pourtant, il est bien évident que la personne est bien présente et qu'il ne s'agit en aucun cas d'un miroir. A part sa couleur étrange, la personne qui se trouve devant lui est son parfait jumeau.

- Mais quel genre d’infâme créature, pouvait-vous être ? demande-t-il.

Là par contre, ses lèvres n'ont pas bougé. Apparemment, il n'est pas obligé de reproduire les gestes. Il a dû le faire dans un premier temps pour l'impressioner, sans doute aussi pour lui montrer qu'il existe un lien entre lui et Peter. Ne répondant pas, il s'exclame :

"- Je ne comprends pas, j’ai l’impression de me voir dans un miroir, vous me ressemblez comme deux gouttes d’eau.

- En effet, belle constatation.

- Que vous soyez un double de moi ou une créature qui peut prendre d'autres aspects, je vous rassure plus rien ne m'étonne.

- Rien de tout cela est important. Pour le moment, je dois te guider loin de là.

- Loin de l'Enfer ?

- Oui, il va s'agir de l'éviter. Tu es arrivé à un stade où il t'attire considérablement.

- Donc, je suis mort ?

- Non, car je n'aurais pas pu te venir en aide, tu n'as juste rien à faire là. Si tu veux bien, pour le moment on ne va pas trop s'attarder sur les détails.

- Je suis désolé, même avec tous les efforts que j'ai pu faire, je n'arrive pas à me rappeler de quoique ce soit d'intéressant. Donc je ne pourrai pas vous aider là dessus.

- Visiblement, tu as l'air de venir de très loin, même si tu as des souvenirs, pour le moment essaye de ne pas y penser.

- Très bien, que dois-je faire ?

- Ecoutes-moi attentivement. Mon corps est une version alternative de toi créée par le lieu dans lequel tu te trouvais il y a peu et ton esprit avant qu'il ne soit endommagé. Je suis un membre de ce monde, si on peut appeller ça comme ça. Tu viens de très très loin, je ne sais pas comment tu as réussir à venir ici sans y laisser la peau. En tout cas, nous avons réussi à t'intercepter au bon moment et actuellement ton corps est de retour. Seul ton esprit reste coincé, après ce que tu viens de vivre c'est normal. C'est pourquoi, je t'adresse ce message afin que tu regagnes la raison.

- C'est beaucoup d'informations en peu de temps.

- Attends, ce n'est pas encore fini.

- ...

- Ici, rien ne fonctionne comme chez toi. Ce sont nous qui décidons comment faire marcher les choses. Le temps et l’espace sont des données que nous avons créées, par exemple. Cet environnement t’as complétement détruit. Ta perception des choses a donc été altéré.

- ...

- Nous avons donc dû te réparer en premier lieu.

- Ecoutez, ramenez-moi chez moi. C’est tout ce qui compte...

- Je ne sais pas pourquoi tu es venu ici, mais tu devais être désesperé. Laisses-moi t'enseigner quelques paroles que l'on apprend aux gens déprimés, là où tu as essayé de te rendre. Tu sais, en une vie nous avons des satisfactions et des déceptions. Echecs et dégoûts façonnent ce qui nous fera rêver demain. Puisqu'ils nous apprennent à connaître, le poids de nos erreurs, la saveur de ce qui nous répugne et notre capacité à nous lasser. Il est logique qu'on ne reproduise plus ces choses, lorsqu'on avance dans la vie. Les choses que l'on affectionne, deviennent alors minimes. Oui, le mal finit par prendre le dessus, peu importe le temps qu'il met. Seul la nouveauté, une entité ou un attribut que le malin ne connaît pas, peut lui faire face. Apprend, renouvelle-toi, fais en sorte de renaitre chaque jour et fait place à un nouveau voile de lumière !

- A mon avis, je ne suis pas venu pour ça, mais si ça peut me servir, je tacherai de m'en...

- Assiste donc à ta renaissance, Ezéquiel !

Peter est aspiré en direction inverse de l'Enfer. Son corps est complétement calciné, par la force de l'attraction. Seuls des poussières de lui même, parviennent à traverser le tunnel blanc. Peter ou plutôt Ezéquiel se réveille, il regarde autour de lui. Il est allongé sur un lit d'hopital, mais il ne reconnaît pas l'endroit où il se trouve.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 7 versions.

Recommandations

Goji
Des micro-nouvelles, des tranches de vie, des réflexions, des anecdotes, des digressions, des tout petits riens.
176
107
4
32
Défi
Laurent Datünder
Une phrase par jour depuis le confinement (à peu près, en avril)... Je tiens à préciser que le défi n'est pas entièrement respecté car ce sont des billets d'humeur, des émotions, des états d'âme que j'éprouve chaque jour et sur lesquels je mets des mots, et non pas une histoire.

Trouver la phrase juste, au plus près de ce que je ressens vraiment, n'est pas toujours facile, aussi il m'arrive de mettre une dizaine de minutes à réécrire encore et encore LA bonne phrase.

Vous découvrirez beaucoup d'éléments assez personnels et des phrases souvent poétiques... Trêve de bavardage, bonne lecture :D
3359
2231
76
41
Défi
sven123
Réponse au défi de Ceryse : micro-nouvelles semaine 3
jour : mardi
17
17
0
0

Vous aimez lire LCQuill ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0