Page 10

Une minute de lecture

Méhia, l’infirmière, était avec nous pour ton test. Nous avons beaucoup discuté avec elle. Elle te tenait dans les bras, avec beaucoup de tendresse, beaucoup de douceur. Elle te cajolait, comme je n’osais plus le faire depuis longtemps.

Tu n’es pas viable.

Ce soir, c’est le dernier soir que nous passons avec toi. J’écris ces lignes, je te l’avoue, plus pour m’occuper la tête. Tout, plutôt que de m’occuper de toi. Je n’y arrive pas. Je suis horrible.

Tout le personnel médical est très attentionné avec nous. Ce n’est pas rare, un enfant non viable, mais personne n’aime cela. Ils savent combien c’est difficile. Ils savent combien je me sens mal. Ton père pleure. Moi j’ai les yeux secs. Je t’en veux, mon fils. Bêtement. Je t’en veux tellement et je m’en veux tellement.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Gérard Legat (Kemp)
Ce texte est extrait de ma chronique "Un an de lecture" :
https://www.scribay.com/text/370740037/un-an-de-lecture
6
12
5
5
Vis9vies
Pour combattre l'insomnie, rien de tel que bâtir ses châteaux en Espagne ;)
13
17
4
4
Défi
Miromensil
Une petite maison vide. On ne sait rien de la présence ou non d'anciens locataires. Ce qui compte, c'est ce présent emmuré. Et les objets, qui ont l'air d'essayer de faire vivre quelque chose qui n'est pas eux. Une seule incertitude, que le sublunaire viendra peut-être - à moins que ce ne soit les objets qui se mettent à exister.

(En cours d'écriture et de postage)
21
12
13
5

Vous aimez lire cestdoncvrai ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0