Argent, Plomb, Or

Une minute de lecture

Moltieri, encerclé par les Uhlans du Kaiser venus saisir Novara, a transformé le gisement argentifère en vil plomb et repoussé le 1er assaut de la 13ème Brigade du colonel von Bock. Dépêché sur place, Krogius ne peut que constater le désastre.

Le Chancelier Krogius, qui ne tient pas à gaspiller ses Uhlans pour une mine de plomb, annule l’assaut décisif et fait traduire le colonel von Bock pour conduite militaire en état d’ivresse.

Le peloton d’exécution encore sous l’effet de la KHOLERBRAU, expédie 13 salves dans la nature avant de faire mouche. Durant cet épisode éprouvant, von Bock impavide entonnait à tue-tête dans une version pour corps de garde un émouvant Tantum Ergo.

Pour sauver la face vis-à-vis du Kaiser, le Chancelier informe le GQG d’un désastre sanglant et propose à Guillaume II que le (pseudo) vainqueur Moltieri reçoive les titres de Duc de Novara, et de Prince du Piémont, désormais terre d'empire, afin de « transformer une défaite militaire en victoire politique », passant sous silence la triste métamorphose du sous-sol argentifère du Piémont.

Saisi d’admiration devant la virtuosité de son Machiavel, l’Empereur confère à Offenbach la dignité recommandée, et ordonne à Krogius de récupérer les deux cents milliards de marks de Novara sur le dos des Vénitiens qu’il s’agit de tondre comme des moutons.

Offenbach-Moltieri, Duc de Novara et Prince du Piémont désormais terre d'empire, ignorant à quelle duperie il doit son titre et sa fortune, retourne ragaillardi à son fourneau et s’attelle cette fois à une opération alchimique plus orthodoxe : changer le plomb en or.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Vous aimez lire Monalisette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0